Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

I-17501.1
© Musée McCord
Photographie
Rue Saint-Jean, Québec, Qc, 1865
William Notman (1826-1891)
1865, 19e siècle
Sels d'argent sur papier monté sur papier - Papier albuminé
10 x 8 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
I-17501.1

Clefs pour l'histoire:

En raison de leur éloignement des chemins de fer menant aux ports de l'Atlantique et aux centres industriels américains, des villes comme Québec déclinent. Le manque de tramways hippomobiles, la poussière dans les rues et l'état de délabrement des bâtiments qui bordent une des principales rues commerciales de la ville de Québec, sont autant de signes que les hommes politiques les plus importants du Québec sont à Montréal, où ils concentrent le pouvoir commercial et industriel.

Source : circuit web 'La Confédération : Objectif Canada' de Brian J. Young, Université McGill (Voir sous l'onglet Liens)

Quoi:

La ville de Québec ne pouvait pas profiter d'un arrière-pays riche en terres agricoles ni d'un accès direct par train au reste du continent. Cette situation l'a maintenue dans un statut régional jusqu'à ce que la croissance du gouvernement provincial, un siècle plus tard, en fasse une partie prenante du développement du Québec moderne.

Où:

La porte de la rue Saint-Jean était une des principales voies d'entrée vers la vieille ville. Québec est fait de deux quartiers commerciaux principaux, une basse-ville à proximité des quais, ainsi que la rue Saint-Jean près de la citadelle, du séminaire, du palais de justice et des bureaux administratifs.

Quand:

Dans les années 1860, année de cette prise de vue, la ville de Québec avait encore espoir de devenir un important centre industriel et de services. Le déplacement du centre du Canada vers l'ouest et son éloignement des chemins de fer a condamné Québec à demeurer une capitale provinciale durant la période qui a suivi la Confédération.

Qui:

Les dirigeants municipaux et les hommes d'affaires de la ville de Québec avaient l'intention d'ouvrir de grandes avenues comme celles qui avaient été dessinées par le baron Haussmann à Paris.

© Musée McCord Museum