Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

1963.100C
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Marquoir
Elizabeth Lamb (1735-1804)
1746, 18e siècle
42.5 x 40 cm
Legs de Catherine Celia Robinson, 1953
1963.100C

Clefs pour l'histoire:

Les premiers immigrants irlandais sont issus de différents contextes religieux et économiques. Grands propriétaires, petits cultivateurs ou ouvriers agricoles ne possédant aucune terre, ils peuvent aussi bien être de confession protestante que catholique. Comme la population irlandaise constitue une mosaïque extrêmement diversifiée et quelquefois antagoniste, les Irlandais sont incapables de présenter une opposition unifiée à l'assimilation. Les Irlandais protestants s'intègrent bien aux institutions culturelles et religieuses déjà en place. En raison de leur faible nombre et de la distance qui sépare leurs peuplements, les Irlandais catholiques s'assimilent très facilement dans les communautés largement majoritaires.

On peut cependant citer le cas d'un Irlandais catholique qui sera amené à assumer un poste de prestige dans la ville essentiellement protestante de Saint John. Né à Ballybrennan, dans le comté de Wexford, vers 1758, John Sinnott a reçu son éducation à Dublin. Il arrive en 1781 dans ce qu'on connaît aujourd'hui sous le nom de Nouveau-Brunswick. En 1790, il épouse une loyaliste, madame Ann « Nancy » Hendricks, veuve de Conrad Hendricks. Puis il se marie en secondes noces en 1806 à Catherine Hallett, fille d'éminents loyalistes new-yorkais, Samuel et Elizabeth (Lamb) Willson Hallett.

C'est la belle-mère de Sinnott, Elizabeth (Lamb) Hallett, qui a confectionné ce marquoir.

Source : circuit web 'Ils sont venus d'Irlande' de Musée du Nouveau-Brunswick (Voir sous l'onglet Liens)

Quoi:

Il est possible que les scènes bibliques représentées sur le marquoir aient été inspirées des carreaux à thèmes religieux que les Hollandais utilisaient pour éduquer leurs enfants.

Où:

Le marquoir a probablement été confectionné à New York.

Quand:

Elizabeth Lamb épouse son second mari, Samuel Hallett, à la Trinity Church de New York le 18 décembre 1761.

Qui:

Elizabeth Lamb était la fille d'Elizabeth Ham et d'Anthony Lamb (1698-1784), un célèbre fabricant d'instruments mathématiques de New York.

© Musée McCord Museum