Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds de la famille Molson (P046)

1807-1938. - 50 cm de documents textuels.

Histoire administrative - Notice biographique :

Le premier membre de la famille Molson à quitter l'Angleterre pour le Canada fut John Molson qui s'est établi comme brasseur à Montréal en 1786. Le deuxième fils de John Molson, Thomas (1791-1863), a épousé sa cousine, Martha Molson, et s'est joint à l'entreprise familiale en 1816. Outre les dix années qu'il a passées à Kingston, de 1824 à 1834, Thomas a travaillé dans les différentes entreprises familiales à Montréal qui touchaient principalement le brassage et la distillation. Ses fils, John Henry Robinson, William Markland et John Thomas (1837-1910), se sont également joints aux entreprises de la famille.

Après avoir terminé ses études à la Montreal High School, John Thomas entre dans l'entreprise familiale en 1861. De 1868 à 1880, il passe son temps à voyager en Europe, à faire du bateau et à pêcher. Il retourne dans l'entreprise en 1880 et y restera jusqu'à sa mort en 1910. John Thomas s'est marié deux fois. Sa première épouse était Lillias Savage (1839-1866) et la seconde Jane (Jennie) Baker Butler (1850-1926) de Waterloo, au Québec. Le fils aîné de Jennie et de John Thomas, Herbert Molson (1875-?), deviendra l'un des administrateurs de l'Université McGill.

(Source : Guide to Archival Resources at McGill University: Private Papers At McGill University. McGill University Archives. 1985. Vol.3, p. 334)

Portée et contenu :

Les papiers de la famille Molson portent sur les activités commerciales, domestiques et militaires de la famille et sur ses loisirs. Les papiers de John Thomas Molson, qui forment la majeure partie de la collection, reflètent principalement son intérêt pour les voyages et les loisirs. Ses papiers comprennent des passeports (1864-1865), des notes sur ses voyages (n. d.), des carnets de voyage (1855, 1874), ainsi qu'un carnet de poche contenant des listes de provisions pour des expéditions de chasse et de pêche (1873). Il y a également des documents relatifs à son yacht, le Nooya, comme de la correspondance avec le capitaine au sujet de l'embauche du personnel (1872), des relevés de comptes et des reçus (1870-1874), des invitations à des croisières envoyées à des amis (1874-1875, n. d.) et une description d'un voyage de Liverpool à Moville (1870). Les papiers d'affaires comprennent un carnet de notes où figurent des chiffres sur les activités de la brasserie (1859-1860). Sa participation dans la milice est représentée par une liste des hommes de la compagnie no 2 de la Montreal Light Infantry (1862). Sa correspondance personnelle avec les membres de sa famille, ses amis et ses associés porte sur ses expéditions de chasse, ses activités dans la milice, ses investissements et sur des questions politiques (1863-1890). Les papiers de son épouse Jane (Jennie) concernent leur vie familiale et sociale et comprennent des livres indiquant les gages des domestiques (1870-1892) ainsi qu'un livre de visites (vers 1900).

Les papiers de Thomas Molson comprennent un carnet de voyage (1815-1816), de la correspondance familiale (1816-1848), des notes techniques et un journal sur son entreprise de brassage et de distillation à Montréal et Kingston (1820-1832), ainsi que des reçus pour des versements effectués sur des actions à l'établissement bancaire de Viger DeWitt and Co. (1837, 1841). Les papiers de Martha Molson contiennent des reçus et des factures qui témoignent des dépenses personnelles et domestiques (1816-1841). Les papiers d'Herbert Molson comprennent un graphique phrénologique (1878) et une lettre d'un membre de la famille (1880), ainsi que des documents portant sur les affaires de la famille Molson, incluant des lettres de transport (1820), des factures pour de la bière (1807) et des spécifications pour un rotor, des réparations à un moteur (1831) et une touraille (1836).

Le fonds contient également deux ajouts : un journal de bord provenant du bateau The Curlew fut ajouté en 2001, et un ensemble de documents juridiques portant sur le terrain appartenant à Mabel Molson situé sur « Temple Grove », l'ancienne propriété de David Ross McCord sur les flancs du mont Royal, fut ajouté en 2005.

(Source : Guide to Archival Resources at McGill University: Private Papers At McGill University. McGill University Archives. 1985. Vol.3, p. 334)