Des villes et des métiers en mutation

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Gravure sur bois
Bureau de l'inspecteur du gouvernement
Anonyme - Anonymous
1850, 19e siècle
Encre sur papier journal - Gravure sur bois
10.6 x 14.8 cm
M993X.5.1529.1
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Impression (4091) , Personne (1283)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les épidémies de typhus et de variole n'ont pas épargné les grandes villes canadiennes. Les autorités municipales ont dû faire face à ces fléaux régulièrement au 19e siècle. Montréal est frappée par le typhus en 1832 et en 1847. En 1849, le choléra est aux portes de la ville. La terrible maladie menace encore en 1869. Chaque fois, les administrateurs municipaux réagissent en créant un bureau de santé qu'ils s'empressent de reléguer aux oubliettes dès que le fléau ne fait plus de nouvelles victimes. Ces mesures ponctuelles sont de plus en plus décriées par les hygiénistes qui réclament la mise en place de bureaux de santé permanents. C'est chose faite, à Montréal, en 1865, quand deux médecins-hygiénistes sont recrutés. Ils sont les premiers officiers de santé permanents que se donne le Comité de santé de la ville. Ces hygiénistes ont cependant fort à faire, car la santé des Montréalais est plus que jamais préoccupante.

  • Quoi

    Dessin exécuté par un artiste inconnu et montrant une file d'attente devant un bureau de santé.

  • À Toronto, un premier Local Board of Health est créé en 1834. Montréal établit, à son tour, un bureau de santé en 1847.

  • Quand

    Le dessin remonte à 1850, au moment où Montréal et Toronto ouvrent des bureaux de santé temporaires pour contrer les maladies contagieuses qui frappent régulièrement les centres urbains au 19e siècle.

  • Qui

    Au 19e siècle, les premiers bureaux de santé sont mis sur pied par les conseils de ville au Canada. Des élus municipaux et parfois des médecins en font partie.