Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

1987.17.878
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Photographie
Camp de bûcherons abandonné à quelque cinq milles d'Albert en amont de Crooked Creek, comté d'Albert, N.-B.
H. W. Beecher Smith
31 août 1933, 20e siècle
Sels d'argent
12.5 x 17.6 cm
Collection William Francis Ganong
1987.17.878

Clefs pour l'histoire:

Le début du XXe siècle est marqué par la mécanisation de l'industrie forestière. Les scies à chaîne et l'amélioration des voies de communication entraînent le déclin des anciens camps de bûcherons. Les forêts anciennes de pin blanc sont désormais remplacées par des peuplements de seconde venue aux arbres plus petits. L'expansion du secteur des pâtes et papiers, qui achète son bois auprès d'exploitations individuelles plus petites, contribue elle aussi à cette diminution. À partir des années 1930, il ne subsiste plus désormais que quelques camps.

Avec la Crise qui s'accentue, les industries d'exportation sont au plus mal. Durant des décennies, l'industrie du bois de sciage néo-brunswickoise s'est appuyée sur l'expédition de produits vers les États-Unis et l'Europe. À mesure que se tarissent les marchés, les moulins ferment et les camps de bûcherons sont abandonnés. En revanche, l'industrie des pâtes et papiers est en plein essor puisque la demande en papier journal se maintient. Les conglomérats du papier, qui obtiennent des allègements fiscaux et des baux de plusieurs années sur des terres de la Couronne, chassent les concurrents plus petits. L'emploi fourni par les papeteries est le bienvenu. Les opérations mécanisées, toutefois, ne nécessitent pas autant d'employés que les camps de bûcherons.

Quoi:

Longeant le ruisseau Crooked, un sentier pédestre moderne permet d'effectuer une agréable promenade en forêt qui offre en son point culminant une vue spectaculaire sur l'intérieur des terres.

Où:

Les entreprises de bois de sciage installaient leurs camps à proximité des voies navigables. Au printemps, lorsque les eaux montaient, celles-ci produisaient des courants rapides sur lesquels on faisait flotter les billots vers les usines de transformation.

Quand:

La Crise des années 1930 a accéléré la disparition des anciens camps de bûcherons, déjà touchés par les effets de la mécanisation de l'industrie forestière.

Qui:

Le villlage d'Albert et le comté d'Albert ont été nommés ainsi en l'honneur du prince Albert (1819-1861), le mari de la reine Victoria (1819-1901).

© Musée McCord Museum