Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds Ludger Gravel (P091)

Certificat remis à Florence Lalime, récipiendaire du premier prix d'arithmétique (détail), 1926. Don de M. Maurice Gravel, Fonds Ludger Gravel P091, P091/C3.1 © Musée McCord

Ludger Gravel, grand mécène de l'excellence

« Mlle Florence Lalime élève de l'Académie Prince ayant mérité le premier prix d'arithmétique pour l'année 1926, nous lui avons décerné la médaille offerte par M. Ludger Gravel, négociant de la cité de Montréal.

En foi de quoi, nous avons signé.
Fait à S. Hyacinthe, ce 21[sic] jour de juin
Soeur Marie H Edouard,
Directrice »

Le travail acharné de Florence Lalime, élève d'une école pour jeunes filles de Saint-Hyacinthe, est attesté non seulement par ce certificat, mais également par une médaille en bronze à l'effigie du pape Sylvestre II et du roi Salomon, figures marquantes du développement des mathématiques. Cette médaille est remise depuis 1901 aux étudiants d'arithmétique les plus méritants du Québec.

À l'origine de ce prix d'excellence se trouve l'homme d'affaires montréalais Ludger Gravel, philanthrope de renom, dont l'oeuvre a touché tant l'éducation et la santé publique que la culture et le patrimoine.

Grand collectionneur et numismate, Ludger Gravel a fait frapper de nombreux jetons et médailles commémoratifs et commerciaux, qui font aujourd'hui l'envie des collectionneurs. La Médaille Ludger Gravel occupe toutefois une niche à part, puisqu'elle incarne l'engagement de ce grand philanthrope pour l'éducation, une cause qu'il défendra sur plusieurs fronts tout au long de sa vie.


P091 Fonds Ludger Gravel. - [1870?, 1889-1986]. - 65 cm de documents textuels et autres documents.

Notice biographique

Ludger Gravel est né à l'Île Bizard le 6 novembre 1864. Sa famille s'établit peu de temps après à Montréal, sur la rue Mignonne (actuel boulevard De Maisonneuve), dans le quartier Saint-Louis. Il épouse Laura Roy (1865-1943) en 1891. Le couple a 14 enfants, dont six atteignent l'âge adulte.

En 1881, Ludger Gravel est engagé comme commis chez le grossiste en quincaillerie P. P. Mailloux et Barsalou (qui devient P. P. Mailloux en 1886), entreprise qu'il finira par acheter en 1901. La Maison Ludger Gravel, spécialisée en fournitures pour voituriers et forgerons, est située sur la place Jacques-Cartier. Le commerce ne tarde pas à s'agrandir par l'ajout, en 1905, d'une section de peinture et de vernis. Conscient du potentiel économique lié à l'automobile, il fonde en 1918 Ludger Gravel & Fils, une section consacrée aux accessoires d'automobile, dont il confie la gérance à son fils Pierre. Les deux entreprises coexistent jusqu'en 1930, date à laquelle est créée Ludger Gravel & Fils Limitée, qui intègre toutes les branches d'activité. Des catalogues et plusieurs autres documents promotionnels sont imprimés dans l'imprimerie que Ludger Gravel a mise sur pied pour répondre à ses besoins. Cette imprimerie est en activité jusque vers 1930.

En parallèle avec ses occupations commerciales, Ludger Gravel est activement engagé dans sa communauté. Il est notamment président directeur de la Société des artisans canadiens-français (1910-1914), dans laquelle il est impliqué dès 1902. Il oeuvre également au sein de la Commission des écoles catholiques de Montréal. Son intérêt pour l'éducation s'exprime en outre par la Médaille Ludger Gravel. De 1901 jusqu'au décès de son créateur, cette médaille est remise annuellement à des étudiants s'étant illustrés en arithmétique. Membre de la Société d'archéologie et de numismatique de Montréal dès 1895, puis gouverneur en 1904, Ludger Gravel contribue à la sauvegarde du Château Ramezay. Il participe aussi à l'organisation du Congrès de l'American Numismatic Association et du Congrès eucharistique universel, qui se tiennent à Montréal en 1909 et 1910 respectivement. En 1914, il est élu à la présidence de la Commission permanente des Affaires municipales, de la Commission permanente des Fers et Métaux, ainsi que de la Chambre de Commerce de Montréal.

Grand philanthrope, Ludger Gravel est notamment président du conseil d'administration de l'Assistance publique (qu'il a contribué à fonder en 1903), directeur de l'Association du bien-être de la jeunesse, de la Société Saint-Vincent-de-Paul et de l'Hôpital Notre-Dame-de-la-Merci. Il est également un collectionneur de renom. Ses collections, qui rassemblent entre autres de la monnaie, des médailles, des armes, des animaux naturalisés et des ouvrages de toutes sortes, sont parmi les plus imposantes qui existent alors au Québec. Ces collections sont d'abord entreposées dans son propre musée, baptisé la « Villa Antique » et situé à Saint-Colomban dans les Laurentides. Le Musée Ludger Gravel ne survivra pas longtemps à son créateur et les collections seront vendues à partir de 1935.

Ludger Gravel décède à Montréal le 6 avril 1933.

Portée et contenu

Le fonds porte sur la vie personnelle de Ludger Gravel, son engagement envers diverses oeuvres sociales et culturelles, et les entreprises qu'il a fondées. La majorité des documents date de la première moitié du 20e siècle.

Quelques textes biographiques, documents personnels et coupures de presse témoignent de certaines étapes de sa vie personnelle et familiale. La série portant sur les entreprises de Ludger Gravel est celle qui comporte le corpus documentaire le plus volumineux. On y trouve des catalogues de la Maison Ludger Gravel et de Ludger Gravel & Fils, divers documents publicitaires et commémoratifs, ainsi qu'un factum et un mémoire relatant un procès qui l'a opposé à J. A. Globensky.

L'implication de Ludger Gravel au sein, notamment, de la Société des artisans canadiens-français et de la Commission des écoles catholiques de Montréal, est évoquée par des coupures de presse, un extrait d'une publication officielle et un certificat de Caisse aux décès. Un certificat, une médaille et des livrets d'information témoignent de l'attribution de la Médaille Ludger Gravel et de l'histoire de ce prix d'excellence.

On trouve également des exemplaires d'un livret-souvenir d'une excursion aux sucres, imprimé par Ludger Gravel en 1929. Des catalogues, un acte notarié (donation) et des dépliants témoignent de la mise en vente d'une partie de sa collection numismatique, et du don d'une autre partie au Musée de l'Oratoire Saint-Joseph.

Des fiches de lecture, de la correspondance, des enregistrements audio et des transcriptions d'entrevues témoignent des recherches réalisées par Laurette B. Richer pour la rédaction d'une biographie de son grand-père, Ludger Gravel.

Des photographies illustrant Ludger Gravel, ses proches et la Villa Antique complètent cet ensemble documentaire.

Source du titre : Titre basé sur le créateur du fonds.

Collation : Le fonds contient également 132 photographies (négatifs, épreuves et diapositive n&b et couleur), 3 objets et une cassette audio.

Source immédiate d'acquisition : Le fonds a été offert au Musée McCord par M. Maurice Gravel, petit-fils de Ludger Gravel. Des versements ont été effectués en 1994, 1997, 1998 et 2000.

Classement : Lors d'un premier traitement, 13 cm de documents textuels ont été retirés du fonds. La majorité de ces documents était constituée de photocopies ou de doublons. Certains de ces documents sont conservés dans le dossier d'information du fonds P091.

Langue des documents : Les documents sont en français et en anglais.

Documents connexes :

BAnQ (Vieux-Montréal) : Fonds Studio O. Allard photographes incorporée (P244); Fonds Albert Ferland (MSS4,S5,SS2,D10); et Fonds Ministère de la Culture et des Communications (E6,S8,SS1,SSS568,D2376)

BAC : National Medal Collection (R11552-0-2-E)


Le fonds est divisé selon les séries, sous-séries et dossiers suivants :

  • P091/A Vie personnelle
      • P091/A,1 Documents biographiques
      • P091/A,2 Livre de notes
      • P091/A,3 Correspondance
      • P091/A,4 Documents de succession
      • P091/A,5 Autres documents personnels et familiaux

  • P091/B Activités commerciales
    • P091/B1 Communications
      • P091/B1,1 Catalogues
        • P091/B1,1.1 Catalogue No. 150. Ludger Gravel/Ludger Gravel & Fils. - [1925?]. - 1 document textuel ; 26 x 18,5 cm.
          Document numérisé: Partie 1 - Partie 2

          Portée et contenu :
          Ce catalogue annoté présente les articles offerts vers 1925 par les deux principales entreprises de Ludger Gravel, l'une spécialisée dans les fournitures pour voituriers et forgerons, l'autre dans les fournitures et accessoires pour automobiles. Il témoigne non seulement de l'ampleur et de la variété de l'offre de ce marchand montréalais, mais également d'une époque de transition, où le transport par traction animale fait progressivement place au transport motorisé. Il constitue, de fait, un ouvrage de référence en histoire des transports.

          Source du titre : Basé sur le titre du document.

          Langue du document : Le document est en français et en anglais.

      • P091/B1,2 Réclames publicitaires
      • P091/B1,3 Prospectus
      • P091/B1,4 Enveloppes et étui promotionnels
      • P091/B1,5 Le Signal [publication]
    • P091/B2 Affaire Globensky
    • P091/B3 Commémorations

  • P091/C Activités culturelles, philanthropiques et mondaines
    • P091/C1 Société des artisans canadiens-français
    • P091/C2 Commission des écoles catholiques de Montréal
    • P091/C3 Médaille Ludger Gravel. - [1926-1927]. - 0,5 cm de documents textuels. - 1 objet.
      Documents numérisés

      Portée et contenu :
      Cette sous-série témoigne de l'engagement de Ludger Gravel envers l'éducation des jeunes Québécois, par l'attribution d'une médaille aux étudiants s'étant distingués en arithmétique. Elle contient un certificat remis à une lauréate en 1926 et un écrin contenant une médaille en bronze. On y trouve également deux exemplaires d'un livret relatant l'histoire de ce prix d'excellence depuis sa première attribution en 1901, et offrant une biographie de Ludger Gravel.

      Source du titre : Titre basé sur le contenu de la sous-série.

      Langue du document : Les documents sont en français.

    • P091/C4 Collections de Ludger Gravel
    • P091/C5 Excursion aux Sucres
    • P091/C6 Autres

  • P091/D Livre de Laurette B. Richer
      • P091/D,1 Transcriptions et enregistrements d'entrevues
      • P091/D,2 Dépouillement des sources écrites
      • P091/D,3 Correspondance
      • P091/D,4 Autres

  • P091/E Photographies

 

Dernière mise à jour : 30 août 2017