Allô j'écoute ? Les 125 ans de Bell Canada

Introduction5 précédentes
5 suivantesConclusion
BELL-1FR BELL-2784 BELL-34090 M991X.5.120 BELL-8511-1 BELL-2FR M998.48.103 VIEW-6488.Q VIEW-25407
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Un représentant de Bell Canada expliquant l'utilisation du cadran aux pompiers de Toronto, Ont., 1924
Pringle and Booth Ltd.
1924, 20e siècle
Collection historique Bell Canada
BELL-8511-1
Cet artefact appartient à : © Bell Canada
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

La commutation automatique et l'introduction des postes téléphoniques à cadran

La technologie de commutation automatique est introduite aux États-Unis et en Europe dès les années 1900. Au Canada, des essais de commutation automatique ont lieu à Terrebonne et dans l'Ouest. Aux lendemains de la Première Guerre mondiale, la forte demande pour le téléphone force les entreprises à adopter cette technologie. Dans les années 1920, les changements technologiques touchant la téléphonie locale transforment les procédures à suivre. Avec les nouveaux centraux automatiques, l'abonné utilise un appareil à cadran qui effectue le travail de recherche de l'interlocuteur qu'il désire joindre. Désormais, les téléphonistes ne sont plus indispensables pour acheminer les communications locales. Dans les journaux de l'époque on annonce : " L'abonné pourra se dispenser des opératrices ".

À l'été de 1924, les premiers commutateurs automatiques sur le territoire desservi par Bell sont mis en service au central Grover à Toronto. L'avènement de cette nouvelle technologie fait l'objet d'une campagne d'éducation car les utilisateurs doivent apprendre à se familiariser avec la composition et le téléphone à cadran. Habitués aux appareils à clavier, aurions-nous oublié comment nous servir du téléphone à cadran ?

  • Quoi

    La commutation automatique et les appareils téléphoniques à cadran constituent une avancée technologique majeure du 20e siècle.

  • Bell Canada offre le service téléphonique automatique en 1924 à Toronto et à Montréal l'année suivante.

  • Quand

    Au cours des années 1920, nous assistons à une forte augmentation de la demande pour le service téléphonique. Par exemple, dans une grande ville comme Montréal, entre 1920 et 1930, une moyenne annuelle de 11 000 postes téléphoniques s'ajoutent au système, alors que la population passe de 689 753 à 1 003 868 habitants. Le taux de croissance annuel des postes téléphoniques en usage (9,4 p. 100) est supérieur à celui de la population (4,4 p. 100).

  • Qui

    L'inventeur de la commutation automatique est Almon B. Strowger (1839-1902), un entrepreneur de pompes funèbres de Topeka au Kansas. La légende veut qu'il ait conçu ce système pour éviter les téléphonistes des centraux manuels qui nuisaient à son entreprise en reliant ses clients à ses concurrents. Le téléphone à cadran est inventé en 1896 à Chicago par deux ingénieurs de l'Automatic Electric Corporation.