D'humour et d'humeur : anthologie de caricatures par Chapleau

Introduction5 précédentes
5 suivantesConclusion
M998.51.11 M998.51.52 M999.81.131 M999.81.186 M999.81.193 M2000.93.71 M2001.99.115 M2001.99.65 M2000.93.8.1-3
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Dessin, caricature
Pôvre Canada!
Serge Chapleau
1998, 20e siècle
Mine de plomb sur papier
43.3 x 35.6 cm
Don de M. Serge Chapleau
M999.81.193
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Caricature (19359) , dessin (18380) , Dessin (18637) , sports (647)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

"J'adore le graphisme de ce dessin. Cette caricature résume bien nos différences : une Suzanne Tremblay pour les francophones et un Don Cherry pour les anglophones !"

Serge Chapleau

  • Quoi

    Réputé pour ses propos directs et ses emportements, Don Cherry profite souvent de sa capsule « Coach's Corner », diffusée dans le cadre de l'émission Hockey Night in Canada, pour faire l'apologie d'une culture All-Canadian souvent empreinte de commentaires anti-francophones. En avril 1998, Cherry irrite plusieurs Québécois en disant que les Jeux de la Francophonie à Hull sont un gaspillage d'argent. Il ajoute l'insulte à l'injure en qualifiant le médaillé olympique Jean-Luc Brassard d'« inconnu », et les politiciens francophones de « chialeurs ». En juin 1998, la Rencontre internationale sur la politique culturelle rassemble à Ottawa les ministres de la Culture de vingt-deux pays. L'absence du Québec à cette rencontre fait réagir Suzanne Tremblay, critique du Bloc québécois en matière de culture également réputée pour son franc-parler, qui accuse la ministre fédérale Sheila Copps de nier l'existence de la culture québécoise : « Mme Copps n'a pas la légitimité pour parler au nom de la culture québécoise », déclare-t-elle alors aux médias.

  • Qu'ils prennent la parole au Québec ou en Ontario, tant Suzanne Tremblay que Don Cherry contribuent à entretenir le débat identitaire au Canada, puisque leurs propos sont répétés dans l'ensemble du pays par les médias.

  • Quand

    Entre avril et juin 1998, Suzanne Tremblay et Don Cherry se retrouvent chacun à leur façon au coeur du très délicat débat sur les « identités nationales », débat qui ponctue la vie politique, sociale et culturelle du Canada de manière répétitive.

  • Qui

    Suzanne Tremblay, politicienne, députée du Bloc québécois à la Chambre des communes du Canada de 1993 à 2004, et Don Cherry, commentateur sportif sur les ondes de la CBC, le réseau anglophone de la télévision d'État.