Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

1987.17.630
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Photographie
Établissement autochtone de Burnt Church, comté de Northumberland, N.-B.
H. W. Beecher Smith
Août 1928, 20e siècle
Sels d'argent
12.5 x 17.6 cm
Collection William Francis Ganong
1987.17.630

Clefs pour l'histoire:

Les premières nations Wolastoqiyik et Mi'kmaq ont toujours entretenu un lien physique, intellectuel et spirituel avec leur environnement. De langue et de culture distinctes, les deux nations partagent néanmoins des expériences de vie comparables.

L'économie désastreuse des années 1930 exacerbe les problèmes engendrés par des siècles de colonisation européenne. La fragmentation des communautés et les progrès technologiques perturbent le mode de vie traditionnel de la population autochtone du Nouveau-Brunswick. Le gibier commence à diminuer et il devient nécessaire pour les Autochtones de faire du troc avec les fermiers pour obtenir de la nourriture ou de solliciter des emplois sur les fermes, dans les camps de bûcherons ou encore à titre de guides de chasse ou de pêche. D'autres se tournent vers la production d'objets décoratifs traditionnels comme les paniers, qu'ils vendent ou échangent et dont ils tirent une source de revenu fiable. D'autres quittent, dans l'espoir de trouver de meilleures perspectives économiques ailleurs.

Quoi:

Les Mi'kmaq appellent la région de Burnt Church « Eskinuopitijk », qui signifie « poste de guet ».

Où:

Burnt Church est situé à 40 kilomètres au nord-est de Miramichi, au Nouveau-Brunswick, sur la baie de Miramichi.

Quand:

La région de Burnt Church a reçu son nom anglais en 1758, lorsque les forces britanniques ont brûlé une église de pierre et la colonie durant une expédition en vue de détruire des colonies acadiennes.

Qui:

Le photographe, H.W. Beecher Smith (1860-1934), qui a voyagé au Nouveau-Brunswick durant les années 1920 et 1930, a réalisé diverses scènes de la province.

© Musée McCord Museum