Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds John Reade (P140)

1874-1918. - 24 cm de documents textuels.

Histoire administrative - Notice biographique :

John Reade (1837-1919), éducateur, ministre de l'Église d'Angleterre, journaliste, poète et essayiste, est né à Ballyshannon, en Irlande, le 13 novembre 1837. Il a émigré au Canada avec ses parents en 1856. Il s'implique rapidement dans la vie littéraire locale et contribue à la fondation du Montreal Literary Magazine. Après de brèves études en droit, il est nommé directeur du collège de Lachute, où il étudie la théologie. Il est ensuite ordonné ministre de l'Église d'Angleterre en 1865 et exerce son ministère à Mascouche en 1865-1866 et à Mansonville en 1867. Il doit toutefois prendre une retraite anticipée pour des raisons de santé.

Il retourne à Montréal en 1868 et assume dès 1870 les fonctions de rédacteur littéraire à la Gazette, poste qu'il occupera plus d'une quarantaine d'années. Il se fait connaître grâce à sa chronique hebdomadaire intitulée « Old and New », mais contribue aussi largement à des éditoriaux, articles et autres textes.

Reade a appartenu à de nombreuses sociétés savantes : la Société royale du Canada, dont il fut l'un des premiers membres; la section canadienne de l'American Folk-Lore Society, dont il fut l'un des fondateurs; la Société littéraire et historique de Québec; la Society of Canadian Literature et la Society for Historical Studies, deux sociétés dont il fut président, et la Royal Society of Literature of the United Kingdom. Enfin, il a reçu un doctorat honorifique de l'Université d'Ottawa en 1906.

En plus de ses écrits journalistiques, John Reade a publié de nombreux poèmes, essais, traductions et courts textes dans plusieurs revues. En 1870, il a publié The Prophecies of Merlin and other poems, son unique recueil empreint de romantisme victorien. Un bilan commémoratif de sa carrière a été publié en 1925 sous le titre de John Reade and his friends. Son ami William Douw Lighthall a écrit à son sujet qu'il était « l'une des principales figures de la littérature canadienne et probablement le poète le plus exquis ». John Reade est décédé le 26 mars 1919 à Montréal. Il était célibataire.

(Source : Dictionnaire biographique du Canada)

Portée et contenu :

Le fonds John Reade porte sur les activités littéraires, journalistiques et personnelles de ce dernier. Il contient surtout de la correspondance reçue de plusieurs personnes, dont le Dr Maude Abbott, Édouard-Zotique Massicotte, David Ross McCord, William Douw Lighthall, sir James McPherson Lemoine et Joseph Gould. On trouve aussi dans le fonds quelques coupures de journaux, dont un texte biographique sur Reade, des invitations et un cahier de notes où Reade a colligé les différentes critiques publiées à propos de son recueil de poésie The Prophecies of Merlin and other poems.

Le fonds est divisé selon les séries suivantes :

  • P240/A : Correspondance (1874-1918)
  • P240/B : Poésie
  • P240/C : Invitations
  • P240/D : Articles de journaux