Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

M2001.27.1.1-3
© Musée McCord
Amauti
Anonyme - Anonymous
1990-1991, 20e siècle
43.5 x 195.6 cm
Don de Shoshanna Anisman
M2001.27.1.1-3

Clefs pour l'histoire:

De nos jours, les couturières inuites fabriquent souvent des vêtements, comme ce superbe amauti (parka), en se servant de fourrures qu'elles combinent à des matières tissées. Elles confectionnent ces vêtements pour elles-mêmes, en guise de cadeaux, pour les non-Inuits qui travaillent en Arctique ou pour les vendre aux touristes. La décoration de cet amauti reprend les insertions et les bordures de fourrure qui ornent les vêtements de fourrure traditionnels. Un galon violet et rose de fabrication commerciale entoure l'ouverture du visage, passe autour du kiniq (basque) et de l'akuq (queue), et reprend la forme du kiniq à mi-chemin entre la taille et la base. L'amauti a été entièrement cousu à la machine avec du fil de coton.

Les couturières inuites d'aujourd'hui confectionnent les vêtements en respectant les principes traditionnels utilisés par leurs ancêtres. Le vêtement conserve la chaleur, chasse l'humidité, empêche l'eau et le vent de pénétrer et dure longtemps, toutes des caractéristiques qui répondent aux rigueurs de l'environnement arctique. Les principes de construction d'un vêtement, communs à tous les Inuits, sont toujours respectés, que la couturière utilise de la fourrure, du lainage, de la matière végétale ou des fibres synthétiques. Depuis le contact avec les non-Inuits au 13e siècle, les Inuits se sont procurés auprès d'autres sociétés des matériaux et souvent des pièces d'habillement convenant à leur mode de vie, tout en conservant leurs propres préceptes de base en matière de production vestimentaire.

Quoi:

Cet amauti est formé de deux couches. La couche extérieure à l'épreuve du vent est en toile Grenfell - mélange de polyester et de coton. L amauti intérieur possède une couche de tissu polaire de couleur rose cousue à une sous-couche de feutre de laine beige. Une peau entière de renard arctique a servi à fabriquer la bordure du capuchon qui est de forme arrondie.

Où:

Cet amautia été fabriqué à Kangiqliniq (Rankin Inlet) où la donatrice a vécu et travaillé. Kangiqliniq est habité par les Inuits du Kivalliq (Inuits du Caribou).

Quand:

La donatrice a reçu cet amauti en cadeau après la naissance de son fils en décembre 1990 de la couturière inuite qui a fabriqué le vêtement. Celle-ci s'était approvisionnée auprès d'une femme qui vendait des fournitures de couture de chez elle à Kangiqliniq.

Qui:

Bien que vivant à Kangiqliniq parmi les Inuits du Kivalliq, la couturière était originaire de Qikiqtaaluk (île de Baffin). Elle a conçu l' amauti pour qu'il présente certaines des caractéristiques du style traditionnel des Nunatsiarmiut, notamment la forme de l'akuq et du kiniq, ainsi que les éléments décoratifs.

© Musée McCord Museum