Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

20031000087
Cet artefact appartient à : © North Vancouver Museum and Archives
Affiche
Les murs ont des oreilles
Walls Have Ears organization, Ottawa
1943, 20e siècle
Papier
62 x 46 cm
Don de Mr. Mark Paise
20031000087

Clefs pour l'histoire:

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l'affichage rappelait constamment aux Canadiens qu'il fallait éviter de révéler par inadvertance des renseignements aux espions. Il arrivait parfois aux autorités d'avoir recours à des tactiques alarmistes, comme l'illustre cette affiche au ton dramatique. En d'autres occasions, pour passer le même message, on avait recours à des personnages de bandes dessinées et à des textes humoristiques. Sur l'un de ces avis publics, qui affichait un hibou aux aguets, on pouvait lire : « Un vieil hibou sage sur un chêne se tenait / Plus il en voyait, moins il parlait. / Peu importe ce qu'il voyait ou entendait / En répéter un seul mot, jamais. / Essayons donc d'imiter cet oiseau !! » Les journaux locaux ne manquaient pas une occasion de publier un rappel dans leur espace publicitaire invendu, tel l'avertissement suivant : « Les oreilles fines des agents ennemis sont toujours à l'affût de la moindre bribe d'information. Évitez d'aider l'ennemi par vos paroles imprudentes. Ne discutez pas des déplacements des navires, des plans de défense, des fabriques de munitions, des déplacements de troupes, des installations portuaires, de la production d'avions, des entrepôts de vivres. Soyez sur vos gardes. »

Quoi:

Cette affiche servait à rappeler aux citoyens et aux travailleurs qu'en période de guerre, il fallait absolument assurer la confidentialité des renseignements au sujet des activités des navires afin d'éviter des conséquences désastreuses.

Où:

On plaçait des affiches comme celle-ci dans les édifices publics comme les écoles, les gares, les usines et les bureaux du gouvernement.

Quand:

On commença à imprimer et à distribuer des affiches à l'été 1940, dès que débutèrent les assauts aériens contre l'Angleterre.

Qui:

C'est la Commission d'information en temps de guerre, à Ottawa, qui se chargeait de publier les affiches, conçues par la Walls Have Ears Organization.

© Musée McCord Museum