Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

1955.28
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Bas-relief
Harpe
1830-1880, 19e siècle
91 x 51 cm
Achat par la Webster Museum Foundation
1955.28

Clefs pour l'histoire:

Même s'il mène une vie prospère au Nouveau-Brunswick, William Parks reste profondément attaché à son héritage irlandais. En 1843-1844, il prend la tête de la faction irlandaise dissidente qui quitte les rangs de l'Église St. Andrew dominée par les Écossais pour former l'Église presbytérienne St. John. Par la suite, il aidera la nouvelle congrégation à obtenir des pasteurs irlandais.

Il est possible que cette sculpture d'une harpe irlandaise ait été utilisée sur un bateau dans lequel la famille Parks avait des intérêts.

Source : circuit web 'Ils sont venus d'Irlande' de Musée du Nouveau-Brunswick (Voir sous l'onglet Liens)

Quoi:

Cette harpe est taillée dans une seule pièce de pin.

Où:

La harpe est l'un des emblèmes nationaux de l'Irlande.

Quand:

Aux environs des années 1100 apr. J.-C., l'Irlande a mis au point un type de harpe particulière qui se caractérise, entre autres, par une robuste colonne, ou pilier, de forme incurvée.

Qui:

William Parks, un éminent homme d'affaires de Saint John, détenait des intérêts dans un grand nombre de bateaux construits au Nouveau-Brunswick.

© Musée McCord Museum