Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds Montreal Hunt Club (P161)

Plan de table (détail), 1881. Don du Montreal Hunt Club, Fonds Montreal Hunt Club P161, P161/F3,2.1 © Musée McCord

« Gentlemen riders » de Montréal

« Dîner annuel du Montreal Fox Hounds au Club Saint-James - 9 février 1881 »

Si les noms de Drummond, Galarneau, McDougall ou McEachran figurant sur ce plan de table évoquent quelque rencontre au sommet à saveur politique ou économique, c'est plutôt à l'occasion du dîner annuel du Montreal Fox Hounds - bientôt rebaptisé Montreal Hunt Club - que sont réunis ces membres de la haute bourgeoisie financière, libérale et foncière en 1881.

Aujourd'hui abandonnée ou carrément interdite dans plusieurs pays, la chasse à courre est une activité très prisée des élites nord-américaines et européennes du 19e siècle. C'est dans la plus pure tradition britannique qu'est fondé le Montreal Hunt Club, en 1826. Loin de se limiter à la chasse au renard, les activités du club embrassent une diversité de rencontres équestres et d'événements sociaux. De tous les clubs sportifs et sociaux que compte alors Montréal, le Montreal Hunt est certainement le plus prestigieux. On ne s'étonnera donc pas de voir siéger tant d'éminents Montréalais à la table d'honneur présidée par Edmund Alexander Charles Campbell, alors « Master of the Fox Hounds » ou grand veneur du club.

Le « Club de chasse à courre de Montréal » (tel qu'il est dorénavant désigné) poursuit aujourd'hui sa mission selon des pratiques un peu différentes, alors que les renards poursuivis ne sont plus tués. Il s'agit du plus ancien club de chasse nord-américain à être encore en activité.


P161 Fonds Montreal Hunt Club. - [1830-1998]. - 417 cm de documents textuels et autres documents.

Histoire administrative

Fondé en 1826, le Montreal Hunt Club est le plus ancien club de chasse nord-américain à être toujours en activité. À ses débuts, il est essentiellement une annexe de la garnison locale de l'armée britannique. C'est lorsque les hommes d'affaires John Crawford puis Andrew Allan en prennent la direction, à partir de 1867, que s'amorce l'âge d'or du club. Des courses d'obstacles sont organisées notamment à la ferme Logan, à Outremont et à Verdun, ce qui contribue à refinancer et à stabiliser le club. Connu jusqu'alors sous les noms de Montreal Fox Hounds ou de Montreal Hunt, le club prend officiellement ce dernier nom vers 1880. Sous la direction du capitaine Campbell, de Ross Hutchins et surtout d'Alfred Baumgarten, de nouveaux chiens courants sont importés d'Irlande, les règlements britanniques sur la chasse au renard sont adoptés et de nouveaux territoires de chasse sont inaugurés à Pointe-aux-Trembles et à Saint-Hilaire. C'est durant cette période que sont érigés un imposant pavillon et des chenils sur l'avenue De Lorimier.

En 1890, le Montreal Hunt est devenu le club social le plus prestigieux de Montréal et regroupe les membres les plus en vue du milieu des affaires et de la politique. En 1891, sir Hugh Montagu Allan est élu grand veneur et solidifie les bases financières du club. Un nouveau pavillon et de nouveaux chenils sont construits à Côte-des-Neiges en 1898, où le club demeurera pendant quarante ans. À cette époque, des expositions de chevaux et des compétitions sont organisées dans la rue Craig. En janvier 1901, plusieurs documents du club sont détruits lors d'un incendie qui ravage l'édifice du Bureau de commerce de Montréal. Le club est constitué en société et se dote de statuts officiels en 1903.

En 1920, les chenils sont déplacés à Fresnière, dans la région de Sainte-Scholastique. Ce secteur devient le principal territoire de chasse du club. En 1938, un incendie endommage ce pavillon et précipite le déplacement des activités du club au nord de Montréal, loin de l'expansion urbaine. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, le club cesse pratiquement ses activités, qui reprennent en 1947. Plusieurs des anciens membres ont alors quitté le club et le nouvel effectif est composé principalement de francophones. Le premier grand veneur canadien-français, Roland Désourdy, est élu en 1963. C'est sous son influence que de nouveaux territoires de chasse sont ouverts dans les Cantons de l'Est (« Hunt South »).

En 1976, le Montreal Hunt célèbre son 150e anniversaire. Malgré son étroite association avec les événements équestres des Jeux olympiques, le club n'a plus son prestige d'antan. En 1983, il prend officiellement le nom de Club de chasse à courre de Montréal et acquiert le statut d'organisme sans but lucratif.

Portée et contenu

Le fonds témoigne de l'administration du Montreal Hunt Club, de la gestion de ses finances et de ses propriétés, mais surtout de son membership et des activités de chasse, des rencontres équestres et des divers événements sociaux organisés entre le milieu du 19e siècle et le début des années 1990.

On y trouve des documents constitutifs et des règlements, des procès-verbaux, ainsi que de nombreux documents témoignant de la gestion financière de l'organisation, de dépenses rattachées à la chasse et de diverses transactions bancaires. Des bulletins d'information, des livrets souvenirs, des spicilèges et des coupures de journaux nous informent sur la promotion, par le club, de son image et de ses activités, de même que sur ses relations avec la presse.

La série portant sur le membership et les activités du club est la plus volumineuse. Elle contient notamment des livrets de règlements adressés aux membres, des listes de membres couvrant la période de 1870 à 1992 et une abondante correspondance. Les chasses, les activités équestres et des événements sociaux tels que les « Hunt balls » et les « Hunt dinners » peuvent être documentés par le biais de cartons et lettres d'invitation, de divers registres et de listes de participants, de correspondance, ainsi que de documents promotionnels et financiers. On y trouve également des listes des chiens de chasse, des documents relatifs à leur importation et à leur ascendance, de même que des dossards.

Des documents portant sur les organisations canadiennes et américaines affiliées au Montreal Hunt Club, sur divers clubs ou événements sociaux et sportifs dans lesquels il s'est impliqué, ainsi que des photographies complètent cet ensemble.

Source du titre : Basé sur le contenu du fonds.

Collation : Contient 18 photographies (n&b et coul.), 11 dessins d'architecture (96 x 6 cm et plus petit), 3 cartes et 10 objets (9 dossards et 1 cachet en plomb).

Source immédiate d'acquisition : Les documents proviennent de quatre donations différentes réalisées entre 1976 et 2007.

Langue des documents : Les documents sont en anglais et en français, mais principalement en anglais.

Documents connexes : Le fonds A.-Leo Leymarie (BM005) est conservé aux Archives de la Ville de Montréal.

Groupes de documents reliés : D'autres documents liés au Montreal Hunt Club sont conservés dans le fonds de la famille Ogilvie (P082).

Note générale : De nombreuses photographies du Montreal Hunt Club sont conservées dans la collection Archives photographiques Notman du Musée McCord.


Ce fonds est divisé selon les séries et sous-séries suivantes :

  • P161/A Direction

  • P161/B Administration

  • P161/C Finances et avoirs

  • P161/D Communications

  • P161/E Membership

  • P161/F Activités
    • P161/F1 Chasses et autres activités équestres. - [1877-1993]. - 53,5 cm de documents textuels.
    • Portée et contenu : Cette sous-série porte sur les différents parcours et épreuves de chasses mais également sur les activités équestres (principalement les concours hippiques et courses d'obstacles) organisés par le Montreal Hunt Club, témoignant, de fait, des liens étroits unissant la chasse à courre et les sports équestres. Elle témoigne également des moyens employés par le club pour promouvoir ces divers événements. Les archives couvrent une période de plus d'un siècle et consistent principalement en cartons et lettres d'invitation, affiches publicitaires, programmes, formulaires d'inscription, listes et registres de participants et de gagnants et grilles d'évaluation. On y trouve également de la correspondance, divers documents financiers et un journal de chasse tenu par Edward Ogilvie de 1895 à 1908.

      Source du titre : Basé sur le contenu de la sous-série.

      Langue des documents : Les documents sont en anglais et en français, mais principalement en anglais.

    • P161/F2 Chiens de chasse
    • P161/F3 Activités sociales. - 1881-1992. - 16,5 cm de documents textuels.
    • Portée et contenu : Cette sous-série documente un volet essentiel de l'activité du Montreal Hunt Club, soit les rassemblements et événements à caractère social. La majorité des documents porte sur les « Hunt balls » et les « Hunt dinners » organisés annuellement entre le dernier quart du 19e siècle et 1992, mais d'autres activités telles que les banquets organisés en l'honneur de membres éminents, les réceptions privées et les fêtes champêtres (qui témoignent de la période plus récente de l'existence du club) peuvent également être retracées.

      La sous-série contient des listes d'invités, des cartons et des lettres d'invitation, des programmes et des menus, des plans de table, quelques textes d'allocution, des factures, reçus et états financiers, ainsi qu'un livre d'or.

      Source du titre : Basé sur le contenu de la sous-série.

      Langue des documents : Les documents sont en anglais et en français.

    • P161/F4 Hommages et récompenses
    • P161/F5 Organisations affiliées
    • P161/F6 Autres clubs et événements sportifs

  • P161/G Documentation

  • P161/H Photographies