Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

M967.51.1
© Musée McCord
Lampe
1875, 19e siècle
54.6 x 29.3 x 18.4 cm
Don de Mrs. H. C. Roberts
M967.51.1

Clefs pour l'histoire:

La particularité de cette lampe est son réservoir à huile ou à pétrole, distinct de la mèche, qui permet d'augmenter le tirage et d'obtenir une flamme plus vive - un grand avantage pour les lecteurs nocturnes. Ces lampes d'étudiant étaient très répandues vers la fin des années 1800 car l'abat-jour ne projetait qu'une petite ombre, voire aucune, sur la table de lecture.

Au milieu du XIXe siècle, soit avant l'apparition de l'électricité et son implantation à grande échelle dans les principales villes et agglomérations en 1906, le kérosène révolutionne l'éclairage au Canada . En 1846, le physicien et géologue Abraham Gesner (1797-1864) organise à l'Île-du-Prince-Édouard la première démonstration publique d'un liquide d'éclairage qu'il nomme « kérosène » . Au départ obtenu à partir de charbon, puis de pétrole, le kérosène est un liquide économique, propre, relativement sans danger et disponible en abondance . Fournissant un bon éclairage au grand public, l'huile de baleine est rapidement supplantée par le kérosène, combustible plus populaire parce qu'il ne dégage aucune fumée et qu'il offre une bonne flamme .

Quoi:

Cette lampe d'étudiant en cuivre est constituée d'une tige de fer, d'une cheminée en verre transparent et d'un verre coloré blanc.

Où:

Cette lampe à pétrole d'étudiant a été fabriquée à New York, chez C.F.A. Hindrichs.

Quand:

Une date de brevet du 10 mars 1863, redélivré le 30 décembre 1873, est étampée sur le brûleur ; le réservoir de pétrole porte la date du 1er décembre 1874.

Qui:

Dans les années 1840, Abraham Gesner (1797-1864), l'un des pionniers de l'industrie pétrolière nord-américaine, distille une huile légère qu'il nomme « kérosène » et qui peut être utilisée pour les lampes à pétrole.

© Musée McCord Museum