Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds de la famille Cuthbert (P105)

Extrait du spicilège de Katherine Mary Cuthbert Skelton (1901-1972) (détail), vers 1934. Don du Dr Wendy C. Weaver, Fonds Famille Cuthbert P105, M2009.31.64 © Musée McCord

Mme Skelton, sur les traces de ses ancêtres à Berthierville

« Mercredi 7 mai

Julia, Kay et moi avons passé un merveilleux séjour à Berthier-en-Haut. On m'a montré de précieux objets [sic] hérités de la famille Cuthbert.

Après un déjeuner chez madame Victor Forneret, nous sommes allés voir l'ancienne ferme familiale de Julia. J'ai vu le berceau [sic] où Kay dormait quand elle était enfant. Ensuite, nous sommes allées chez Charlie Armstrong et mademoiselle Kit[t]son. Kay était magnifique avec son voile court. »


Parfois qualifié de « tourisme des racines » ou de « tourisme généalogique », le retour à la terre de ses aïeux est une expérience riche en émotions, comme en témoigne cet extrait d'un spicilège de Katherine Mary Cuthbert Skelton. Cette résidente de l'Ontario est issue d'une longue lignée de seigneurs et de magistrats québécois, parmi lesquels on compte Edward Octavian Cuthbert (dernier seigneur de Berthier et maire de Berthierville) et James Cuthbert 1er (seigneur de Berthier, de Lanoraie et D'Autray, Du Sablé et de Maskinongé).

En ce mois de mai 1934, c'est accompagnée de ses complices Julia et Kay, toutes deux originaires de Berthier et affiliées aux Cuthbert, que Katherine Mary part à la découverte de Berthier-en-Haut (ou Berthierville). Cette ville, qu'elle ne connaît pas encore, est le chef-lieu d'un territoire sur lequel la famille Cuthbert a régné pendant plus d'un siècle. Ce « pèlerinage » mènera les trois femmes en plusieurs endroits chargés d'histoire, parmi lesquels on peut reconnaître Pine Hurst (Maison Forneret) et Elm Cottage (Manoir Cuthbert, alors occupé par la famille Kittson). Ces morceaux du patrimoine bâti berthelais sont toujours en place aujourd'hui.


P105 Famille Cuthbert. - 1648-1971. - 285,6 cm de documents textuels et autres documents.

Notice biographique

D'origine écossaise et militaire de carrière, JAMES CUTHBERT 1er (1719?-1798) s'établit à Québec en décembre 1762, en tant que membre de l'état-major du général Murray. Après avoir quitté l'armée, il acquiert la seigneurie de Berthier (1765) puis, entre 1770 et 1781, celles de Lanoraie et D'Autray, Du Sablé et de Maskinongé. Il possède également une maison d'été à Beauport et, en décembre 1797, achète quelques propriétés à Montréal, dont un grand terrain au coteau Saint-Louis. De son second mariage avec Catherine Cairns (1745-1785), célébré en 1766, trois garçons et sept filles naissent. Après sa mort, ses fils se partageront ses biens.

Fils de James Cuthbert (père) et de Catherine Cairns, JAMES CUTHBERT II (1769-1849) étudie au Collège de Douai (France), puis s'engage dans l'infanterie britannique jusqu'en 1797. En 1798, il hérite de la seigneurie de Berthier. James Cuthbert est député du comté de Warwick à l'Assemblée législative du Bas-Canada (1796-1811), et officier de milice jusqu'en 1813. Nommé au Conseil législatif (1811-1838), il est ensuite membre et président du Conseil spécial du Bas-Canada (1838-1841). Le 22 juin 1814, il épouse en secondes noces Marie Louise Amable Cairns (1788-1878), avec qui il a quatre fils et deux filles.

GEORGE ROSS CUTHBERT (1776-1861) est le fils de James Cuthbert 1er et de Catherine Cairns. Il étudie également au Collège catholique de Douai (France), fait son droit à l'Inner Temple de Londres, puis mène une brillante carrière de juriste et une vie politique très active. Il est notamment député du comté de Warwick à l'Assemblée législative du Bas-Canada (1800-1810, 1812-1816, 1820), où il est un membre militant du Parti britannique. Seigneur de Lanoraie et D'Autray, il épouse (avant 1801) ANN EMILY RUSH (1779-1850), à Philadelphie, avec qui il a un garçon et trois filles.

EDWARD OCTAVIAN CUTHBERT (1826-1890) est le fils de James Cuthbert II et de Marie Louise Amable Cairns. Il étudie au Collège de Chambly et épouse en 1853 sa nièce MARY BOSTWICK (1833-1885), avec qui il a deux fils et trois filles. Seigneur de Berthier au décès de son père, il est également maire de Berthier de 1868 à 1873 et de 1877 à 1878. Il est élu député du Parti conservateur dans la circonscription de Berthier en 1875, puis en 1878 et en 1882.

CHARLES ALEXANDER FORNERET (1803-1880) est le fils de George Louis Victor Forneret (1765?-1821), major d'infanterie, et de Georgina-Davida Cuthbert (1773?-1816), fille de James Cuthbert 1er. Admis à la profession de notaire, il épouse en 1828 Elizabeth Barbier, avec qui il a cinq enfants. Le 16 octobre 1858, il épouse en secondes noces Anny Kerrigan, avec qui il a sept enfants.

Avocat à Montréal, EDWARD ADAMS CLARK (1800-1871) épouse en 1832 Georgina Mary Ann Forneret (1808-1845), fille de George Louis Victor Forneret et de Georgina-Davida Cuthbert. Il a avec elle sept garçons et une fille. En 1851, il se remarie avec une cousine de sa femme, GEORGIANA CUTHBERT (1803-1874), veuve d'Augustus David Bostwick.

AUGUSTUS DAVID BOSTWICK (?-1837) est l'époux en premières noces de Georgiana Cuthbert. Il est admis au Barreau en 1819 et exerce le métier d'avocat à Trois-Rivières. Il est également collaborateur de Hughes Heney, grand voyer.

GEORGIANA BOSTWICK (1834-1916) est la fille d'Augustus David Bostwick et de Georgiana Cuthbert. Elle épouse en 1855 l'officier de milice JAMES WILLIAM HANSON (?-1911). Le couple n'a pas d'enfants.
Seigneur de Lanoraie, JOHN BOSTWICK (1831-1907) est le fils d'Augustus David Bostwick et de Georgiana Cuthbert. Il épouse ELIZABETH LLOYD MERRICK (1838?-1907) en 1860. Le couple a deux filles et un garçon.

KATHERINE MARY CUTHBERT SKELTON (1901-1972) est la fille d'Arthur Clement Skelton (1869-1929) et de Julia Cuthbert (1867-?), fille d'Edward Octavian Cuthbert. Elle épouse le Dr RICHARD T. WEAVER (1898-1974), avec qui elle a un garçon et une fille.

Lieutenant dans le Régiment du Prince de Galles, AUGUSTUS JOHN ROSS BOSTWICK (1870-1957) est le fils de John Bostwick et d'Elizabeth Lloyd Merrick. Il épouse MARGARET MACDONALD DICKSON (1878-1983) en 1907.

Portée et contenu

Ce fonds porte sur la vie publique et privée de près de cinq générations d'une famille anglo-saxonne québécoise et de familles affiliées. Cette lignée d'origine écossaise a compté de nombreux seigneurs, militaires, juristes et hommes politiques illustres, dont l'influence sur le développement des secteurs D'Autray et de Maskinongé a été déterminante. Les archives témoignent, en outre, du fonctionnement et des transformations d'une institution centrale du Québec préindustriel : le régime seigneurial. Elles offrent une contribution appréciable à l'histoire socioéconomique, ainsi qu'à l'histoire de l'aménagement du territoire québécois. Cet ensemble documentaire couvre une période de plus de 300 ans, située du milieu du 17e siècle au troisième quart du 20e siècle.

Les activités domestiques, financières, professionnelles et ludiques, ainsi que l'histoire et les relations familiales de James Cuthbert 1er et de ses descendants peuvent être reconstituées à partir d'un corpus diversifié de documents biographiques et généalogiques, de divers actes notariés, documents juridiques et financiers, de journaux et carnets personnels, d'un spicilège et d'une abondante correspondance.

Plusieurs documents témoignent de l'administration des seigneuries de Berthier, de Lanoraie et D'Autray, de Maskinongé et Du Sablé. On trouve des documents relatant l'histoire de ces propriétés et du système seigneurial en Nouvelle-France, mais surtout les documents administratifs, financiers et légaux rattachés à leur gestion au fil des générations de Cuthbert : index, journaux des rentes, terriers et cadastres abrégés, états de compte, états financiers, reçus de paiement, contrats de concession, de location et de services, procès-verbaux d'arpentage, ainsi que cartes et plans référant aux différentes concessions.

Variantes du titre : Anciennement connu sous le nom de Fonds Familles Cuthbert et Bostwick.

Source du titre : Titre basé sur les créateurs du fonds.

Collation : Le fonds contient 33 documents iconographiques, 18 documents cartographiques, 3 dessins d'architecture et 8 objets. Les documents iconographiques consistent en 26 photographies, 1 photographie couleur peinte à la main, 3 dessins, 3 images imprimées.

Source immédiate d'acquisition : Les documents de ce fonds proviennent majoritairement de Margaret MacDonald Dickson, veuve d'Augustus John Ross Bostwick. Ils ont été donnés au Musée McCord en trois temps, soit en 1958, en 1960 et en 1964. Deux ajouts majeurs au fonds ont été faits en 2009 et en 2014 grâce au don de Wendy Weaver, petite fille de Julia Cuthbert.

Classement : Le fonds a fait l'objet d'une première classification en 1994. À la suite de la donation de Mme Wendy Weaver et lors d'un second traitement, effectué en 2011, cette structure a été complètement remaniée.

Langue des documents : Les documents sont en anglais et en français.

Instruments de recherche : Un répertoire numérique du fonds de la famille Cuthbert est disponible et une liste des imprimés y a été annexée.

Documents connexes :

Des documents concernant la famille Cuthbert et ses seigneuries sont conservés dans plusieurs fonds et collections d'archives de BAnQ : Fonds Seigneuries de la région de Montréal (P167); Fonds Fief et seigneurie de Berthier (ZQ143); Fonds Cour supérieure. District judiciaire de Montréal. Greffes d'arpenteurs (CA601); Fonds Cour supérieure. District judiciaire de Québec. Greffes d'arpenteurs (CA301); Fonds Ministère des terres et forêts (E21); Fonds Seigneuries de Berthier (P828); et Dossier James Cuthbert (P1000,D125).

Note générale : Des peintures, des miniatures, des pièces d'argenterie, des médailles sportives et des vêtements ayant appartenu à des membres de la famille Cuthbert font également partie des collections du Musée McCord.


Le fonds est divisé selon les séries, sous-séries, sous-sous-séries et dossiers suivants :

  • P105/A Famille Cuthbert-Bostwick
    • P105/A1 Informations générales
    • P105/A2 James Cuthbert 1er
    • P105/A3 James Cuthbert II et Mary Louise Amable Cairns
    • P105/A4 George Ross Cuthbert et Ann Emily Rush
      • P105/A4.1 Vie personnelle
      • P105/A4.2 Vie professionnelle
      • P105/A4.3 Gestion financière
      • P105/A4.4 Loisirs et divertissements. - 1787-1801. - 5 cm de documents textuels.
      • Documents numérisés
      • Portée et contenu : Cette sous-sous-série, constituée de deux cahiers manuscrits recouverts de reliures en cuir, témoigne des loisirs du couple formé par George Ross Cuthbert et Anne Emily Rush.

        Le premier présente, sur la deuxième de couverture, la mention de son propriétaire : « Livre de M. Ross Cuthbert. » Il est daté, probablement par ce dernier, du 21 décembre 1787, mais une annotation postérieure indique aussi « Londres, 15 août 1788 ». Ce cahier traite de différentes méthodes de navigation, incluant, entre autres, la navigation plane, la technique de résolution des routes et la navigation sur un parallèle. Il est composé de textes explicatifs et de formules mathématiques servant à déterminer la position et la route d'une embarcation, illustrés à l'aide d'exemples et de cas de figure accompagnés de chartes et de croquis. On y trouve aussi des notes sur l'influence des courants marins et la mesure de l'amplitude et de l'azimut. Bien qu'il soit difficile d'affirmer avec certitude que George Ross Cuthbert en est l'auteur (le jeune homme n'est alors âgé que de 11 ans), le cahier témoigne à tout le moins de son intérêt hâtif pour la science de la navigation. Il publiera d'ailleurs, arrivé à l'âge adulte, l'ouvrage New Theory of the Tides (1810).

        Le deuxième cahier rassemble des recettes consignées par Anne Emily Rush en 1801. On y trouve plusieurs façons de préparer la viande, le poisson et les fruits de mer (par exemple, comment faire du bacon, faire bouillir un jambon, saler le boeuf et le porc, faire rôtir des faisans, cuire ou frire les huîtres, faire de la tête fromagée et de la gelée de pied de veau). Parmi celles-ci figure une recette de boeuf « à la mode », celle d'un bouillon de poulet « pour les malades » et des indications pour apprêter la morue « façon Nouvelle-Angleterre ». Une recette de levure de pommes de terre y est aussi proposée ainsi que celles de plusieurs desserts et autres douceurs : blanc-manger, gâteau au fromage, gâteau au miel, gaufres, crème de citron, macarons, biscuits à l'érable, plum-pudding et autres desserts du genre au riz, aux pommes ou au citron, etc. La conservation des aliments s'y révèle un enjeu. On y trouve en ce sens des recettes de marinades et des façons de préserver le jus de lime ou de citron, les cerises, les fraises et les reines-claudes, ainsi que des indications pour la confection de liqueur de coing et de cerises au brandy. Le cahier d'Anne Emily Rush comporte par ailleurs quelques recettes de produits ménagers, dont un mélange pour éliminer les insectes, une teinture pour les chaussures et une méthode à base de cire d'abeille pour nettoyer les meubles en acajou. Dans son ensemble, l'ouvrage permet de poser un regard sur les habitudes alimentaires d'une famille aristocratique au tournant du 19e siècle et témoigne de l'usage de certains ingrédients exotiques tels que le gingembre, l'eau de rose et l'eau de fleur d'oranger.

        Source du titre : Basé sur le contenu de la sous-sous-série.

        État de conservation : Les documents sont friables. Certaines pages du carnet de navigation ont été arrachées.

        Langue des documents : Les documents sont en anglais.

    • P105/A5 Edmund William Romer Antrobus
    • P105/A6 Edward Octavian Cuthbert et Mary Bostwick
    • P105/A7 Charles Alfred Cuthbert
    • P105/A8 Charles Alexander Forneret
    • P105/A9 Edward Adams Clark
    • P105/A10 Georgiana Cuthbert et Augustus David Bostwick
    • P105/A11 Albert Edward Ross Cuthbert et Charlotte Alison Houston Nye
    • P105/A12 Georgiana Bostwick et James William Hanson
    • P105/A13 John Bostwick et Elizabeth Lloyd Merrick
    • P105/A14 Katharine Mary Cuthbert Skelton. - 22 janvier 1933-[1966]. - 4,1 cm de documents textuels. - 1 document iconographique.
    • Portée et contenu : Cette sous-série porte sur la vie personnelle de Katharine Mary Cuthbert Skelton. Elle témoigne de ses intérêts, de ses voyages et de ses activités.
      La sous-série est principalement composée d'un spicilège dans lequel sont rassemblés des cartes postales, des photographies et divers objets tels que des fleurs séchées et des morceaux de tissus, probablement réunis par un ou une proche de Katharine Mary Cuthbert Skelton en 1933 et 1934. Le spicilège renferme également de nombreuses coupures de journaux (quelques actualités, parfois cocasses, mais surtout des images, des citations, des publicités, des blagues et des dessins humoristiques). Des annotations manuscrites accompagnent ces collages composés de fragments que l'auteur agence avec originalité, voire avec humour, pour construire un récit qui témoigne de façon imagée des événements qui ponctuent la vie sociale et familiale de la jeune femme, et à travers lequel il ou elle livre ses réflexions sur les relations hommes-femmes, le mariage et la vie conjugale. Entre, par exemple, la phrase « Je t'appellerai ce soir » découpée dans un journal et l'illustration d'une jeune femme tout sourire discutant au téléphone, l'auteur commente : « Promis par Dick dans sa lettre. Et il l'a fait. Voyez-la sourire ». Une grande partie du spicilège documente la période qui précède le mariage de Katharine Mary Cuthbert Skelton avec le Dr Richard T. Weaver. L'événement lui-même et le voyage de noces du couple à bord du R.M.S. Aquitania y sont aussi représentés par des photographies et des souvenirs, dont un programme des activités offertes pendant la traversée outre-Atlantique, un menu, une liste des passagers de première classe, un document promotionnel du détaillant de vêtements Austin Reed qui tient une succursale à bord et un exemplaire du journal du navire, le Cunard Atlantic News. Une lettre datée du 22 janvier 1934 adressée à « Très chère Kay », de la même main que les annotations et signée M. M., est insérée à la fin du spicilège.

      La sous-série rend compte par ailleurs de recherches effectuées par Katharine Mary Cuthbert Skelton concernant la famille Cuthbert. Dans une lettre datée du 25 janvier 1966 adressée à Mademoiselle O'Dowd, elle évoque leur discussion lors d'une rencontre à Montréal au château Ramezay au sujet de la cloche de ce qu'elle nomme « la chapelle de sa mère » (probablement la chapelle des Cuthbert, située dans la municipalité de Berthierville). On y apprend que la cloche est alors conservée au Musée McCord. Un texte dactylographié envoyé à l'attention de Mme Richard Weaver fait état quant à lui de traditions de sorcellerie dans la ville d'Inverness, en Écosse, où étaient établis les Cuthbert de Castlehill.

      La sous-série contient en outre une lettre non signée datée du 22 janvier 1933 accompagnée d'une image représentant les armoiries de la famille Cuthbert, ainsi qu'un passeport britannique émis au nom de Katharine Cuthbert Weaver à New York le 13 juillet 1933.

      Source du titre : Basé sur le créateur des documents.

      Langue des documents : Les documents sont en anglais.

          • M2009.31.64 Spicilège. - [ca 1934]. - 1 document textuel ; 31,5 x 26 cm.
          • Document numérisé
          • Portée et contenu : Ce spicilège contient des coupures de presse, photographies, cartes postales et objets divers probablement réunis par Katherine Mary Cuthbert Skelton en 1934. Quelques récits, descriptions et réflexions accompagnent ces collages, témoignant des intérêts, voyages et autres activités de l'auteure.

            Source du titre : Titre basé sur la nature du document.

            État de conservation : Certaines images se décollent des pages du document.

            Langue des documents : Le document est en anglais.

    • P105/A15 Augustus John Ross Bostwick et Margaret MacDonald Dickson
    • P105/A16 Victor Frederick William Forneret

  • P105/B Familles éloignées

  • P105/C Seigneuries
    • P105/C1 Informations générales
    • P105/C2 Seigneurie de Berthier
      • P105/C2.1 Histoire
      • P105/C2.2 Chapelle Saint-Andrew
      • P105/C2.3 Gestion financière
      • P105/C2.4 Gestion et entretien des biens
        • P105/C2.4,1 Titres
        • P105/C2.4,2 Actes d'achat et de vente de concession
        • P105/C2.4,3 Contrats de service
        • P105/C2.4,4 Procès-verbaux d'arpentage
        • P105/C2.4,5 Cartes et plans
        • P105/C2.4,6 Registres fonciers
          • M22078.1 Cadastre de la seigneurie de Berthier appartenant à E. O. Cuthbert. - [1861?]. - 1 document textuel ; 31,5 x 20 cm.
          • Document numérisé

            Portée et contenu : Ce cadastre abrégé témoigne de l'occupation, de l'exploitation et de l'administration fiscale de la seigneurie de Berthier, dans la période suivant l'abolition officielle du régime seigneurial en 1854.

            Source du titre : Basé sur le titre du document.

            Langue des documents : Le document est en français.

      • P105/C2.5 Documents divers
    • P105/C3 Seigneurie de Lanoraie et D'Autray
    • P105/C4 Seigneurie de Maskinongé et Du Sablé
    • P105/C5 Exploitation minière

  • P105/D Documents cartographiques

  • P105/E Imprimés

  • P105/F Documents iconographiques

 

Dernière mise à jour : 15 février 2019