Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

M18511
© Musée McCord
Plateau à cartes de visite
Anonyme - Anonymous
1840-1860, 19e siècle
4.2 x 20.1 cm
Don de la succession de Miss J. J. MacFarlane
M18511

Clefs pour l'histoire:

Les objets d'artisanat fabriqués par les autochtones sont très populaires auprès des touristes au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. Ce plateau a été fabriqué par un artisan huron-wendat, sans doute de la région de Lorette, à quelques kilomètres de Québec.

Les touristes qui font une croisière sur le Saint-Laurent s'arrêtent souvent pour visiter des villages autochtones où ils apprécient se procurer quelques objets d'artisanat à titre de souvenirs. Ces objets destinés à la vente répondent aux goûts et aux attentes des acheteurs. Toutefois, les souvenirs vendus par les autochtones n'ont pas grand chose de commun avec leurs objets usuels. Pour satisfaire à la demande, ceux-ci fabriquent des objets aux formes et fonctions typiquement occidentales.

Si de nombreux touristes visitent leurs villages, les autochtones n'attendent pas nécessairement leur venue pour faire des affaires. L'une de leurs stratégies est la vente itinérante, et les objets sont aussi vendus dans les marchés publics. Certains n'hésitent pas à se rendre à l'étranger chargés de souvenirs.

Quoi:

Les autochtones utilisent leur environnement pour fabriquer leurs objets. Ainsi ce plateau est-il composé de piquants de porcs-épics, de poil d'orignal et d'écorce de bouleau.

Où:

Certains villages autochtones situés sur les rives du Saint-Laurent sont des lieux touristiques fort populaires.

Quand:

Différents groupes d'autochtones fabriquent des objets à partir d'écorce de bouleau et de piquants de porcs-épics. Cependant, les créateurs de cette forme d'art sont les Micmacs.

Qui:

Si les hommes rapportent les matières premières, ce sont les femmes qui fabriquent les objets.

© Musée McCord Museum