Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds Helen Richmond Young Reid (P141)

1885-1934. - 9 cm de documents textuels et iconographiques.

Histoire administrative - Notice biographique :

Née à Montréal, Helen Richmond Young Reid (1870-1941) a fait ses études à la High School for Girls. En 1884, en compagnie de Rosalie McLea, elle rencontre J. W. Dawson (recteur de McGill) pour lui proposer de permettre aux femmes d'étudier à McGill. Elle y obtiendra son diplôme d'études en langues modernes avec très grande distinction en 1889 et prononcera le discours d'adieu devant sa classe des « Donaldas ». Après une période d'études en Suisse et en Allemagne, elle revient à Montréal pour travailler dans ses deux principaux domaines d'intérêt, la responsabilité civile et l'internationalisme. Elle a fondé et dirigé un certain nombre d'organismes caritatifs ou éducatifs, a siégé à différents comités du gouvernement et publié des ouvrages dans les domaines de l'aide sociale, de la santé publique et de l'immigration. Elle a également traduit et composé des poèmes. Reid a beaucoup voyagé et elle avait des amis dans de nombreux pays, notamment en Inde. En 1937, elle a été nommée Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique en reconnaissance de son travail, et elle a remporté de nombreux prix et honneurs.

(Source : Guide to Archival Resources at McGill University: Private Papers At McGill University. McGill University Archives. 1985. Vol. 3, p. 285)

Portée et contenu :

Ces papiers personnels comprennent un album de cartes de visite, de poèmes, de croquis et de correspondance, incluant des lettres de Charles G. D. Roberts et de Louis Fréchette, datant de 1885 à environ 1900. Il y a également des tapuscrits de deux des poèmes d'Helen Richmond Young Reid, « Contemplation » et « My Prayer Star », ainsi qu'un livre de signatures, datant de 1927-1934, contenant des poèmes et des messages, dont plusieurs de ses amis autochtones.

(Source : Guide to Archival Resources at McGill University: Private Papers At McGill University. McGill University Archives. 1985. Vol. 3, p. 285)