Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

M19000
© Musée McCord
Modèle réduit de navire
1875-1900, 19e siècle
111 x 26 x 147 cm
Don de Dr. Gordon Byers
M19000

Clefs pour l'histoire:

Les nouvelles techniques, dont la propulsion à vapeur, l'hélice et la coque en acier, révolutionnent le transport maritime tout au long du XIXe siècle. Toutefois, la disparition progressive des grands voiliers n'empêche pas de nombreux ports d'accueillir différents types de navires à la fin du siècle.

Ce modèle miniature porte l'inscription « Ella May & Joggins Mines », mine de la Nouvelle-Écosse où Montréal s'approvisionne régulièrement en charbon. Très probablement transporté à bord de bateaux comme celui-ci à la fin du XIXe siècle, le charbon sert alors à chauffer de nombreuses usines et maisons montréalaises. La conception des voiliers construits dans les Provinces maritimes favorise le transport de lourdes charges au détriment de la vitesse. Peu coûteux à fabriquer et bénéficiant des différentes améliorations techniques, ils sont à la fois compétitifs et rentables.

Quoi:

Ce modèle est un trois-mâts carré. L'augmentation de la voilure rendue possible par le troisième mât facilite la navigation contre le vent.

Où:

Au XIXe siècle, le transport maritime est essentiel à l'économie des Provinces atlantiques qui repose sur l'exploitation des ressources naturelles.

Quand:

Les grands voiliers semblables à ce modèle miniature connaissent leur âge d'or entre 1870 et 1890.

Qui:

Les améliorations techniques des navires entraînent la réduction des équipages. S'il faut 33 hommes pour manoeuvrer un trois-mâts de 1 200 tonneaux vers 1860, il n'en faut plus que 17 dans les années 1880.

© Musée McCord Museum