Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Collection de la Guerre de Sept ans en Amérique du Nord (C170)

1757-1766. - 2 cm de documents textuels.

Histoire administrative - Notice biographique :

En Amérique du Nord, la guerre entre la Grande-Bretagne et la France éclate en 1754. En 1759, les Britanniques entreprennent la campagne décisive de la guerre, la prise de la ville de Québec. Le commandant à la tête des troupes françaises qui défendent la ville est le gouverneur, le marquis de Vaudreuil, mais le principal commandant militaire est le marquis de Montcalm. Dirigées par James Wolfe, les forces britanniques s'emparent de la ville après une bataille sur les plaines d'Abraham où Montcalm et Wolfe sont tous les deux blessés mortellement. En 1763, la perte de l'Empire français en Amérique du Nord aux mains des Britanniques est officiellement reconnue par le Traité de Paris.

Né en Écosse, James Murray (1722-1794) a occupé le poste de gouverneur militaire de Québec de 1760 à 1764 pour devenir ensuite le premier gouverneur civil en 1764. Défenseur de la politique de conciliation à l'égard des Canadiens français, Murray était très impopulaire auprès des marchands anglais. Il est demeuré en poste jusqu'en 1768 pour ensuite remplir les fonctions de lieutenant-gouverneur (1774) et de gouverneur (1779) de l'île Minorque. En 1783, il est promu au rang de général.

(Source : Guide to Archival Resources at McGill University: Private Papers At McGill University. McGill University Archives. 1985. Vol.3, p. 189)

Portée et contenu :

La collection sur la guerre de Sept Ans en Amérique du Nord couvre les années 1754 à 1763.

La collection comprend un journal manuscript de Malcolm Fraser, officier du 78e régiment des Highlanders, qui inclut une description de la campagne menée par James Wolfe en 1759 et de la descente du Saint-Laurent par Lord Amherst; une confirmation d'un ordre militaire du marquis de Vaudreuil écrite par le marquis de Montcalm; de la correspondance du général Murray, soit quatre lettres à envoyer et un document financier sur sa carrière militaire; une lettre de Guy Carleton au colonel Burton et des listes des retours de provisions.