Vancouver : rendez-vous avec les grands espaces
North Vancouver Museum and Archives



En Colombie-Britannique, les montagnes qui entourent Vancouver constituent son attrait le plus spectaculaire et forment un immense terrain de jeu naturel. Depuis la fin du 19e siècle, excursionnistes d'un jour, randonneurs, grimpeurs et skieurs explorent les pentes boisées et les sommets enneigés des monts Grouse et Seymour, tandis que les pêcheurs taquinent le poisson dans les rivières des vallées de Capilano, Seymour et Lynn.

Pour s'y rendre, les premiers visiteurs doivent franchir le passage Burrard à bord d'un traversier. Dans les années 1920 et 1930, les tramways de la BC Electric Railway en facilitent l'accès en transportant les voyageurs jusqu'aux sentiers annoncés par la compagnie à grand renfort de publicité.

Le canyon Capilano devient l'une des grandes attractions de la région, avec ses deux hôtels, ses salons de thé et son célèbre pont suspendu. Les marcheurs adorent emprunter les passerelles longeant les canaux de flottage de la région, que les jeunes casse-cou utilisent comme glissades d'eau. D'énormes saumons foisonnent dans les fosses et les pique-niqueurs se rendent au Lynn Canyon Park, où l'on trouve un terrain de jeux et un autre pont suspendu.

Des figures emblématiques de l'art canadien, comme la poète autochtone E. Pauline Johnson et le peintre du Groupe des Sept Frederick Varley, immortalisent ce paysage grandiose.

Les premiers alpinistes se regroupent au BC Mountaineering Club, qui possède un camp sur le mont Grouse. Les femmes et les jeunes filles partent elles aussi à l'assaut des montagnes, certaines troquant leur jupe encombrante contre une culotte bouffante. Les monts Camel et Lions sont parmi les favoris des alpinistes.

Grâce à la construction d'une route dans la vallée de Seymour, l'engouement pour la vie de chalet atteint un point culminant dans les années 1930, alors que plus de 200 habitations de fortune parsèment les pentes. L'abri en forme de champignon du parc de stationnement, fabriqué dans un gigantesque tronc de cèdre, fait également office de centre d'information pour les mordus du plein air.

Le pont Second Narrows, achevé en 1925, ainsi qu'une nouvelle autoroute contribuent à l'immense popularité du mont Grouse et de son chalet de style rustique. Les skieurs du Grouse Mountain Ski Club et les adeptes du toboggan profitent pleinement de la montagne et de ses installations. En 1949, on y installe le premier télésiège double au monde.

La montagne demeure une destination de choix en toute saison. Avec l'expansion de la ville, il faudra toutefois faire preuve d'une vigilance accrue pour préserver la nature aux abords de Vancouver.