Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

M930.50.7.868
© Musée McCord
Gravure
Canal Rideau
John Henry Walker (1831-1899)
1850-1885, 19e siècle
Encre sur papier - Gravure sur bois
15.4 x 21 cm
Don de Mr. David Ross McCord
M930.50.7.868

Clefs pour l'histoire:

Des considérations stratégiques
Bien que les principaux moteurs du développement des routes de navigation au 19e siècle soient économiques et humains, la « révolution maritime » découle aussi des inquiétudes du gouvernement impérial de Londres face à la menace américaine. Il faut se rappeler qu'à deux reprises (lors de la révolution de 1775 et la guerre de 1812) les Américains ont compromis la sécurité de la navigation sur le Saint-Laurent et ont mis en relief les déficiences du réseau.

Conscients de cette faiblesse stratégique, les administrateurs britanniques entreprennent dès 1817 des travaux visant à améliorer la navigation intérieure au Canada, notamment par d'importants travaux sur la rivière des Outaouais et le canal Rideau. Toutefois, c'est surtout à partir de 1840, grâce à l'Acte d'Union (unissant le Haut et le Bas Canada) qui lui permet d'emprunter des sommes importantes à Londres, que le gouvernement du Canada-Uni peut mener un programme majeur de travaux publics.

Quoi:

Le canal Rideau est une voie d'eau longue de près de 278 kilomètres qui a été aménagée afin d'éloigner les routes de navigation intérieures canadiennes de la menace américaine. Rappelons que pendant la guerre de 1812, les Américains avaient envahi le territoire canadien et compromis la sécurité du transport sur le Saint-Laurent.

Où:

Le canal Rideau relie la rivière des Outaouais au fleuve Saint-Laurent dans un axe nord-sud. De son extrémité nord, où se trouve la ville d'Ottawa (autrefois appelée Bytown), ce système de navigation s'étend vers le sud jusqu'à Kingston, à la rencontre du fleuve Saint-Laurent et du lac Ontario.

Quand:

Le canal Rideau est construit entre 1826 et 1832 , sous la direction du colonel John By, des Royal Engineers. Considéré à l'époque comme une merveille du génie maritime canadien, ce canal est aujourd'hui le plus vieil ouvrage de ce type en exploitation continue depuis son ouverture.

Qui:

On estime que près de 2000 hommes ont travaillé à la construction de cette voie d'eau. Nombre d'entre eux ont attrapé la malaria sur les chantiers où les conditions étaient insalubres. On estime que 500 ouvriers sont morts de cette maladie ou de divers accidents liés aux travaux.

© Musée McCord Museum