Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds de la famille Gibb (P075)

Extrait du livre de commandes de Gibb & Co. Limited (détail), 1915-1917. Fonds Famille Gibb P075, P075/B3,5.10 © Musée McCord

Gibb & Co. Limited, marchand tailleur au service de l'élite montréalaise

« H. B. Ames

[...]
6 pieds. Tête légèrement penchée en avant. Des épaules plutôt [carrées?]
1 pantalon élégant en angola
Poches inclinées avec [boutonnage caché?] sur côté et haut
Confectionné mardi et expédié »

L'homme d'affaires, politicien et philanthrope Herbert Brown Ames n'est qu'un des nombreux clients prestigieux de Gibb & Co. Limited, dont sir Hugh Graham, Lord Shaughnessy et sir Charles Davidson sont également des fidèles. Gibb & Co. Limited est alors le plus renommé des marchands tailleurs pour hommes de la ville. La compagnie fondée en 1784 par Benaiah Gibb est un véritable fleuron montréalais, auquel ont contribué plus de cinq générations de Gibb. Les noms de centaines de clients de Montréal, du Canada et des États-Unis remplissent les pages de ce livre de commandes, qui recèle quantité d'informations sur la physionomie de ces clients (mensurations et observations générales), sur la confection sur mesure des vêtements et sur les pratiques commerciales de l'époque.

Gibb & Co. Limited a finalement fermé ses portes en 1968, après deux siècles d'activité.


P075 Fonds Famille Gibb. - 1797-1970. - 564 cm de documents textuels et autres documents.

Notices biographiques de la famille Gibb

Benaiah GIBB 1er (1755-1826)

Né à Northumberland, en Angleterre, il est le fils de Thomas Gibb (?-1778). Il épouse, en 1790, Catherine Campbell (?-1804), avec qui il a six enfants, dont Thomas Gibb (né en 1793), James Duncan Gibb 1er (née en 1795) et Benaiah Gibb III (né en 1798). En 1808, il épouse en secondes noces Eleanor Leach Pastorius (1779-1821) avec qui il a deux enfants.

Benaiah Gibb 1er s'établit au Canada en 1774. Ses entreprises commerciales connaissent rapidement le succès, ce qui le positionne comme un membre en vue de la société montréalaise. Il est également un important propriétaire foncier et, à partir de 1820, administrateur de la Banque d'épargne de Montréal.

Thomas GIBB (1793-1832)

Fils de Benaiah Gibb 1er et de Catherine Campbell (?-1804), il épouse, en 1819, Magdalen Campbell (1799-1845), avec qui il a trois enfants : Magdalen Caroline Gibb (née en 1820), George Duncan Gibb (né en 1821) et James Campbell Gibb (né en 1824).

Né à Montréal, Thomas Gibb y oeuvre comme tailleur et marchand. Il prend part successivement à l'administration des sociétés Gibbs & Kollmyer et Gibb & Co. Thomas Gibb est toujours actif au sein de cette dernière lors de son décès, en 1832.

James Duncan GIBB 1er (1795-1857)

Fils de Benaiah Gibb 1er et de Catherine Campbell, il épouse, en 1832, Margaret Gibb (1810-?) avec qui il a trois enfants : Catherine Gibb (née en 1834), Victoria Jane Gibb (née en 1843) et Charles Gibb (né en 1846).
Né à Montréal, James Duncan Gibb 1er est également tailleur et marchand, actif au sein des sociétés Gibbs & Kollmyer et Gibb & Co. En 1832, il prend la tête de cette dernière avec Benaiah Gibb III, à qui il vend ses parts en 1841. Il siège également au comité exécutif de la Montreal Constitutional Association, à la fin des années 1830.

Benaiah GIBB III (1798-1877)

Fils de Benaiah Gibb 1er et de Catherine Campbell, il est formé à Londres aux rudiments du commerce du vêtement pour homme. En 1832, Benaiah Gibb III prend la tête de Gibb & Co., d'abord avec James Duncan Gibb 1er, puis seul à partir de 1841. En 1862, Benaiah Gibb III se retire au profit de James Duncan Gibb II. Parallèlement à ses activités commerciales, Benaiah Gibb III développe une passion pour les beaux-arts et constitue une importante collection d'oeuvres.

James Duncan GIBB II (1820-1897)

Fils de Benaiah Gibb II (neveu de Benaiah Gibb 1er) et de Sarah Lachlan, il épouse, en 1853, Clarinda Harriet Blain (1834-1928). Il prend la tête de Gibb & Co. en 1862. En 1880, James Duncan Gibb II retourne à Londres et laisse la direction de l'entreprise familiale à Alexander Gibb et Edward Munro Gibb.

Dr George Duncan GIBB (1821-1876)

Fils de Thomas Gibb et de Magdalen Campbell, il obtient son diplôme de médecine de l'Université McGill en 1846. George Duncan Gibb oeuvre notamment comme éditeur et conservateur au sein de la Société d'histoire naturelle de Montréal. Il exerce également la médecine à Londres et est l'auteur de nombreux livres et articles sur les maladies de la gorge.

Lachlan GIBB (1853-1922)

Fils de Benaiah Gibb IV et de Harriet Hall, né en Angleterre, il travaille au sein de Gibb & Co. aux côtés de ses frères Alexander Gibb et Edward Munro Gibb. Bien qu'il renonce au tournant du 20e siècle à la gestion active de l'entreprise, cédant sa place à son neveu Arthur Edward Gibb McArthur, il est pendant plusieurs années président de Gibb & Co. Limited. Il retourne en Angleterre vers 1912.

Edward Munro GIBB (1855-1895)

Fils de Benaiah Gibb IV et de Harriet Hall, il travaille comme tailleur et marchand pour Gibb & Co., aux côtés de ses frères Alexander Gibb et Lachlan Gibb. Il est toujours actif au sein de l'entreprise lors de son décès en 1895, à l'âge de 40 ans.

John Lachlan GIBB CARSLEY (1909-1984)

Fils de John Gibb Carsley (1877-?) et de Mary Helen Gibb (1883-1934), il mène une carrière militaire puis s'implique dans le milieu des affaires montréalais. Il participe notamment à la création, en 1959, de The Sherbrooke Street Association, corporation qui oeuvre au développement de la rue Sherbrooke. Il est, à cette époque, président de Gibb & Co. Limited.

Histoire administrative de Gibb & Co. Limited

L'entreprise créée par Benaiah Gibb 1er et dirigée, pendant près de deux cents ans, par ses descendants, a profondément marqué le commerce du vêtement pour homme à Montréal et au Canada.

Benaiah Gibb 1er fonde, en 1784, l'entreprise McFarlane and Gibb, en partenariat avec le drapier montréalais Peter McFarlane. Ce dernier se retire des affaires en 1790. Située sur la rue Notre-Dame, l'entreprise que Benaiah Gibb gère désormais seul est prospère, en partie grâce aux relations privilégiées que Gibb entretient avec des fournisseurs londoniens. On y habille la gent militaire, ainsi qu'une clientèle issue de la bourgeoisie montréalaise.

À partir de 1815 et jusqu'à son retrait définitif en 1822, les affaires de Benaiah Gibb sont reprises par ses fils, Thomas Gibb et James Duncan Gibb 1er qui, avec Joseph Kollmyer, créent la société Gibbs & Kollmyer, tailleurs. En 1821, Joseph Kollmyer quitte l'entreprise. À la suite du décès de Thomas Gibb, en 1832, Benaiah Gibb III rejoint son frère aîné à la tête de l'entreprise. James Duncan Gibb 1er vend ses parts de la compagnie en 1841, laissant Gibb & Co. Merchant Tailors sous la direction de Benaiah Gibb III. L'entreprise déménage sur la rue Saint-Jacques en 1854. Au tournant du 20e siècle, elle est constituée en société par actions et devient officiellement Gibb & Co. Limited, toujours sous la direction de la famille Gibb. La société fondée par Benaiah Gibb 1er ferme finalement ses portes en 1968.

Portée et contenu

Le fonds porte principalement sur les activités familiales et commerciales de membres de la famille Gibb. Il contient de la correspondance (familiale ou adressée aux clients en défaut de paiement) et différents documents administratifs et légaux témoignant de la gestion des entreprises familiales : lettres patentes, contrats d'apprentissage, ententes de travail et de partenariat d'affaires, résolutions, comptes rendus et procès-verbaux de réunions. On y trouve également de nombreux documents financiers : factures, reçus, états de compte, livres de comptes, livres de paie, journaux de caisse, inventaires, ainsi que quelques livres de commandes.

Des documents personnels, tels que des contrats de mariage, des testaments, des procurations, des polices d'assurance, des livrets bancaires, des passeports, des prescriptions médicales ou encore un inventaire d'une partie de la collection de peintures et de sculptures rassemblée par Benaiah Gibb III, peuvent également être recensés.

La portion photographique du fonds rassemble notamment des portraits de différents membres de la famille Gibb réalisés entre 1860 et 1936, ainsi que des images du commerce familial, situé sur la rue Saint-Jacques. Des cartes géographiques, des dessins architecturaux et deux courroies de cuir complètent cet ensemble.

Source du titre : Basé sur les créateurs du fonds.

Collation : Comprend également 4 documents cartographiques, 4 dessins d'architecture, 14 imprimés, 24 photographies et 2 objets.

État de conservation : L'encre s'est estompée dans les livres de copies de lettres. Les reliures de certains documents sont très fragiles.

Source immédiate d'acquisition : Le fonds a été constitué par le biais de différentes donations effectuées de 1983 à 2012.

Classement : Un premier classement a été fait à la fin des années 1980, puis un nouveau cadre de classification et un traitement du fond ont été effectués en 2013, à la suite de donations ayant considérablement enrichi le fonds.

Langue des documents : Les documents sont en anglais et en français, mais surtout en anglais.

Documents connexes :

Univers culturel de Saint-Sulpice Montréal : Collection Aegidius Fauteux (C2).

Musée des beaux-arts de Montréal : Fonds des expositions du Musée des beaux-arts de Montréal 1860-1909, séries MBAM-E-1392 et MBAM-E-1395.

Groupes de documents reliés : La collection de dossiers thématiques des Archives textuelles du Musée McCord contient un dossier d'informations générales sur la famille Gibb (C069/B,301) et la collection de carnets de bal contient aussi un document lié au 150e anniversaire de Gibb & Co. Limited (C288/E.27). Le fonds Hôtel Windsor (P092) possède quelques documents en lien avec James Duncan Gibb II.

Note générale : La collection des Archives photographiques Notman rassemble différentes photographies de membres de la famille Gibb prises au Studio Notman, de la seconde moitié du 19e siècle au début du 20e siècle.

Une peinture (M983.224), un cabinet portant l'insigne de Gibb & Co. Limited (M983.228.4) et un mouchoir commémoratif lié au 150e anniversaire de l'entreprise (M991.35.1) sont également conservés au Musée McCord.


Ce fonds est divisé selon les séries, sous-séries et dossiers suivants :

  • P075/A Activités personnelles
    • P075/A1 Benaiah Gibb 1er
    • P075/A2 Benaiah Gibb II
    • P075/A3 Thomas Gibb
    • P075/A4 James Duncan Gibb 1er
    • P075/A5 Benaiah Gibb III
    • P075/A6 Elizabeth Gibb Orkney
    • P075/A7 James Duncan Gibb II
    • P075/A8 Dr George Duncan Gibb
    • P075/A9 Lachlan Gibb
    • P075/A10 Edward Munro Gibb
    • P075/A11 John Lachlan Gibb Carsley

  • P075/B Activités commerciales
    • P075/B1 Gibbs & Kollmyer. - 1814-1831. - 3 cm de documents textuels.
    • Portée et contenu : Cette sous-série témoigne des activités de l'entreprise Gibbs & Kollmyer. Elle regroupe des documents constitutifs (tels que des règlements généraux et plans de transfert de la compagnie de Benaiah Gibb 1er à Thomas Gibb, James Duncan Gibb 1er et Joseph Kollmyer), des documents comptables et financiers, ainsi que des actes de procédure relatifs à trois litiges opposant l'entreprise à Pierre Moreau, John Todd et Edward A. Clarke.

      Source du titre : Basé sur le contenu de la sous-série.

      Langue des documents : Les documents sont en anglais et en français, mais surtout en anglais.

    • P075/B2 Ware & Gibb. - 1820-1844. - 42,5 cm de documents textuels.
    • Portée et contenu : Cette sous-série témoigne des activités commerciales de la société Ware & Gibb, marchands et épiciers, établie sur la rue Saint-Paul. Elle regroupe des documents de communication, soit un livre de copies de lettres, de la correspondance traitant de la faillite de Ware & Gibb en 1824, ainsi que des copies de lettres des fiduciaires de l'entreprise. On y retrouve également plusieurs documents comptables et financiers, dont un grand livre, des factures, des reçus, des billets à ordre, des listes de créanciers et des chèques. Des journaux comptables témoignent en outre des opérations monétaires de Ware & Gibb entre 1822 et 1826. Plusieurs actes de procédures révèlent également les actions en justice dont a fait l'objet l'entreprise à la suite de sa faillite.

      Source du titre : Basé sur le contenu de la sous-série.

      Langue des documents : Les documents sont en anglais.

    • P075/B3 Gibb & Co. Limited
      • P075/B3,1 Documents constitutifs. - 1841-1926. - 2,5 cm de documents textuels.
        Documents numérisés
      • Portée et contenu : Ce dossier retrace la constitution, les assises légales et le fonctionnement de l'entreprise Gibb & Co. Limited, par le biais d'ententes de partenariat, de statuts de constitution et de lettres patentes.

        Source du titre : Basé sur le contenu du dossier.

        Langue des documents : Les documents sont en anglais.

      • P075/B3,2 Documents de réunion
      • P075/B3,3 Documents de ressources humaines
      • P075/B3,4 Documents de communication
      • P075/B3,5 Documents comptables et financiers
        • P075/B3,5.10 Livre de commandes, Gibb & Co. Limited. - 1915-1917. - 1 document textuel ; 46 x 31 cm.
          Documents numérisés : Partie 01 - Partie 02 - Partie 03 - Partie 04 -Partie 05 - Partie 06 - Partie 07 - Partie 08 - Partie 09 - Partie 10
        • Portée et contenu : Dans ce registre sont consignées les commandes effectuées par des clients de Gibb & Co. Limited, de 1915 à 1917. Chaque entrée contient généralement les mensurations du client, ainsi qu'une description des items commandés et leur prix. On y retrouve les noms de clients tels que sir Hugh Graham, Lord Shaughnessy, sir Charles Davidson, sir H. B. Ames, ainsi que les familles Ogilvie et Drummond. Des commandes d'uniformes faites par des sociétés comme la Banque de Montréal et Sun Life y sont également inscrites.

          Source du titre : Basé sur la nature du document.

          Langue des documents : Les documents sont en anglais.

      • P075/B3,6 Documents juridiques

  • P075/C Publications

  • P075/D Photographies

 

Dernière mise à jour : 30 août 2017