Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

PA-025535
Cet artefact appartient à : © Archives nationales du Canada
Photographie
John Wesley Dafoe
Avril 1884, 19e siècle
PA-025535

Clefs pour l'histoire:

Durant la Crise, aucun rédacteur en chef d'un journal au Canada n'a autant d'influence que John Wesley Dafoe (1866-1944) qui écrit depuis 1901 dans le Manitoba Free Press (qui deviendra plus tard le Winnipeg Free Press). À l'adolescence, il a rompu avec les conservateurs pour joindre les rangs du parti libéral, convaincu que la politique libérale de bas tarifs est avantageuse pour le Canada.

C'est donc avec beaucoup de scepticisme que Dafoe accueille la décision du gouvernement conservateur de R.B. Bennett (1870-1947) de hausser les tarifs afin de favoriser une reprise économique. Pour Dafoe, cette protection des produits manufacturés se traduira immanquablement par des prix plus élevés pour les Canadiens et l'imposition de tarifs sur les biens que le Canada doit exporter n'a aucun sens.

Dafoe n'est pas un libéral primaire. Il n'hésitera pas à critiquer la politique étrangère frileuse du Canada à la fin des années 1930. Cependant, sa réputation comme porte-parole du libéralisme des Prairies lui vaudra en 1937 une nomination à la Commission royale des relations entre le Dominion et les provinces.

Quoi:

Sous les mandats de sir Wilfrid Laurier (1841-1919) et de W.L.M. King (1874-1950), qui, à eux deux, ont dirigé le parti libéral de 1887 à 1948, les libéraux préconisent des taxes et des tarifs bas.

Où:

Encore aujourd'hui, Dafoe est la personnalité la plus illustre de Combermere, en Ontario, une petite agglomération située dans le canton de Madawaska, dans le comté de Renfrew, à environ une heure de route au nord-ouest d'Ottawa.

Quand:

En 1901, quand Dafoe devient rédacteur en chef du Free Press, Winnipeg est la première ville de l'Ouest canadien en grandeur et en importance, mais en 1944, elle est supplantée par Vancouver.

Qui:

Dafoe est encore un jeune reporter à l'emploi du Montreal Herald lorsque cette photographie est prise en 1884.

© Musée McCord Museum