Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

5294
Cet artefact appartient à : © North Vancouver Museum and Archives
Photographie
La construction du pont Lions Gate
1937, 20e siècle
17 x 24 cm
5294

Clefs pour l'histoire:

Le maître d'ouvrage du pont, A.J.T. Taylor, prévoyait profiter d'une main-d'oeuvre à bon marché pendant la crise économique qui sévisait. Malgré tout, le chantier du pont a permis de créer des emplois, ce qui a été favorablement accueilli dans une ville paralysée par les émeutes ouvrières et minée par la présence de chômeurs sans logis. Le nombre maximal d'ouvriers pouvant figurer sur la liste de paie du chantier était de 334 en octobre 1937. On voit ici un groupe d'ouvriers en train de construire la chaussée, ce qu'on a entrepris une fois que les sections de plate-forme et de poutres ont été hissées et mises en place et que le système de la plate-forme a été installé, en commençant par les longrines qui reliaient les poutres entre elles. Ensuite, de sections de grille d'acier en T ont été fixées par-dessus puis remplies de 3 pouces (8 cm) de béton pour constituer la chaussée. Les travailleurs coulaient le béton par sections, et travaillaient simultanément aux deux extrémités de la travée afin d'éviter toute surcharge pour les câbles. Après la pose du béton, le pont allait atteindre la charge de calcul prévue par les architectes.

Quoi:

Une équipe de travail coule le béton sur la grille d'acier de la chaussée. Ces hommes utilisent des méthodes de construction plutôt primitives, comme le lissage du béton à la truelle.

Où:

Cette photographie prise au centre du pont offre une vue en direction du sud vers le parc Stanley.

Quand:

Le béton a été coulé entre le 16 et le 23 août 1938.

Qui:

Ce sont des équipes de travail formées de Vancouvérois qui ont assumé la plupart des tâches non spécialisées comme le coulage du béton.

© Musée McCord Museum