Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds de la famille Walker (P110)

1804-1975. - 750 cm de documents textuels. - environ 200 photographies. - 30 cartes.

Histoire administrative - Notice biographique :

Le premier membre de cette branche spécifique de la famille Walker à s'installer au Québec est le marchand William Walker (1793-1863?), arrivé d'Écosse en 1815. Il devient associé dans l'entreprise Forsyth Richardson & Co., qui deviendra plus tard la Forsyth Walker & Co. Il est nommé membre du Conseil spécial en 1838 et de l'Assemblée législative en 1842.

William Walker (1813-1890) était cessionnaire pour la province de Québec. Il a épousé Harriet Fletcher. Le fils de William, James R. Walker (1850-1932), fut président de la J. R. Walker & Co. Ltd., marchand en quincaillerie pour constructeurs et rembourreurs qui fournissait du mobilier à certains des immeubles les plus célèbres de Montréal à cette époque. Il a épousé Agnes Earle.

Gustavus Wicksteed (1799-1898), fonctionnaire et poète, et son fils Henry Wicksteed (n. 1855), ingénieur arpenteur pour le CN, étaient liés aux Walker par l'entremise de la famille Fletcher, Harriet Fletcher étant l'épouse de James Robert Walker [C'est une erreur, car c'est sa mère...]. Ils ont entretenu une correspondance active avec leurs parents de la famille Walker.

Frank Earle Walker était le fils de James Robert Walker. Il travaillait pour son père jusqu'à ce qu'il prenne en charge la Montreal Blanket Co. et les opérations des produits de papier de l'entreprise. Lui et son épouse ont eu six filles et un fils. James Robert (Jimmy) Walker (1905-1991) était le fils de Frank Earle Walker. À cette époque, les intérêts de la famille se sont élargis pour englober la Back River Power Company et la Norlake, une entreprise d'exploitation aurifère. En 1954, la Montreal Blanket Company mit fin à ses activités. Dans les années 1960, la famille avait abandonné la plupart de ses activités commerciales.

Portée et contenu :

Le fonds de la famille Walker reflète les activités entourant typiquement l'établissement des entreprises canadiennes d'environ 1850 à 1950. On y découvre la collaboration entre le père et le fils à mesure que l'entreprise a pris de l'expansion, jusqu'à son incursion dans le commerce international. Nous y constatons les effets de la Première Guerre mondiale sur la production et l'expansion de l'entreprise durant l'après-guerre. Les documents personnels contenus dans le fonds portent sur les activités religieuses, éducatives, financières, sociales et récréatives des membres de la famille Walker, et fournissent, dans une moindre mesure, de l'information sur les familles Benson, Fletcher et Wicksteed.

Par l'entremise des documents personnels, financiers, comptables et juridiques, le fonds retrace la vie de cinq générations de Walker. Ces documents nous aident à comprendre le milieu dans lequel évoluait la famille. Fait plutôt inusité, les documents comprennent des rapports de l'agriculteur qui était en charge de la résidence d'été de la famille au lac Brûlé dans les années 1920, ainsi que des lettres de l'auteur Hugh MacLennan et de son épouse commentant l'évolution de la situation politique au Québec dans les années 1960.

Le fonds se divise en deux grandes séries : les dossiers d'entreprise et les dossiers familiaux. Les documents relatifs aux affaires portent sur la Back River Power Company, la Montreal Blanket Company Limited, la Norlake Mining Company et la James Robert Walker Company. La série de documents sur la famille est divisée en sous-séries en fonction des membres individuels de la famille et d'autres personnes en lien avec la famille.