Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

ralphred

Voir le circuit

Introduction:

Bonjour! Quand tu veux visiter une endroit, démenager à une autre maison, ou même juste aller chez un magasin qu'est que tu vas faire? Tu vas prendre un automobile, l'autobus locale, ou peut-étre un avion qui prend 4 heures, d'aller à une endroit qui est 3549 km loin d'ici! Mais, je vous demandez, estce que c'était toujours comme ça? NON! Environ cent années passé, c'était impossible d'y aller à une endroit plus de 15km de loin. Mais, l'homme a crée des inventions. Des merveilleux inventions. Ils on cree des different moienne de transport, pout lui aidee dans la vie. On va t'expliquer a propos de ques'que le transportation etait dans montreal, pendant les annees 1880 et 1920.


VIEW-3212.1-D1
© Musée McCord
Photographie
Le port de Montréal depuis l'église Bonsecours, QC, vers 1900 (détail)
Wm. Notman & Son
Vers 1900, 19e siècle ou 20e siècle
Papier albuminé
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-3212.1-D1
© Musée McCord

Commentaires:

A un point dans le temps, tous les moyennes de trasport vont rèunir ensemble. Cette photo est un exemple de ça. On peut voir, un train, un bateau, des chevaux, et des automobiles, sur le port de montreal. On va te expliquer appropos tous les different moyennes dans cette photo dans la prochaine 15 minutes.

Clefs de l'histoire:

Le long des quais, les cochers attendent, patients, que les navires déversent leurs flots de passagers.

Quoi:

Où:

Quand:

Qui:


MP-0000.899.5
© Musée McCord
Impression
La jetée de garde à l'entrée du canal, Sainte-Anne-de-Bellevue, QC, vers 1910
Anonyme - Anonymous
Vers 1910, 20e siècle
Encre sur papier monté sur carton - Demi-ton
9 x 14 cm
Don de Mr. Stanley G. Triggs
MP-0000.899.5
© Musée McCord

Commentaires:

On va commencer, aver le moyenne qui était utiliser probablement la plus. Tous les hommes qui démenage aux montreal a probablement prix un bateaux, quel-que part sur la voyage. Tous les immigrants qui vennait de l'europe a besoin de prendre le bateaux. L'image ici, est d'un bateaux de vapeur, qui est entrain de passer le canal Sainte-Anne-de-Bellevue, pour y arrivé aux quaie.


MP-0000.899.9
© Musée McCord
Impression
Les rapides de Lachine, environs de Montréal, QC, vers 1910
Anonyme - Anonymous
Vers 1910, 20e siècle
Encre sur papier monté sur carton - Phototypie
8 x 13 cm
Don de Mr. Stanley G. Triggs
MP-0000.899.9
© Musée McCord

Commentaires:

Cette bateaux, c'est un autre exemple d'un bateaux a vapeur, près de montreal. La difference des deux bateaux, et c'est que, cette bateaux, et fait plus gros, et plus dure, pour qu'ils peut voyager sur et aux travers les rapides. Les bateaux n'est pas juste pour la transportation, mais pour la divertissment aussi. C'était un peut comme le radeau à l'eau blanche, mais dans un gros bateaux, et pas juste un petit radeau a l'air.


VIEW-1332
© Musée McCord
Photographie
Vue du port en direction est, Montréal, QC, 1884
Wm. Notman & Son
1884, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-1332
© Musée McCord

Commentaires:

L'autre type de bateaux et les bateaux de voiles. Ils est principalment construit pout la vitesse. Ils est utiliser pour les voyages vraiment longs et au travers l'ocean.

Description:

En 1884, le port est une source de fierté pour tous les Montréalais. Trente ans d'investissements privés et publics ont permis une amélioration substantielle des infrastructures. Le port connaît alors une hausse spectaculaire du trafic des marchandises et des arrivées d'immigrants et de voyageurs.

Le cycle des saisons et le rythme de la vie portuaire fascinent les Montréalais et les attirent vers le bord de l'eau. L'été, le spectacle est à son meilleur. Les grands voiliers venus des Antilles et des provinces maritimes côtoient les vapeurs transatlantiques et les navires plus modestes en partance pour l'Outaouais ou le Richelieu. Flâneurs et touristes peuvent observer les débardeurs et les charretiers s'affairant sur les quais, alors que les cultivateurs des paroisses voisines, chargés d'oeufs, de beurre et de légumes frais, se précipitent vers les places de marché. Les voix des marins, des commis, des marchands et des contremaîtres se mêlent aux grincements des essieux des wagons de fret et aux hennissements des chevaux.

Source: Deux quotidiens se rencontrent (Consulter l'encadré Voir Aussi sur cette page)


MP-0000.25.63
© Musée McCord
Photographie, diapositive sur verre
Bateau à vapeur de la ligne maritime Allan accosté au port de Montréal, QC, vers 1910
Anonyme - Anonymous
Vers 1910, 20e siècle
Plaque sèche à la gélatine
8 x 8 cm
Don de Mr. Stanley G. Triggs
MP-0000.25.63
© Musée McCord

Commentaires:

Ici, on voit, un mélange des deux types de bateaux. Il est construit avec des voile pour la vitesse, et les pailles, d'un engine de vapeur pour la puissance. I'll était utiliser dans les annés 1920.


MP-0000.25.85
© Musée McCord
Photographie, diapositive sur verre
Intérieur du vapeur « Montréal », vers 1885
Anonyme - Anonymous
Vers 1885, 19e siècle ou 20e siècle
Plaque sèche à la gélatine
8 x 8 cm
Don de Mr. Stanley G. Triggs
MP-0000.25.85
© Musée McCord

Commentaires:

ça c'est un exemple d'un bateaux en interieure. C'est pour le bateaux S.S. montreal, créer ver 1885. Dans l'image on peut voire la classe, la luxe, la richesse dans ce bateaux. Les chambres était pour la confort maximum, acause que pres-que tous les voyages et plus qu'un jour, et pas just des voyages de 4 heurs. Les bateaux sont fait pour que les passagers peuve sent comme il sent au maison.


MP-1974.2.9P
© Musée McCord
Photographie
Promenade à bicyclette, hôtel Seaside, Métis-sur-Mer, QC, vers 1910
Anonyme - Anonymous
Vers 1910, 20e siècle
Gélatine argentique
10 x 12 cm
MP-1974.2.9P
© Musée McCord

Commentaires:

Dans le temps de la change du siècle, ils y avait beacoup de personnes riche. Mais, en retoure, ils y a vait beaucoup de pauvres aussi. Les bicyclettes sont un bon solution, pour un mèthode de transportation, qui n'est pas très cher. C'étati aussi un façon pur débloqués les rues. Si tous le monde prendre leurs automobiles aux travaille, la congestion sur les rues va est terribles. Les bicyclettes sont plus mince, est c'est plus facile de lui transporter autour du ville.


II-105075
© Musée McCord
Photographie
Carriole et chevaux photographiés pour Mlle Green, Montréal, QC, 1894
Wm. Notman & Son
1894, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-105075
© Musée McCord

Commentaires:

Avant que les jour d'automobiles, les gens utulisait les chevaux pour trasport. Dans cette photo ont voit que les chevaux sont vraiment utile. Il y a des chariot avec des roues, et aussi, tu peut voire avec de skis pour la trasport sur la neige.


II-151705
© Musée McCord
Photographie
Charrette à biscuits de Christie, Montréal, QC, 1904
Wm. Notman & Son
1904, 20e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-151705
© Musée McCord

Commentaires:

Les chevaux n'était pas juste utiliser pour les familles, mais les industries on les utilisait aussi. Comme les camion de crème glacer, les hommes de "Chiristie's" on utiliser un chariot pour vendre leurs biscuit.


VIEW-2972
© Musée McCord
Photographie
Vieille voiture de tramway sur patins, rue Sainte-Catherine, Montréal, QC, vers 1890
Wm. Notman & Son
Vers 1890, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-2972
© Musée McCord

Commentaires:

Maintenant on a des autobus de ville, et des tramways, mias avant quil y avait des moteurs de gaz, et electrique, ils étaient forcé d'utiliser les chevaux. Ici on peut voire un exemple d'un tramway de chevaux.


M980.75
© Musée McCord
Peinture
Vue de la ville de Québec à partir de Lévis
William F. Wilson
1851, 19e siècle
Huile sur toile
76.8 x 106.5 cm
Achat de M. Newman Ltd.
M980.75
© Musée McCord

Commentaires:

Voici un peinture par l'atisite William F Wilson. Dans cet peiture tu peux voir sur le tableau un jeune militaire prenant place à l'arrière du traîneau au premier plan.

Description:

L'artiste William F. Wilson a réalisé ce grand tableau de la ville de Québec vue depuis Lévis en 1851. Wilson a fait ses études en Belgique sous la direction d'un maître flamand. Actif de 1842 à 1873, il ne restera cependant que dix ans au Canada. On peut voir sur le tableau un jeune militaire prenant place à l'arrière du traîneau au premier plan. Puisque le tableau fut retrouvé en Angleterre dans une grande maison de campagne, il est possible que l'officier soit le propriétaire initial de l'oeuvre qu'il aurait ramenée avec lui en Angleterre à la fin de son service. La route de glace qui reliait les deux rives et que l'on empruntait en hiver pour transporter du foin et des provisions dans la ville est également représentée dans le tableau.


MP-0000.904.1
© Musée McCord
Impression
Gare du Grand Tronc, Pointe-Claire, QC, vers 1910
Anonyme - Anonymous
Vers 1910, 20e siècle
Encre sur papier monté sur carton - Phototypie
8 x 13 cm
Don de Mr. Stanley G. Triggs
MP-0000.904.1
© Musée McCord

Commentaires:

Dans les 19ième siècle, un grand invention avait un gros impact sur l'industrie de transport en Canada. Les trains était si populaire, que Sir Wilfred Laurier a vu l'importance de crée un chemin tous atour de Canada. Pour que les gens débarque du train, il y doivait un station de train. Ca cet un exemple d'un station. C'est le station de Pointe Claire, un petit ville dans quebec, dans les 1910.


VIEW-2508
© Musée McCord
Photographie
Locomotive de montagne pesant 100 tonnes, sur la ligne du CP près de Field, C.-B., 1889
William McFarlane Notman
1889, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-2508
© Musée McCord

Commentaires:

Ici tu peut voir un des train, qui travers tous le Canada. Dans l'image, il est entrain de passer Field, un village dans colombie britanique.

Description:

William Van Horne, du Canadien Pacifique, est l'un des premiers à saisir le parti à tirer de la photographie publicitaire. Il conclut une entente avec le studio Notman en vertu de laquelle le Canadien Pacifique offre le transport, avec possibilité de descendre à n'importe quelle gare, en échange de quoi Notman produit des photographies pouvant être utilisées comme matériel promotionnel. En 1884, le fils aîné de William Notman, William McFarlane, effectue le premier d'une longue série de voyages vers l'Ouest. Les photographies de ces expéditions -- paysages montagneux, arbres gigantesques, peuples autochtones -- sont très recherchées par les touristes et les populations locales. Les épreuves sont vendues comme souvenirs.


II-93008
© Musée McCord
Photographie
Intérieur d'une voiture de première classe du C. P., QC, vers 1890
Wm. Notman & Son
1890, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-93008
© Musée McCord

Commentaires:

Ca c'est l'interieure d'un train, en premiere class. Notez la luxe, et la comfort.

Clefs de l'histoire:

À première vue, cette voiture de première classe ne semble pas très différente d'une voiture pour colons. Mais lorsqu'on l'examine plus attentivement, on remarque le tapis qui recouvre le plancher et, surtout, les banquettes rembourrées au lieu des banquettes en bois dur. Ici, pas de couchettes que l'on abaisse du plafond - le soir, les passagers de la première classe se retirent dans des voitures équipées de lits. Il existe aussi une voiture-lit de luxe appelée l'« Honolulu », équipée de mobilier en cuir et même d'une baignoire. Voici une version ultérieure (1890) d'une voiture-lit du Canadien Pacifique.

Source : circuit web 'Sur les rails du rêve national' de William R. Morrison, University of Northern British Columbia (Voir sous l'onglet Liens)

Quoi:

Voici une voiture à voyageurs de première classe du Canadien Pacifique.

Où:

La photographie a été prise à Québec.

Quand:

En 1890, cette voiture était en service depuis environ cinq ans.

Qui:

Les passagers de première classe payaient un supplément pour s'asseoir sur des banquettes recouvertes de velours et pour avoir le privilège de ne pas se retrouver coude à coude avec les émigrants et les voyageurs de troisième classe.

II-96449.A
© Musée McCord
Photographie
Intérieur d'une voiture-dortoir du CP de type « colonist », Montréal, QC, 1891
Wm. Notman & Son
1891, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-96449.A
© Musée McCord

Commentaires:

Ca c'est la meme sort de train, mais dans la deuxieme class. Toute la luxe et comfort du première class a disparut, et il a laisser un train avec pas de confort, pas beaucoup de lumière, et les conditions écraser.


MP-1985.31.167
© Musée McCord
Photographie
Train électrique à Shawinigan (?), QC, vers 1900
N. M. Hinshelwood
Vers 1900, 19e siècle ou 20e siècle
Plaque sèche à la gélatine
16 x 21 cm
Don d'un donateur anonyme
MP-1985.31.167
© Musée McCord

Commentaires:

Dans l'image ici, on peut voire un train d'électricité. C'est un bon façon de sauver l'energie, et de polution, mais c'etait plus expensive. Ils on utiliser pour les voyage autour du ville, et non les long voyage de province a province.

Clefs de l'histoire:

On n'arrête pas le progrès! Après le tramway, c'est le train électrique. La première locomotive électrique est utilisée dans le métro de Londres (Angleterre) en 1890. La compagnie ferroviaire américaine Baltimore & Ohio Railroad la met en service dès 1894.

Le Canada n'est pas en reste. Les premiers trains électriques circulent au Québec dès 1900.

Le train électrique roule plus vite que le train à vapeur. Il est plus confortable et tout aussi puissant. Il consomme moins d'énergie, ne pollue pas, est plus silencieux et tombe moins souvent en panne. Il contribue ainsi à la chute des prix des passages. Peut-on rêver mieux?

Source : circuit web 'Tout nouveau, tout beau, la techno' de Jacques G. Ruelland, Université de Montréal (Voir sous l'onglet Liens)

Quoi:

En 1900, le chemin de fer tisse la trame du Canada d'une manière inimaginable quelques dizaines d'années auparavant.

Où:

Le Champlain et Saint-Laurent, premier chemin de fer canadien, franchit les 14 milles (environ 23 km) séparant La Prairie, au sud-ouest de Montréal, de Saint-Jean-sur-Richelieu. Construit en 1836, c'est un chemin de fer un peu cahoteux qui circule sur des rails en bois. Il faudra quelque chose de plus solide pour relier le Canada d'un océan à l'autre!

Quand:

Après 1903, les compagnies ferroviaires Canadian Northern, Grand Tronc et National Transcontinental bénéficient de l'aide gouvernementale fédérale pour construire de nouvelles voies. Le réseau ferroviaire canadien passe de 29 000 km en 1900 à 63 000 km en 1920.

Qui:

Le chemin de fer rend le Canada plus attrayant aux yeux des futurs colons. À la fin du XIXe siècle, des dizaines de milliers d'immigrants européens prennent d'assaut les trains pour s'établir dans les Prairies. Le Canada en est transfiguré.

II-111369
© Musée McCord
Photographie
Tramways électriques, rue Sainte-Catherine, Montréal, QC, 1895
Wm. Notman & Son
1895, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-111369
© Musée McCord

Commentaires:

Comme les "Subway" d'aujourd'hui, on a ici, un tramway du ville. C'est come un train éléctrique, mais il prend la course de rues, et non de fer.

Clefs de l'histoire:

En 1882, l'ingénieur allemand Werner von Siemens présente son invention à Berlin. Il s'agit d'un trolley, dispositif semblable à une tige de métal qui permet au courant électrique de passer d'un fil suspendu au-dessus de la chaussée au moteur d'un wagon se déplaçant sur rails. Les Anglais appelleront ce moyen de transport en commun le tramway. Lorsque le trolley sera fixé, plus tard, sur le toit d'un autobus, on le désignera alors sous le nom de trolleybus.

Les premiers tramways de Montréal, en 1861, sont hippomobiles. En 1892, l'électricité remplace les chevaux. Dès lors, les tramways électriques participent à la vie trépidante de Montréal; ils assurent à peu de frais des déplacements rapides, favorisant la circulation des personnes et des biens.

Grâce aux tramways, les Montréalais se déplacent plus facilement. Un autre bienfait de l'électricité!

Source : circuit web 'Tout nouveau, tout beau, la techno' de Jacques G. Ruelland, Université de Montréal (Voir sous l'onglet Liens)

Quoi:

La ligne électrifiée de la rue Notre-Dame suit la première ligne du tramway à traction hippomobile, ouverte en 1861 et longue de six milles (environ 9,6 km). Elle passe par les rues Sainte-Marie (aujourd'hui Notre-Dame Est), Craig (aujourd'hui Saint-Antoine) et Saint-Joseph (aujourd'hui Notre-Dame Ouest).

Où:

Le 4 mai 1905, rue Sainte-Catherine, un véhicule au design inédit étonne les citadins. Il s'agit du premier véhicule au monde dans lequel le voyageur paie en entrant. Il a été imaginé, dessiné et construit aux usines d'Hochelaga, à Montréal.

Quand:

L'été, les services de banlieue sont extrêmement populaires pour aller en pique-nique, prendre l'air ou magasiner. Les voies traversent parfois des propriétés privées; les véhicules roulent à travers des champs fleuris et des vergers.

Qui:

En 1900, plus de 40 millions de voyageurs prennent le tramway à Montréal - quatre fois plus qu'en 1894, dernière année du tramway à traction hippomobile.

MP-0000.1750.18.3
© Musée McCord
Estampe
Résidence et automobile d'Ucal Henri Dandurand, rue Dorchester Ouest, Montréal, QC, vers 1903
Anonyme - Anonymous
Vers 1903, 19e siècle ou 20e siècle
Encre sur papier monté sur carton - Demi-ton
15 x 19 cm
Don de Mr. Stanley G. Triggs
MP-0000.1750.18.3
© Musée McCord

Commentaires:

Vers la debut de 20ieme siecle, les hommes on présenter au monde l'automobile. C'était un façon de voyager autour du ville, avec pas la peine de préparer un chevaux. Dans l'image on peut voir un de les premiere types d'automibiles.


MP-1980.32.2.166
© Musée McCord
Photographie
Personnes dans une automobile, Kamouraska, QC, 1917
Anonyme - Anonymous
1917, 20e siècle
Gélatine argentique
8 x 10 cm
De Mrs Charles Wagner
MP-1980.32.2.166
© Musée McCord

Commentaires:

Les automobiles était utilser d'envoier plusiers personne a la même temps. L'idée du taxi a venue, pour un système de transport public. Dans cette photo on peut voir un exemple d'un groupe de personne écraser dans un automobile.


VIEW-17790
© Musée McCord
Photographie
Voiture et chauffeur de Sir F. W. Taylor, Montréal, QC, 1918
Wm. Notman & Son
1918, 20e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-17790
© Musée McCord

Commentaires:

Les automobiles était utiliser par les plusiers des personne riche. Il y avait des chauffeur, pour conduire les automibles.


© Musée McCord Museum