Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds de la famille Brodie (P021)

1825-1864. - 20 cm de documents textuels.

Histoire administrative - Notice biographique :

Hugh Brodie est né à Lochwinnoch, Ayrshire, en Écosse, en 1780. Il s'installe d'abord à Chambly, où il travaillera comme agriculteur pour un certain John Lilly, pour ensuite acquérir sa propre propriété à Coteau Saint- Pierre. Fermier et agronome passionné, il a été juge lors de plusieurs expositions d'agriculture dans l'État de New York. Son épouse Anne (née Brodie, aucun lien de parenté) est née en Écosse en 1779. Tous deux sont arrivés au Canada en 1803, année de leur mariage. Leurs fils, Hugh (n. 1811) et Robert, sont devenus des agriculteurs prospères. Leur fille Mary a été baptisée à la St. Gabriel Street Church en 1804.

Amelia Ogilvie (fille d'Archibald Ogilvie) a épousé Hugh Brodie (fils) avec qui elle a eu quatre enfants : Hugh, Agnes (Mme Wm. Kerr), Ann (Mme Marshall Beale Atkinson) et William.

Références : Révérend Robert Campbell, A History of the Scotch Presbyterian Church, St. Gabriel Street, Montréal (1887), et information tirée des papiers de la famille Atkinson (P024).

Portée et contenu :

Le fonds de la famille Brodie contient du matériel relatif à la famille et aux affaires personnelles de Hugh Brodie, de Mme Hugh Brodie, de Robert Brodie, de John Brodie et de Jane Brodie. Le fonds contient principalement de la correspondance familiale et certains documents juridiques. Outre des nouvelles sur la famille, la correspondance fournit de l'information sur l'agriculture, l'exploitation forestière, la religion, la politique, le climat et l'économie. On y apprend par exemple que c'est sur la ferme Brodie que la Fameuse, ou pomme Snow, et le melon de Montréal ont été développés. La correspondance date principalement de la période précédant la Confédération. Elle provient de membres de la parenté et d'amis vivant en Écosse, en Irlande, à New York, à Bytown, à Cornwall et à Niagara.