Pas d'écueil en vue : La navigation sur le Saint-Laurent

Introduction5 précédentes
5 suivantesConclusion
M999.54.25 MP-0000.1828.93 VIEW-4914 M6650.7 M999.54.27 MP-1986.7.2.7 M930.50.5.560.1-4 VIEW-8101 MP-1986.7.2.5
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Peinture
Phare de Pointe-au-Père, 1885-1889
Henry Richard S. Bunnett
1885-1889, 19e siècle
Aquarelle sur papier
22 x 24 cm
Don de M. Châteauguay Perrault et Mme Valérie Migneault Perrault
M999.54.27
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  peinture (2227) , Peinture (2229) , Scène marine (2221)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les autres systèmes de signalisation
Les signaux sonores
Bien que les phares soient utiles par temps clair, la présence fréquente de brouillard dans le Saint-Laurent rend nécessaire le recours à des appareils émettant des signaux sonores. Il est bien connu que le son porte loin sur les eaux, même si les marins peuvent avoir de la difficulté à évaluer la provenance de tels signaux.

Les phares canadiens reçoivent néanmoins, au 19e siècle, une panoplie d'appareils d'avertissement sonores. On utilise ainsi des cloches ou un canon chargé à blanc, mais on privilégie le sifflet de brume, moins dangereux et plus efficace. Avant l'avènement de l'électricité, ces sifflets sont actionnés à la vapeur. On installe donc souvent le sifflet et son moteur dans un bâtiment près du phare. Ces installations sont plus courantes dans le bas du fleuve Saint-Laurent, près de phares plus importants, comme ceux de Belle-Isle ou de Pointe-au-Père.

  • Quoi

    Dans ses débuts, le site du phare de Pointe-au-Père est doté d'un canon qui, lorsque les conditions de visibilité l'exigent, est chargé de poudre par le gardien du phare. Ce dernier doit actionner le canon toutes les demi-heures.

  • Pointe-au-Père est situé tout près de Rimouski, dans le Bas-Saint-Laurent. C'est au large de cette localité que l'Empress of Ireland a fait naufrage en mai 1914, faisant plus de 1000 victimes.

  • Quand

    En 1903, le canon de brume de Pointe-au-Père est remplacé par une sirène d'Écosse, une invention britannique de la fin du 19e siècle. Elle-même sera abandonnée l'année suivante pour un diaphone, un signal de brume encore plus efficace.

  • Qui

    Comme les diaphones sont des appareils sophistiqués, ce ne sont plus les gardiens de phares qui les actionnent, mais des « ingénieurs de signaux de brume » qui partageent le maigre salaire des gardiens.