Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

ME967X.36.1
© Musée McCord
Bas ou botte
Anonyme - Anonymous
1900-1930, 20e siècle
49 x 10 x 25 cm
ME967X.36.1

Clefs pour l'histoire:

Au coeur de l'hiver, lorsque la neige est sèche, les Inuits portent des bottes fabriquées dans la fourrure du corps du caribou, dont les poils sont longs et épais. Leurs chaussures, comme le reste de leurs vêtements, illustrent admirablement bien leur connaissance, acquise au fil des millénaires, de l'humidité et du contrôle de la température. Le corps humain, en particulier les pieds, émet une vapeur d'eau invisible appelée transpiration qui se transforme en sueur lorsque surchauffée. À un certain point, selon la température à l'intérieur comme à l'extérieur du vêtement, l'humidité se condense pour former du givre. Faite d'une substance kératinique, la fourrure n'absorbe pas l'humidité, et le givre peut donc être facilement enlevé.

Certains explorateurs qui passaient l'hiver dans l'Arctique tentaient de combattre le froid en revêtant de multiples couches de lainages parce qu'ils ne comprenaient pas la nécessité de débarrasser leurs vêtements de leur humidité. Ils avaient donc de plus en plus froid à mesure que les fibres absorbaient l'humidité du corps. Lorsque leurs vêtements et leurs bottes gelaient et qu'il n'y avait aucune façon de les assécher, ils étaient fichus.

Quoi:

Cette botte est en lourde fourrure de caribou. La jambe se compose de six panneaux verticaux de fourrure claire et foncée disposés en alternance. La coulisse dans le haut de la botte, dans laquelle est inséré un cordon de singait (tendon tressé), est en lynx. Le cordon peut être desserré pour permettre à l'humidité de s'échapper ou resserré pour empêcher le vent et la neige de pénétrer.

Où:

Comme ce genre de bottes était répandu dans tout l'Arctique, il est difficile d'en établir l'origine avec précision.

Quand:

Nous ignorons quand exactement cette botte a été acquise. Néanmoins, si on la compare à d'autres bottes semblables, nous pouvons avancer qu'elle pourrait dater du début du 20e siècle.

Qui:

Nos recherches nous indiquent que les bottes de ce genre étaient fort probablement fabriquées par les couturières de la nation kilusiktormiut. Cependant, cette botte pourrait provenir des Inuits du Kivalliq (Caribou) qui vivent sur la côte ouest de la baie d'Hudson, ou des Nunatsiarmiut de Qikiqtaaluk (l'île de Baffin).

© Musée McCord Museum