Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

1987.17.1141
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Photographie
Carrière de Stonehaven, comté de Gloucester, N.-B.
H. W. Beecher Smith
Août 1928, 20e siècle
Sels d'argent
12.8 x 17.8 cm
Collection William Francis Ganong
1987.17.1141

Clefs pour l'histoire:

À la grandeur du pays, les industries manufacturières ressentent les effets du déclin des marchés au début des années 1930, et elles en font subir les contrecoups à leurs employés. Les baisses de salaires, les fermetures temporaires et les mises à pied donnent lieu à des mouvements syndicaux visant à préserver les taux de rémunération et à améliorer les conditions de travail. Les travailleurs industriels du Canada sont encouragés par les grèves au sud de la frontière, mais leurs revendications rencontrent peu de sympathie chez les gouvernements et les chômeurs.

Des industries qui existent depuis des décennies comme l'agriculture, l'exploitation forestière et la pêche sont durement touchées durant cette période. L'évolution des marchés permet à certains secteurs de survivre tandis que d'autres s'effondrent. Alors que les pâtes et papier prennent de l'essor, les scieries ferment et les camps de bûcherons disparaissent. Pour certaines industries, comme l'extraction et la production de meules à aiguiser, la Crise ne fait qu'accélérer la fermeture d'entreprises en régression et moribondes.

Quoi:

Une meule à aiguiser est un morceau de grès rond monté de façon à tourner et qui sert à aiguiser les lames.

Où:

Stonehaven est situé à 25 kilomètres à l'est de Bathurst, au Nouveau-Brunswick, au bord de la baie des Chaleurs.

Quand:

Des usines de fabrication et de distribution des meules à aiguiser sont en activité le long des rives de la baie des Chaleurs dès la fin du XVIIIe siècle.

Qui:

Amos « King » Seamen (1788-1864) était la figure dominante de l'industrie canadienne des meules à aiguiser au XIXe siècle.

© Musée McCord Museum