Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

MP-0000.857.5
© Musée McCord
Impression
« Rosemount », résidence de Son Altesse Royale le prince Arthur, Montréal, QC, 1869
Anonyme - Anonymous
1869, 19e siècle
Encre sur papier monté sur carton - Leggotype
20 x 23 cm
Don de Mr. Stanley G. Triggs
MP-0000.857.5

Clefs pour l'histoire:

En 1860, la reine Victoria envoie son fils, le prince Albert, en visite au Canada. Les mères et leurs filles suivent attentivement tous ses déplacements. À Montréal, il habite avec sa suite « Rosemount », la résidence de John Rose. Pour l'occasion, la maison est décorée « avec goût » et remeublée.

De longues descriptions de chaque pièce sont publiées dans le Montreal Herald. Le goût victorien pour les nouveautés techniques, le motif et la diversité est évident dans cet extrait :

« Le hall est recouvert de papier peint en imitation marbre et dans des niches sont placées des figures féminines portant des lampes au gaz. La bibliothèque, à gauche de l'entrée[,] est décorée en vert foncé avec des rayures dorées. Il y a des rideaux en damassé vert, un tapis de moquette vert aux motifs de fleurs de lys, des rayons en palissandre et une cheminée en marbre blanc. »

References
[Henry James Morgan,] Tour of HRH the Prince of Wales Through British America and the United States, by a British Canadian, Montréal, John Lovell, 1860, p. 103-106.

Peter Ward, A History of Domestic Space : Privacy and the Canadian Home, Vancouver, University of British Columbia Press, 1999.

Donald MacKay, The Square Mile : Merchant Princes of Montreal, Toronto, Douglas and McIntyre, 1987.

Quoi:

« Rosemount » est une maison mi-victorienne qui a servi de résidence officielle à sa majesté le prince Albert lors de sa visite à Montréal en 1860.

Où:

Cette maison, située dans une partie de Montréal connue sous le nom de Square Mile, a été démolie en 1933.

Quand:

« Rosemount » a été construite en pierre calcaire et en briques en 1848. Le Montreal Herald la décrit en 1860 comme « parfaitement blanche, puisque les briques ont été peintes ».

Qui:

John Rose, avocat et homme politique, a fait construire « Rosemount » en 1848. Il a habité cette résidence avec sa femme Charlotte et leurs cinq enfants.

© Musée McCord Museum