Cornelius Krieghoff

Introduction
5 suivantesConclusion
Introduction M19893 08784 M990.757.4 08786 M21614 08785
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Peinture
Camp autochtone dans le Bas-Canada
Cornelius Krieghoff (1815-1872)
1847, 19e siècle
Huile sur toile
35.5 x 50.9 cm
Don de Sir Frederick Williams Taylor
M19893
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  peinture (2227) , Peinture (2229) , Scène de genre (188)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Texte de l'auteur

joel.hibbardPublié par joel.hibbard le 28/10/2008 12:55:51
Both Kreighoff and the Dutch artist Adriaen Brouwer approached their subjects as though they were part of the scene. As a resident of Canada, Kreighoff would have certainly had interactions with the native community. His scenes of native life depict not only the manner in which they live but show detailed facial expressions. These expressions show a contentment that could be interpreted as a comfort the native people felt with their situation.

Le Musée McCord n'est pas responsable de l'exactitude, de la fiabilité ou de l'actualité des renseignements inclus dans la section Commentaires des visiteurs. Les contenus s'affichent dans la langue de création des commentaires, peu importe l'interface de visionnement linguistique choisi. Le Musée se réserve le droit, à son unique et entière discrétion, de supprimer un commentaire jugé abusif.


Description

Le peuple autochtone est un thème récurrent dans l'oeuvre de Krieghoff ; des figures autochtones sont représentées dans plus de 450 de ses tableaux, soit un tiers des peintures qui lui sont attribuées. Ayant vécu à Longueuil et à Montréal entre 1846 et 1853, Krieghoff a sans doute vu des Mohawks de la communauté avoisinante de Kahnawake lors de ses promenades quotidiennes. Dans cette oeuvre réalisée relativement tôt dans sa carrière, il a choisi d'illustrer un campement avec des wigwams d'écorce à l'arrière-plan. Certains détails, comme la femme tenant une paire de mocassins ou la pagaie à chevrons du canot, réapparaissent dans des peintures ultérieures. Cette peinture est à l'origine d'une lithographie commandée par Krieghoff à A.Borum (1799-1853) et imprimée à Munich en 1848 par Thomas Krammerer. Elle était dédiée à lord Elgin, alors gouverneur général du Canada, et faisait partie d'un ensemble de quatre lithographies annoncées dans le journal montréalais The Morning Courier du 13 octobre 1848.