Le vêtement inuit : son art et ses techniques

IntroductionPrevious 5
Next 5Conclusion
M2000.28.1.1-2 ME965.194.1-2 ME983X.69.1-4 ME931.5.2.1-2 ME930.19 ME983X.94 M21015.1-2 ME930.20 M4936
 
The most recent version of the Flash plugin must be installed
Get Flash Player
Creative Commons License
Ulu
Anonyme - Anonymous
Western Arctic
Inuit: Inuvialuit
1900-1905, 20th century
Ivory, seal oil?, steel
12.5 x 20.3 cm
Forbes D. Sutherland Collection - Gift of Mrs. Margaret D. Sutherland
ME930.19
© McCord Museum
Description
Keywords:  Ulu (32)
Select Image (Your image selection is empty)

Visitors' comments

Add a comment

Keys to History

INSTRUMENTS ET TECHNIQUES DE COUTURE

L'ulu, ou couteau de femme, parfois appelé couteau en demi-lune, symbolise la femme inuite et son travail. Chaque fille reçoit le sien qu'elle sera la seule à utiliser. Selon le mode de vie traditionnel, lorsqu'une fille se marie, elle apporte son ulu et sa lampe dans la tente de son époux. À sa mort, son ulu -- ou une réplique -- l'accompagne dans sa sépulture.

La femme utilise ses uluit (pluriel) pour écorcher (retirer la peau) et dépecer les phoques, découper la viande et préparer et couper les peaux et le tendon servant à fabriquer les vêtements et les chaussures. Un ulu de grande taille peut être utilisé pour dépecer le gibier ou gratter les peaux. Selon Leah d'Argencourt Idlout, de Mittimatilik, ancienne présidente de l'Arctic Society of Canada, la pointe d'un petit ulu peut servir d'alène afin de fabriquer des boucles pour les lanières des bottes ou pour attacher une peau sur un séchoir.

  • What

    La lame d'acier en arc de cercle de cet ulu est biseautée d'un côté. Comme l'explique Jeela Alikatuktuk Moss-Davies, ancienne présidente de Pauktuutit Inuit Women of Canada : « Un ulu qui est affûté d'un côté peut être manié plus facilement et est utilisé pour gratter les peaux. Un tel ulu ne coupera pas la peau durant les étapes de grattage et de nettoyage. ». La lame est vraisemblablement fixée à la poignée en ivoire par une colle composée d'un mélange de sang de phoque, d'une sorte d'argile et de poils de chien.

  • Where

    Le constable Forbes D. Sutherland a recueilli cet ulu à Qikiqtaruk (île Herschel) au Yukon.

  • When

    Il s'agit d'un ulu d'un style ancien, car la lame est insérée directement dans la poignée et il n'y a pas de soie. Il date probablement du tournant du 19e siècle car Forbes Sutherland a servi dans la Police à cheval du Nord-Ouest à Qikiqtaruk (île Herschel) de 1903 à 1905, époque où il collectionnait des objets inuits.

  • Who

    L'ulu a été fabriqué par les Inuvialuit, les Inuits vivant dans l'ouest de l'Arctique canadien. Leur territoire s'étend vers l'est de la frontière de l'Alaska jusqu'au golfe Amundsen et à la limite occidentale des îles arctiques canadiennes. Les trois trous uniformes percés dans la lame de cet ulu nous indiquent qu'il a été fabriqué dans une scie obtenue auprès des explorateurs.