Protic-Deneigement

Introduction
5 suivantesConclusion
Introduction 000000000000085 000000000000090 000000000000092 000000000000094 000000000000095 000000000000096 000000000000097 000000000002211
 
000000000000085 | corvée-déneigement | Photographie | William Notman
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Photographie
corvée-déneigement

1887

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Texte de l'auteur

anonymePublié par anonyme le 13/03/2003 09:29:48
Sur cette image, nous pouvons voir une rue de Montréal (la rue Notre-Dame) en hiver. La rue est pleine de neige et beaucoup de personnes sont affairées à déneiger. Nous pouvons voir que plusieurs personnes utilisent des pelles et même des pioches pour envoyer la neige dans des sortes de traîneaux tirés par des chevaux. Nous pouvons constater que la rue Notre-Dame est une rue très passante, car plusieurs personnes s'y promènent. La neige est sale et piétinée, elle est aussi toute vers la droite.

Les méthodes de déneigement utilisées par les Canadiens en 1887 étaient de piètre qualité. En fait, les habitants procédaient à une corvée, tout le monde s'entraidait à déblayer les chemins à l'aide de pelles et de pioches. La neige piétinée nous permet de constater que cette corvée était longue à accomplir et qu'elle n'était pas très efficace. La neige était envoyée dans des sortes de traîneaux tirés par des chevaux et ceux-ci la transportaient dans des endroits conçus pour contenir toute cette neige. Ces piètres conditions de déneigement avaient plusieurs conséquences sur la population. Les habitants ne pouvaient vaquer à leurs occupations quotidiennes car ils devaient participer à la corvée de déneigement et ils ne pouvaient se déplacer adéquatement.

Le Musée McCord n'est pas responsable de l'exactitude, de la fiabilité ou de l'actualité des renseignements inclus dans la section Commentaires des visiteurs. Les contenus s'affichent dans la langue de création des commentaires, peu importe l'interface de visionnement linguistique choisi. Le Musée se réserve le droit, à son unique et entière discrétion, de supprimer un commentaire jugé abusif.