Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Collection de la Compagnie du Nord-Ouest (C104)

Extrait d'une note par Simon Fraser (1776-1862) et John McDonald of Garth (1771-1866) (détail), 1859. Don du Dr W. D. Lighthall, Collection Compagnie du Nord-Ouest C104, M18638 © Musée McCord

Partenaires, pour une dernière fois

« Nous sommes les derniers marchands de la Compagnie du Nord-Ouest. Nous nous connaissons depuis de nombreuses années. Nous ne savons pas qui de nous deux vivra le plus longtemps. Nous sommes tous deux très âgés. Nous avons toujours agi dans un respect mutuel. Nous avons occupé les postes qui nous étaient alloués dans un esprit de fraternité, sans peur et sans reproche. Nous avons bravé tous les dangers. Nous avons pris d'innombrables risques. Jamais nous n'avons fait preuve de malhonnêteté l'un envers l'autre. Jamais nous n'avons tenté de nuire à quiconque par des manœuvres déloyales ou immorales. »


En 1859, au crépuscule de leurs vies, Simon Fraser et John McDonald of Garth, derniers partenaires de la Compagnie du Nord-Ouest encore vivants, se rencontrent pour une ultime fois. Dans l'un des livres comptables de la ferme de McDonald, au verso d'une liste de marchandises, ils consignent leur sentiment commun, une profonde conviction d'avoir été des personnes justes.

D'une part, le court texte correspond tout à fait à la culture habituellement associée à cette entreprise marquante de la traite des fourrures : il est empreint de fierté, d'un sentiment d'aventure et d'un farouche esprit de persévérance. D'autre part, on y perçoit une mélancolie et une sensibilité qui peuvent surprendre chez des commerçants et des explorateurs aussi téméraires. Ce manuscrit est par conséquent un précieux témoignage des liens qui unissaient ces associés, même après la dissolution de l'entreprise.

John McDonald (1771-1866) s'est illustré comme un énergique marchand, tenace et aventureux. Il a été l'un des seuls partenaires de la Compagnie du Nord-Ouest à tenter, en 1814, de négocier une entente avec la colonie de la Rivière-Rouge du comte de Selkirk, avant que le conflit ne dégénère en hostilités ouvertes. Simon Fraser (1776-1862) est quant à lui l'un des explorateurs marquants du début du 19e siècle au Canada. Il a cartographié une partie importante du territoire de l'actuelle Colombie-Britannique. Un fleuve et une université portent aujourd'hui son nom.

Sources
Lamb, W.K. (1979-2019). Simon Fraser. Dans Dictionnaire biographique du Canada. Repéré à : http://www.biographi.ca/fr/bio/fraser_simon_9E.html

Livermore, C.M. et N. Anick. (1976-2019). John McDonald. Dans Dictionnaire biographique du Canada. Repéré à : http://www.biographi.ca/en/bio.php?id_nbr=4580


C104 Collection Compagnie du Nord-Ouest. - 15 février 1796-1er août 1859. - 6 cm de documents textuels.

Histoire administrative

Fondée en 1779, la Compagnie du Nord-Ouest (CNO) était une société de traite des fourrures qui a dominé ce secteur économique pendant la fin du 18e et le début du 19e siècle au Canada. Ses entreprises d'exploration du territoire nord-américain ont donné lieu à la cartographie de plusieurs régions jusque-là inconnues par les colons français et britanniques. Après la Conquête, les marchands francophones de Montréal sont en majorité supplantés par des Anglo-américains, des Anglais et des Écossais. Plusieurs commerçants indépendants y voient une occasion de prendre part au marché de la traite des fourrures. En 1779, la CNO est créée par un groupe de marchands montréalais, pour la plupart d'origine écossaise, qui désirent réduire la concurrence entre eux afin de faire compétition à la Compagnie de la Baie d'Hudson (CBH) dans la traite des fourrures et de consolider leurs ressources. Elle est d'abord divisée en 16 parts possédées par 9 firmes différentes : McTavish & Co., Wadden & Co., Ross & Co., Oaks & Co., Benjamin & Joseph Frobisher, Todd & McGill, McGill & Paterson, McBeath & Co. ainsi que Holmes & Grant. Cette entente est renouvelée ponctuellement entre 1780 et 1783.

Ce partenariat ténu perdure jusqu'en 1783, moment auquel certains des actionnaires de la CNO entérinent un contrat plus formel entre eux. Les signataires sont Benjamin et Joseph Frobisher, Simon McTavish, Robert Grant, Nicholas Montour, Patrick Small, William Holmes, Peter Pond et George McBeath. C'est aussi vers cette époque que certains membres fondent le Beaver Club à Montréal (1785). La réorganisation de 1783 entraîne cependant une résurgence de la compétition avec une autre firme montréalaise, la Gregory, McLeod & Co., qui est soutenue par John Ross, un des partenaires originaux de la CNO. À la suite du décès de Ross dans des circonstances suspectes impliquant Peter Pond, explorateur et partenaire de la CNO, les compagnies rivales fusionnent en 1787.

Entre 1787 et 1804, la CNO étend son influence au-delà de la très profitable région du lac Athabasca, où elle s'était déjà bien implantée. Les explorateurs qui lui sont associés, tel qu'Alexander Mackenzie, vont jusqu'à traverser les Rocheuses afin de tenter d'étendre les voies commerciales connues. Ils établissent plusieurs postes de traite à travers le nord-ouest du continent américain. Ce développement est en partie motivé par la signature du Traité de Jay, en 1794, qui bloque l'accès des marchands canadiens à Grand-Portage dans le sud-ouest du pays, dorénavant territoire états-unien.

À la même époque, des affrontements commerciaux entre la CNO et de nouveaux concurrents, soit la Compagnie XY (Forsyth, Richardson & Co.) et la Parker, Gerrard and Ogilvy, mènent à une compétition triple dans le Nord-Ouest. En 1800, les deux rivales fusionnent sous le nom de la Compagnie XY. C'est aussi une période marquée par la montée de tensions internes entre les partenaires montréalais et les hivernants, du nombre desquels certains joignent la compétition. Après la mort en 1804 de Simon McTavish, figure de proue de la compagnie pendant ses premières années d'existence et tête dirigeante des membres montréalais, la CNO absorbe la XY, réduisant certaines des tensions qui nuisent à ses activités.

De 1804 à 1811, les explorations du territoire de l'Ouest par Simon Fraser et David Thompson, partenaires de la CNO, élargissent à nouveau la zone exploitée par la compagnie, et lui gardent une longueur d'avance sur la CBH. Par contre, la longue rivalité entre les deux géants des fourrures pousse la CBH à octroyer, en 1811, une terre à Thomas Douglas, comte de Selkirk. La colonie de la Rivière-Rouge est établie au centre du réseau de transport et d'approvisionnement de la CNO. Les incidents entre les membres de la compagnie et les colons se multiplient. Le 19 juin 1816, la bataille de la Grenouillère éclate entre les deux factions et fait 21 morts. Un mois plus tard, le principal poste de traite de la CNO, Fort William, est pris par le comte de Selkirk et ses hommes.

Ces événements, les problèmes légaux qui y sont reliés et les coûts de plus en plus élevés associés à un commerce des fourrures étendu d'un océan à l'autre exacerbent les vieilles tensions entre les partenaires montréalais et les hivernants. En 1820, les deux factions envoient des représentants à Londres afin de négocier avec le gouvernement britannique. Les hivernants, désirant s'entendre avec la CBH, sont écartés des pourparlers. Les Montréalais, leur position affaiblie par des tensions internes et externes, cèdent aux demandes de la CBH. Les deux entreprises fusionnent en juillet 1821, rétablissant le monopole de la Compagnie de la Baie d'Hudson sur le commerce des fourrures et marquant la fin de la Compagnie du Nord-Ouest. Bien qu'originalement censée partager également les profits et être dirigée par un conseil conjoint, la nouvelle société est rapidement dominée par les partenaires de la CBH et les anciens membres de la CNO deviennent simples actionnaires.

Sources
Archives of Manitoba. (s.d.). North West Company. Récupéré de : http://pam.minisisinc.com/scripts/mwimain.dll/144/PAM_AUTHORITY/AUTH_DESC_DET_REP/SISN%201022?sessionsearch

Brown, J. (2007-2015). Compagnie du Nord-Ouest. Dans L'Encyclopédie canadienne. Récupéré de : https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/north-west-company

Portée et contenu

La collection porte sur les activités de la Compagnie du Nord-Ouest, principalement ses activités légales et comptables en lien avec le commerce des fourrures à Montréal et dans ses postes de traite, tels que Fort William et Fort Michilimackinac. D'abord, elle fait état de l'admission de nouveaux partenaires, de divers recours juridiques envers des employés, de l'embauche de voyageurs et des marchandises transportées par l'entreprise. Ces activités concernent entre autres John McDonald, Allan McDonell, Robert Henry et William McKay. Elles couvrent une période qui s'étend de 1796 à 1820. Ensuite, la collection renseigne sur les relations entre les partenaires de la Compagnie en 1796 et en 1859, notamment entre Simon Fraser, Simon McTavish et John McDonald, ainsi que sur la culture institutionnelle de la société. Elle contient entre autres des états de compte, des contrats d'engagement, des connaissements, des dépositions et des actes d'admission. Enfin, quelques documents publiés illustrent comment la compagnie était perçue au début du 19e siècle.

Source du titre : Basé sur le contenu de la collection.

Source immédiate d'acquisition : Les documents qui constituent cet ensemble sont de provenances diverses. La majorité a été rassemblée par David Ross McCord et John McIntyre (connu sous le nom de gouverneur McIntyre, commis et marchand commissionnaire à Fort William de 1855 à 1877). Une partie a aussi été offerte au Musée McCord par différents donateurs au courant du 20e siècle, tels le Dr William Douw Lighthall, Madame Joachim Carton et Seymour Schulich.

Classement : Les archives sont placées par ordre chronologique dans les chemises.
Des documents personnels produits par David Thompson et Simon McTavish (partenaires de la CNO) ont été retirés de la collection en 2001 pour créer les fonds David Thompson (P306) et Simon McTavish (P102).

Des états de compte datant d'après la fusion de la CNO avec la CBH ont été placés dans la collection Compagnie de la Baie d'Hudson (P099) en 2019. Un exemplaire du Canadian Magazine (M10895), portant sur la traite des fourrures au 17e siècle, a été transféré dans la collection thématique des pamphlets (PHA) en 2019.

Langue des documents : Les documents sont en français et en anglais.

Autres formats : Cette collection est aussi disponible en format PDF. Elle a été numérisée en 2019 dans le cadre du projet «?Forging Fur-ways : the North West Company Fur Trade Collection?», en partenariat avec la division des Livres rares et des collections spéciales de la Bibliothèque de l'Université McGill, subventionné par la Stratégie de numérisation du patrimoine documentaire et Bibliothèque et Archives Canada.

Instruments de recherche : Un dossier contenant de la documentation sur la Compagnie du Nord-Ouest et un inventaire détaillé des pièces sont disponibles.

Documents connexes :
Les Archives du Manitoba conservent les principaux groupes de documents créés par la Compagnie du Nord-Ouest et la Compagnie de la Baie d'Hudson.

Plusieurs autres institutions possèdent des groupes de documents produits par la Compagnie du Nord-Ouest, soit :

BAnQ : Collection Compagnie du Nord-Ouest (P255)

BAC : North-West Company Fonds (R7904-0-1-E)

Université McGill : Coppenrath Collection of Voyageur contracts (MSG 1108)

Trent University Archives : North West Company fur traders licences Fonds (89-1069)

Groupes de documents reliés : Le Musée McCord conserve plusieurs groupes de documents liés à la Compagnie du Nord-Ouest et ses partenaires : Fonds Maurice-Régis Blondeau (P098), Fonds Famille McGillivray (P100), Fonds Simon McTavish (P102), Fonds William McKay (P178), Fonds Beaver Club (P305), Fonds David Thompson (P306), Fonds John McDonald of Garth (P655), Fonds John Ogilvy (P730) et Collection Compagnie de la Baie d'Hudson (C099).

Note générale : Les collections Photographie et Peintures, estampes et dessins du Musée McCord rassemblent aussi plusieurs archives iconographiques en rapport avec les membres de la Compagnie du Nord-Ouest et la traite des fourrures.


La collection est divisée selon les séries et dossiers suivants :

  • C104/A Constitution. - 5 juillet 1796-25 juillet 1816. - 5 documents textuels.
  • Documents numérisés
  • Portée et contenu : La série témoigne de l'entrée de nouveaux partenaires dans la Compagnie du Nord-Ouest en 1796, en 1810 et en 1816. Les admissions de William McKay, de Daniel MacKenzie, de Robert Henry et d'Allan McDonell, signées aux postes de traite de Grand-Portage et de Fort William, y sont documentées. Les actes d'admission comprennent les termes des partenariats, une liste complète des actionnaires de la Compagnie du Nord-Ouest aux époques de la création des actes ainsi que leurs signatures ou celles de leurs délégués. La série contient des actes d'admission et des copies de l'un de ces actes.

    Source du titre : Basé sur le contenu de la série.

    État de conservation/Restauration : Un acte d'admission ainsi que sa copie sur papier calque sont déchirés et fragiles. Ils ont été placés dans des pochettes de plastique inerte. Un autre a été restauré, mis à plat et placé dans un passe-partout.

    Langue des documents : Les documents sont en anglais.

  • C104/B Affaires juridiques. - 7 mai 1798-4 juin 1802. - 5 documents textuels.
  • Documents numérisés
  • Portée et contenu : La série porte sur les recours juridiques de firmes membres de la Compagnie du Nord-Ouest contre des engagés qui n'ont pas respecté leurs contrats. Elle rassemble un interrogatoire et des dépositions qui ont été produits à Montréal en 1798. La série contient aussi une procuration conférant à William McKay les pouvoirs d'Alexander McKay pour l'adoption de nouveaux termes de partenariat, créé à l'Île-à-la-Crosse en 1802.

    Source du titre : Basé sur le contenu de la série.

    Langue des documents : Les documents sont en anglais et en français, mais surtout en anglais.

    • C104/B,1 Affaire John Ogilvy contre Joseph Châle
    • C104/B,2 Affaire Samuel Gerrard contre Basil Dubois
    • C104/B,3 Procuration

  • C104/C Comptabilité. - 16 août 1799-30 novembre 1820. - 11 documents textuels.
  • Documents numérisés
  • Portée et contenu : La série porte sur les activités comptables de la Compagnie du Nord-Ouest à Montréal entre 1799 et 1820. Elle renseigne sur les profits des partenaires, le transport de marchandises dans le cadre de la traite des fourrures et le paiement de services rendus à la compagnie.

    Source du titre : Basé sur le contenu de la série.

    État de conservation/Restauration : Deux connaissements ont été placés dans des pochettes de plastique inerte.

    Langue des documents : Les documents sont en anglais et en français, mais surtout en anglais.

    • C104/C,1 États de compte d'associés
    • C104/C,2 Connaissements
    • C104/C,3 Billets à ordre
    • C104/C,4 Bon de commande

  • C104/D Gestion des ressources humaines. - 12 mars 1800-28 juillet 1804. - 3 documents textuels.
  • Documents numérisés
  • Portée et contenu : La série porte sur l'embauche des engagés canadiens-français François Sansmarseille, Augustin Roy et Baptiste Réaume par la Compagnie du Nord-Ouest à Montréal et à Kaministiquia en 1800 et en 1804. La série contient des contrats d'engagement. Ces contrats documentent le nom de l'employeur, la durée du voyage, l'itinéraire, la rémunération prévue, les responsabilités de l'engagé et l'équipement fourni.

    Source du titre : Basé sur le contenu de la série.

    État de conservation/Restauration : Un des contrats a été restauré avec du papier japonais. Un autre a été placé dans une pochette de plastique inerte.

    Langue des documents : Les documents sont en français.

  • C104/E Correspondance. - 15 février 1796-7 janvier 1811. - 2 documents textuels.
  • Documents numérisés
  • Portée et contenu : La série renseigne sur les communications qu'entretenaient Simon Fraser et Simon McTavish en 1796 à Montréal. Elle porte aussi sur la correspondance de Neil McLean avec les chefs de la localité de Saint Régis (Akwesasne) en 1811, à l'occasion d'un transfert de location d'une propriété à la firme Sawyers, Ward & Clark.

    Source du titre : Basé sur le contenu de la série.

    Langue des documents : Les documents sont en anglais.

  • C104/F Commémoration. - 1er août 1859. - 1 document textuel.
  • Document numérisé
  • Portée et contenu : Cette série porte sur une rencontre entre les deux derniers survivants des partenaires de la Compagnie du Nord-Ouest, Simon Fraser et John McDonald, le 1er août 1859. Elle contient un mémorandum écrit par McDonald et signé par les deux hommes qui renseigne sur la culture institutionnelle des dirigeants de la compagnie.

    Source du titre : Basé sur le contenu de la série.

    Documents d'accompagnements : Le mémorandum est accompagné d'une transcription dactylographiée et d'une note du donateur, descendant de l'un des créateurs. Ces documents sont collés sur un carton.

    Langue des documents : Les documents sont en anglais.

  • C104/G Publications sur la Compagnie du Nord-Ouest. - 1811-1818. - 2 documents textuels.
  • Documents numérisés
  • Portée et contenu : Cette série comprend une monographie et un article de périodique qui témoignent de l'histoire et de l'image publique de la Compagnie du Nord-Ouest en 1811 et en 1818. La monographie, On the Origin and Progress of the North-West Company of Canada [...], publié à Londres en 1811, fait état des efforts déployés par la Compagnie du Nord-Ouest et par ses partisans auprès du gouvernement britannique pour justifier son modèle économique. L'article, Lord Selkirk and the North West Company, a été publié en 1818 dans un périodique canadien inconnu. Il traite des ennuis légaux opposant l'entreprise au comte de Selkirk, Thomas Douglas.

    Source du titre : Basé sur le contenu de la série.

    Langue des documents : Les documents sont en anglais.

 

Auteur : Philippe-Olivier Boulay-Scott
Réviseurs : Eugénie Marcil, Mathieu Lapointe
Dernière mise à jour : 23 juillet 2019