Use file > print in the menu bar to print this page.

ONU

See the web tour

M2002.133.18
© McCord Museum
Drawing, cartoon
Somalia
Éric Godin
1993, 20th century
Ink and felt pen
13.8 x 17.1 cm
Gift of M. Gérard Geoffrion
M2002.133.18
© McCord Museum

Comments:

En 1992, l'Organisation des Nations Unies permit aux Américains de débarquer en Somalie pour maintenir la paix et la sécurité au pays. Ils avaient pour but d'aider les Somaliens puisque ceux-ci étaient en crise. Par contre, les Américains voulurent bien paraitre face aux médias et ils nuirent aux Somaliens. Même si la Charte de L'ONU est révisée à chaque année, lors de l'intervention en Somalie les Américains ont négligés la Somalie puisqu'ils n'ont pas prit vraiment au sérieux le conflit. Ils ont été égoistes, car ils ont pensé qu'à l'image qu'ils projettaient au monde entier.

Sources:

Chapitre I : Buts et principes
Article 1
Les buts des Nations Unies sont les suivants :

Maintenir la paix et la sécurité internationales et à cette fin : prendre des mesures collectives efficaces en vue de prévenir et d'écarter les menaces à la paix et de réprimer tout acte d'agression ou autre rupture de la paix, et réaliser, par des moyens pacifiques, conformément aux principes de la justice et du droit international, l'ajustement ou le règlement de différends ou de situations, de caractère international, susceptibles de mener à une rupture de la paix;
Développer entre les nations des relations amicales fondées sur le respect du principe de l'égalité de droits des peuples et de leur droit à disposer d'eux-mêmes, et prendre toutes autres mesures propres à consolider la paix du monde;
Réaliser la coopération internationale en résolvant les problèmes internationaux d'ordre économique, social, intellectuel ou humanitaire, en développant et en encourageant le respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinctions de race, de sexe, de langue ou de religion;
Être un centre où s'harmonisent les efforts des nations vers ces fins communes.

Keys to History:

Has war simply become live entertainment broadcast by the media? The nobility of U.S. intentions is questioned by this cartoon, which pushes satire to the point of showing a soldier crushing one of the people he has come to save, in his haste to put on a good show for the cameras.

What:

The initial impression of Operation Restore Hope was that of a strong America capable of imposing its will anywhere in the world. This perception was transmitted by the omnipresent media, which likewise regarded themselves as a reflection of U.S. power.

Where:

Somalia is an African country that gained its independence in 1959, following the merger of the Italian protectorate of Somalia and the British protectorate of Somaliland.

When:

The purpose of U.S.-led Operation Restore Hope, which began in December 1992 and ended in May 1993, was to bring some order to the chaos created by Somalia's civil war, which nevertheless dragged on until March 1995.

Who:

The United States orchestrated this military and humanitarian operation in Somalia, a country with a population of six million. In the cartoon, the cameras and microphones represent the American media, especially the influential 24-hour TV news channels.

m996.11.100
© McCord Museum
Drawing, cartoon
Santa in Somalia
Aislin (alias Terry Mosher)
December 5, 1992, 20th century
Ink on paper
25.3 x 24.2 cm
Gift of Mr. Terry Mosher
m996.11.100
© McCord Museum

Comments:

Les Américains en venant en Somalie voulurent faire croire qu'ils venaient pour les aider. Nous pouvons clairement ainsi voir que le jeune Somalien est en besoin et que le Père Noel représente en quelque sorte la fin du conflit. Le Père Noel est une illusion, il veut amener le bonheur et l'harmonie puisque il est un personnage fictif. On peut aussi voir sur l'image la différence entre le somalien en besoin (très maigre) et le soldat Américain bedonnant (cliché Américain représentant la puissance du pays puisqu'il est costaud et bien nourrit).

Keys to History:

Humanitarian operation or flashy large-scale deployment designed to impress? This is the question Aislin seems to be asking by juxtaposing an American show of force, spearheaded by Santa Claus, with an emaciated black African seen from behind.

What:

The end of the Cold War gave rise to hopes for a new world order based on law and justice. This was the backdrop to the decision to send a mission to Somalia, which was seen as a new type of initiative. It ultimately ended in failure, however.

Where:

Somalia is located in a region known as the Horn of Africa, on the Indian Ocean.

When:

Operation Restore Hope was launched on December 3, 1992, and ended in May 1993.

Who:

The United States orchestrated this military and humanitarian operation in Somalia, a country whose six million inhabitants live in dire poverty.

M2002.133.71
© McCord Museum
Drawing, cartoon
Boss, what we gonna do about Rwanda? -Juan Da? What team does he play for?
Éric Godin
1994, 20th century
Ink and felt pen
13.8 x 17.1 cm
Gift of M. Gérard Geoffrion
M2002.133.71
© McCord Museum

Comments:

Lors du génocide au Rwanda, les gens du monde entier ont été mal informés car ce conflit ne fut pas vraiment médiatisé. L'ONU, tant qu'à elle, n'a pas réellement aidé les Rwandais lorsqu'elle est débarquée dans le pays. Tous avaient espoir que l'Organisation des Nations Unies rétablirait la paix. Mais ce ne fut pas le cas. Les femmes, les enfants, les vieillards et même les hommes n'ont pas été épargné. Car l'ONU est intervenue trop peu trop tard. Le génocide au Rwanda me rappelle étrangement quelque chose... L'extermination des juifs!
Dans cette caricature, on a emplifié le tout car cela démontre que même Dieu n'était pas au courant de ce qu'il se passait.


M997.52.56
© McCord Museum
Drawing, cartoon
Black Humour
Serge Chapleau
1995, 20th century
Graphite on paper
43.1 x 35.5 cm
Gift of M. Serge Chapleau
M997.52.56
© McCord Museum

Comments:

Cette caricature représente très bien ce qu'il s'est passé au Rwanda puisque nous voyons des têtes noirs dans le malaxeur. Le rôle du malaxeur représente dans cette photo, l'arme de destruction. La main tant qu'à elle, signifie l'armée Rwandaise mais surtout l'ONU puisque indirectement, elle n'a pas réagit assez vite lors du conflit donc, c'est comme si c'était elle qui aurait amplifié le conflit. C'est ainsi qu'entre 500 000 et un million de personnes sont mortes parmi les Tutsis et les Hutus. Aussi, il y eu des femmes violées, des bébés tués, des hommes mutilés et des familles séparées dans des camps de réfugiés.

De plus, l'Organisation des Nations unies savaient que quelque chose se complotait mais n'a pas voulu intervenir lorsque Roméo Dallaire (dirigeant de la mission de l'ONU au rwanda) demanda de démanteler des caches d'armes trois mois avant le massacre. L'ONU est donc coupable puisqu'elle a fermé les yeux face à cette avertissement du général Dallaire.


09125
Darfour
Fermons les yeux
09125

Comments:

Comme nous avons vu plus tôt, le génocide au Rwanda fut terrible. Dans cette illustration, nous y faisons référence. Cette image dénonce la façon de faire de l'ONU. Cela compare le Rwanda et le Darfour. Encore une fois, nous nous apercevons que l'Organisation des Nations Unies n'est pas intervenu assez rapidement et efficacement. En 2009, le Darfour est toujours un pays en difficulté. La famine, la guerre civile, la lutte pour les territoires et le contrôle politique sont encore présent.

Avec la guerre de plus en plus intense, la sécurité au Darfour ne cesse de se détériorer. Ces attaques ont causés la morts à plus de 200 000 personnes et ont exilés 2 millions de Darfouriens.

Malgré tous ces masacres, un accord de paix fut signé en 2006 mais le manque de soutient au Darfour (L'ONU) et les défaillances de cet accord n'ont pas assuré la paix au pays. Suite à cet accord, le nombre de morts augmenta grandement et la sécurité diminua encore plus.

Sources:

http://www.crisisgroup.org

A la mi-2003, la lutte pour le contrôle des terres et du pouvoir dans la région occidentale du Darfour s'est intensifiée alors que la milice arabe Janjaweed, soutenue par le gouvernement, adoptait une politique de nettoyage ethnique envers la population civile composée de tribus africaines. Les attaques menées par les forces gouvernementales et les milices alliées ont conduit à la mort de plus de 200 000 Darfouriens et au déplacement de plus de 2 millions de personnes. Malgré le déploiement de la Mission de l'Union africaine au Soudan (MIAS) en 2004, la situation sécuritaire au Darfour continue de se détériorer à mesure que se poursuivent les attaques contre des civils (causées surtout par le manque de volonté de Khartoum à contrôler les milices qu'elle a armées), aggravée par les combats entre factions rebelles et par la guerre de plus en plus intense quese livrent le Soudan et le Tchad par l'intermédiaire de milices et qui a commencé à destabiliser la République centrafricaine. Après sept cycles de pourparlers, un accord de paix a été signé par le gouvernement et une faction du Mouvement/Armée de libération soudanaise (ALS) en mai 2006 mais la faiblesse de cet accord et le manque de soutien au Darfour même augurent mal de sa capacité à assurer la paix au peuple du Darfour. Dans la deuxième moitié de 2006, le nombre d'attaques sur des civils et membres d'ONG a augmenté de façon spectaculaire et le niveau de sécurité a chuté au plus bas depuis le début du conflit. En dépit d'une pression internationale fléchissante, Kartoum continue de résister à la présence d'une force de maintien de la paix de l'ONU censée soutenir les troupes débordée de l'UA.


09126
Darfour
L'indifférence face au Darfour
09126

Comments:

L'indifférence face au Dafour est flagrante dans cette caricature puisqu'on nie la crise. Nous pouvons voir un homme étendu sur plusieurs squelettes entrain de se la couler douce alors que des militants appellent à l'aide et ont conscience du problème. Le nombre de morts n'est pas prit au sérieux, va t-on attendre qu'il y en aille des millions? L'ONU représentant l'homme, se ferme encore une fois les yeux, ne prend pas son rôle au sérieux et ne réagit pas assez.


© Musée McCord Museum