Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

M2001X.1.3.1
© Musée McCord
Catalogue
W. H. Scroggie Limited, Spring & Summer 1908
1908, 20e siècle
Encre de couleur sur papier
25 x 20 cm
M2001X.1.3.1

Clefs pour l'histoire:

Apparus vers la fin du XIXe siècle, les catalogues de vente par correspondance sont le résultat de l'amélioration des techniques d'impression et de publicité et de la plus grande fiabilité des services de distribution du courrier. Les clients avaient déjà accepté le principe de la vente à prix unique, payable au comptant, qui avait remplacé le système de troc, et les commerçants avaient commencé à publier des listes de leurs produits avec les prix de détail afin de rejoindre la clientèle demeurant à l'extérieur des grandes villes. Le premier Canadien à faire imprimer un catalogue postal - en fait, un petit livret qui ne comportait que quelques illustrations en blanc et noir - fut Timothy Eaton. Publié en 1884, ce catalogue révolutionna le marché du détail au Canada. D'autres commerçants, tel W.H. Scroggie, à Montréal, s'empressèrent de suivre son exemple.

Les catalogues étaient habituellement publiés deux fois par an, au printemps et à l'automne. Pour faciliter les commandes, chaque catalogue comprenait des instructions, des bons de commande et des enveloppes. Au Québec, ce système devint rapidement populaire en milieu rural, car les grands magasins offraient une marchandise bien plus diversifiée et à la mode que les magasins principaux des petites municipalités.

Quoi:

Ce catalogue de 120 pages qui compte quelques illustrations couleurs est l'édition printemps-été 1908 du magasin W.H. Scroggie.

Où:

En 1913, W.H. Scroggie emménagea dans de nouveaux locaux, rue Sainte-Catherine, à l'angle de la rue Bleury. La construction de ce nouvel édifice industriel, d'une élégante architecture, avait coûté 4 750 000 $.

Quand:

Le magasin de nouveautés W.H. Scroggie, qui vendait toutes sortes d'étoffes et d'articles servant à la confection de vêtements, a ouvert ses portes en 1883.

Qui:

Il n'était pas rare que chaque membre d'une même famille attende avec impatience l'arrivée du nouveau catalogue. À une époque, il semble que celui-ci ait été l'un des « livres » les plus populaires, avec le missel et la Bible.

© Musée McCord Museum