Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

VIEW-19358.1
© Musée McCord
Photographie
Intérieur d'un bureau, Montréal, QC, 1920
Wm. Notman & Son
1920, 20e siècle
Gélatine argentique
18 x 23 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-19358.1

Clefs pour l'histoire:

Avec l'arrivée du téléphone dans les deux dernières décennies du 19e siècle, les jeunes filles ont accès à un nouveau métier, celui de téléphoniste. Ce sont surtout les filles de la classe ouvrière qui sont attirées par cette occupation issue des derniers développements technologiques. Les emplois qui bénéficient d'un certain prestige sont plutôt rares pour les femmes, et le métier de téléphoniste n'en est pas dépourvu. Prestigieux peut-être, mais guère payant ! Comme celui des infirmières ou des institutrices, le salaire des téléphonistes est bien maigre. Beaucoup d'entre elles doivent faire des heures supplémentaires pour subvenir à leurs besoins. La plupart sont plutôt jeunes, entre 17 et 25 ans, et quittent leur emploi dès qu'elles se marient. On s'assure que ces jeunes célibataires sont au-dessus de tout soupçon. Les compagnies de téléphone exigent, en effet, des postulantes trois certificats de bonnes moeurs dont l'un signé par un prêtre...

Source : circuit web 'Des villes et des métiers en mutation' de Robert Gagnon, Université du Québec à Montréal (Voir sous l'onglet Liens)

Quoi:

Photographie, réalisée par le studio Notman et Fils, d'un bureau d'affaires ; sur le pupitre, trône un appareil téléphonique et, à côté, un annuaire du téléphone.

Où:

Montréal, métropole du Canada et centre industriel par excellence, devient rapidement la ville canadienne qui compte le plus d'abonnés du service téléphonique. La compagnie Bell du Canada y érige d'ailleurs son premier siège social en 1895.

Quand:

La photographie a été prise en 1920. Trois ans plus tard, la compagnie Bell peut se targuer d'avoir 100 000 abonnés à Montréal.

Qui:

À la fin du 19e siècle, ce sont tout d'abord les industriels, commerçants et professionnels qui utilisent ce nouveau moyen de communication qu'est le téléphone.

© Musée McCord Museum