Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

10769.4
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Robe de poupée
1862, 19e siècle
Soie et coton
75 cm
Don de E. Portia MacKenzie, 1962 (Emma Carleton Jack Memorial Collection)
10769.4

Clefs pour l'histoire:

La robe de jour en soie verte de la poupée Lady Blanche Paulet présente un simple corsage qui s'ouvre à l'avant jusqu'à l'encolure, garni de trois boutons recouverts de soie mauve. Les manches pagodes sont fendues jusqu'aux épaules et agrémentées de volants de soie mauve assortis au volant et aux boutons de la jupe. La jupe est froncée à l'arrière pour former un ample pli central, et elle est bordée d'un volant dentelé de soie mauve. Deux rangées de trois boutons recouverts de soie mauve garnissent le devant. La ceinture de soie mauve, de style suisse, se termine en pointe en haut et en bas de la taille, sur le devant et l'arrière de la jupe. Elle est également garnie de trois boutons, cette fois recouverts de soie verte. De fausses manches bouffantes détachables en tulle, appelées engageantes, et un col de dentelle étaient portés en guise d'accessoires.

Quoi:

Ce nouveau style de jupe, dont les côtés étaient formés de panneaux à godets ou en triangle, était moins coûteux à produire car il nécessitait moins de tissu.

Où:

La robe de jour était portée pour recevoir des invités en après-midi ou à l'occasion d'un goûter dînatoire dans le salon.

Quand:

Une robe de jour en soie était portée plus tard durant la journée. Les dames passaient habituellement la matinée en robe de chambre.

Qui:

Horsfall & Sheraton, un commerce situé sur la rue King à Saint John, au Nouveau-Brunswick, importait de la soie, des lainages, du coton et du lin, soit les tissus qui ont servi à la confection de cette robe.

© Musée McCord Museum