Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds de la famille Hart (P013)

Extrait d'une lettre d'Ephraim Hart à Ezekiel Hart (détail), 1801. Don de Gerald Hart et sa famille, Fonds Famille Hart P013, M21359.39 © Musée McCord

Harriet Hart, nommée « Chayah »

« Mon [cher] Ezekiel,

Je suis heureux d'apprendre que votre [chère] Fanny a mis au monde une petite fille et que tout le monde va bien. Au nom de tous les membres de notre famille, recevez nos voeux les plus sincères, et que le Dieu tout-puissant la protège elle et tous vos enfants contre la maladie. Hier à la synagogue, j'ai annoncé la naissance de votre fille Harriet. Son prénom en hébreu est Chayah, qui signifie « Vivre ». C'est aussi le prénom hébraïque de l'une de mes filles. »


Venue au monde à Trois-Rivières le 10 juin 1801, Harriet est la troisième enfant d'Ezekiel Hart et de Frances Hart (née Lazarus). Le couple s'est rencontré à New York, en 1793, où Ezekiel complète alors une partie de sa scolarité. Le jeune étudiant y fait non seulement la connaissance de sa future épouse, mais également celle d'Ephraim Hart, un entrepreneur prospère et influent chez qui il loge quelque temps. Bien qu'ils partagent le même nom de famille, les deux hommes ne sont pas de proches parents. Ils tissent néanmoins des liens étroits et durables, qui sont certainement nourris par leur appartenance commune à la communauté juive. C'est d'ailleurs suivant la culture judaïque qu'est donné à la petite Harriet un prénom en hébreu censé déterminer le caractère de l'enfant, soit celui de « Chayah » qui signifie « vivre ». Le choix du nom hébraïque de l'une des filles d'Ephraim confirme le lien profond qui les unit.

Ezekiel Hart fut le premier juif élu à la Chambre de l'Assemblée du Bas-Canada en 1807. Les membres de sa famille, solidement implantés à Trois-Rivières puis à Montréal, étaient des hommes d'affaires, politiciens et philanthropes influents. Les Hart seront également des militants de la première heure pour les droits des Juifs.


P013 Fonds Famille Hart. - [1760-1960]. - 71,3 cm de documents textuels. - 38 photographies. - 1 document cartographique.

Notice biographique

Les membres de la famille Hart sur lesquels porte ce fonds ont marqué la vie politique, juridique, sociale et économique des régions de Trois-Rivières et de Montréal, de la fin du 18e siècle au 20e siècle. Cette famille compte parmi les premières de confession juive à s'être établies dans la Province de Québec, peu après 1759. La section qui suit présente ses membres les mieux connus.

Probablement né à Londres, AARON HART (vers 1724-1800) s'installe à Trois-Rivières vers 1760, après avoir suivi les troupes britanniques en Amérique du Nord. Il fait l'acquisition de plusieurs propriétés dans la région, dont les seigneuries de Bécancour et de Sainte-Marguerite. En 1768, il épouse sa cousine, l'Anglaise Dorothea Judah, avec qui il a onze enfants, dont Moses, Ezekiel, Benjamin et Alexander (1782-1835). Son implication dans les commerces de la fourrure et de détail, ses activités de créancier et ses nombreuses propriétés foncières font rapidement d'Aaron Hart l'un des hommes les plus riches du Bas-Canada. Il lègue ses terres et ses biens à ses fils.

Son fils aîné, MOSES HART (1768-1852), est né à Trois-Rivières. De son union avec Sarah Judah, célébrée en 1799, naissent trois enfants, dont Alexander Thomas. Il a aussi plusieurs enfants illégitimes. S'il cherche à participer à la vie politique bas-canadienne, c'est essentiellement dans la finance, dans l'industrie de la navigation et de la construction navale, ainsi que comme propriétaire terrien qu'il s'illustre.

Frère du précédent, également né à Trois-Rivières, EZEKIEL HART (1770-1843) est un homme d'affaires prospère. Élu à l'Assemblée législative du Bas-Canada en 1807 puis en 1809, il ne peut y siéger en raison de la controverse causée par sa confession juive. Il épouse FRANCES LAZARUS (1768 ou 1769-vers 1821) en 1794. Le couple a treize enfants, dont Samuel Becancour, Harriet (1801-1855), Aaron Ezekiel, Caroline Athalia (1807-1883) et Ira James Henry Craig (1809-1883).

Né à Montréal, BENJAMIN HART (1779-1855) est le quatrième fils d'Aaron Hart. Il fait carrière dans les affaires, mais également comme officier de milice et juge de paix. En 1806, il épouse HARRIOT JUDITH (1786-1849), avec qui il a seize enfants.

Fils légitime de Moses Hart, ALEXANDER THOMAS HART (1804-1852) passe la plus grande partie de sa vie dans la seigneurie de Courval, dont il a hérité. De son mariage avec MIRIAM JUDAH HART (1807-1887), célébré en 1840, naissent quatre enfants.

Fils d'Ezekiel Hart et de Frances Lazarus, SAMUEL BECANCOUR HART (1798-1859) est un homme de loi. Militant pour le respect des libertés civiles et politiques des Juifs du Bas-Canada, il contribue à la promulgation d'une législation garantissant ces libertés en 1832.

Frère du précédent, AARON EZEKIEL HART (1803-1857) est un avocat de renom, ainsi que le premier Juif à être admis au barreau dans le Bas et le Haut-Canada. Il est également officier de milice, de même qu'un militant pour les droits des Juifs. En 1849, il épouse sa cousine PHOEBE DAVID (1818-1903), avec qui il a quatre filles.

Avocat, auteur, homme politique et militant pour les droits des Juifs, ADOLPHUS MORDECAI HART (1814-1879) est le fils d'Ezekiel Hart et de Frances Lazarus. Il épouse sa cousine HANNAH CONSTANCE HATTON HART (1826-1898) en 1844. Six enfants naissent de cette union.

Fils de Benjamin et de Harriot Judith Hart, THEODORE JONATHAN HART (1816-1887) est un homme d'affaires prospère, un membre de la milice de Montréal et un philanthrope. Il épouse Frances Michaels David en 1842, puis Mary Kent Bradbury en 1845. De ces deux mariages naissent neuf enfants.

Notaire et auteur, LEWIS ALEXANDER HART (1847-1923) est le fils d'Alexander Thomas Hart. Il est également connu pour son engagement politique et religieux. Son mariage avec Fanny Elizabeth Benjamin est célébré en 1878 et le couple a cinq enfants.

GEORGE EZEKIEL HART (1846-1883) est le fils d'Adolphus Mordecai et Hannah Constance Hatton Hart. Il fait carrière comme notaire et épouse Marie Delphine Elodie Descoteaux en 1881.

Fils d'Adolphus Mordecai et de Hannah Constance Hatton Hart, GERALD EPHRAIM HART (1849-1936) cumule les activités de courtier d'assurance, journaliste, auteur, historien, numismate et collectionneur. Au cours de sa vie, il réside notamment à Montréal et Jacksonville, en Floride. Gerald Ephraim Hart est l'auteur de textes - dont plusieurs sont publiés - portant sur l'histoire, l'archéologie et la numismatique. Membre de la Société d'archéologie et de numismatique de Montréal, il est également président de la Society for Historical Studies of Montreal au cours des années 1880. De 1913 à 1923, alors qu'il habite Jacksonville, il est l'éditeur du journal Southern Sun, consacré aux assurances.

MIRIAM HADLEY HART (1854-1925) est la soeur de Gerald Ephraim et George Ezekiel. De son mariage avec Alfred Abraham Belasco, célébré en 1888, naissent deux enfants.

Fils de Lewis Alexander Hart et de Fanny Elizabeth Benjamin, ALAN JUDAH HART (1879-1964) épouse Eva Vineberg en 1879. Le couple a cinq enfants.

Portée et contenu

Ce fonds documente les activités personnelles, sociales, professionnelles et financières de cinq générations de la famille Hart. De par l'éclairage particulier qu'elles jettent sur une famille dominante de la scène politique et économique de Trois-Rivières, dont plusieurs membres sont des militants actifs pour les droits des Juifs, ces archives contribuent à documenter l'histoire sociale, économique et culturelle du Québec.

Bien que plusieurs membres de la famille y sont représentés, on compte pour certains d'entre eux un corpus plus significatif. C'est notamment le cas d'Aaron Hart, dont la vie personnelle et familiale, ainsi que les finances et la gestion des propriétés terriennes, sont illustrées par de la correspondance, divers documents personnels, un journal comptable et des actes notariés. Des lettres, des documents personnels, une pétition présentée au Parlement par les Abénakis concernant leurs droits sur la seigneurie de Bécancour, et des actes notariés témoignent quant à eux de la vie personnelle, des activités commerciales, de la carrière politique et de l'administration des biens fonciers d'Ezekiel Hart. La vie personnelle et les activités politiques de Samuel Becancour Hart peuvent être retracées au moyen de divers documents personnels, de factures et d'un acte de vente concernant une propriété. Une pétition adressée au Parlement provincial (1831), dans laquelle il s'indigne de son exclusion de la Commission de la Paix en raison de sa religion, nous renseigne par ailleurs de l'engagement de ce dernier pour les droits des Juifs. On trouve également des lettres et un certificat témoignant de la vie personnelle et professionnelle d'Adolphus Mordecai Hart, diverses factures illustrant les finances de Benjamin M. Hart, ainsi que de la correspondance et un manuscrit de Lewis Alexander Hart portant sur l'histoire familiale.

La série consacrée à la vie personnelle, aux activités professionnelles et aux divers intérêts (notamment pour la recherche historique) de Gerald Ephraim Hart est toutefois la plus volumineuse. Elle renferme divers documents personnels, de la correspondance personnelle et professionnelle, ainsi que plusieurs textes (notes, manuscrits, épreuves et publications) témoignant de ses recherches.

Le fonds compte également des documents dont l'attribution à un membre spécifique de la famille est incertaine, divers livres provenant de la collection des Hart, ainsi que plusieurs photographies de membres de la famille.

Source du titre : Basé sur les créateurs du fonds.

État de conservation : Certains documents sont fragiles et présentent des fissures et des déchirures. En raison de leur état, certains documents ont été photocopiés pour consultation.

Source immédiate d'acquisition : Les premiers documents de ce fonds ont été offerts au Musée McCord en 1935 et 1936 par Gerald Ephraim Hart. D'autres versements ont ensuite été faits par sa famille jusqu'au début des années 1960.

Langue des documents : La plupart des documents sont en anglais, mais quelques textes sont en français, en grec, en italien, en allemand et en latin.

Autres formats : Une partie du fonds est également disponible sur microfilm.

Instruments de recherche : Un inventaire détaillé au niveau des pièces est disponible.

Documents connexes :

Séminaire Saint-Joseph (Trois-Rivières) : Fonds de la famille Hart (FN-0009)

BAnQ : Des documents concernant des membres de la famille Hart sont conservés dans plusieurs fonds et collections d'archives, dans différents centres d'archives de BAnQ. C'est notamment le cas du Fonds Jules Martel (P2), du Fonds Cour des plaidoyers communs du district de Québec (TL24) et de la Collection Centre d'archives de Québec (P1000).

BAC : Des documents concernant des membres de la famille Hart sont conservés dans plusieurs fonds et collections d'archives de BAC, dont le Fonds Francis-Joseph Audet (R8017-0-X-F), le Fonds Samuel Jacobs (R7876-0-4-E) et les Haldimand Papers (R11231-0-1-E).

American Jewish Historical Society : Hart family papers (P-18).

Note générale : D'autres photographies, peintures et objets ayant appartenu à différents membres de la famille Hart sont également conservés dans les collections du Musée McCord.


Le fonds contient les séries, sous-séries, sous-sous-séries et dossiers suivants :

  • P013/A Aaron Hart
    • P013/A1 Vie personnelle. - [1772-1865]. - 3 cm de documents textuels.
    • Documents numérisés
    • Portée et contenu : Cette série documente certains aspects de la vie personnelle et sociale d'Aaron Hart. Elle contient un certificat attestant de son admission dans la Trinity Lodge no 4 des francs-maçons (située à New York), une lettre portant sur les voyages de son fils Adolphus, un carnet de notes principalement utilisé comme journal comptable, ainsi qu'un testament.

      Source du titre : Basé sur le contenu de la série.

      Langue des documents : Les documents sont en anglais.

    • P013/A2 Biens immobiliers

  • P013/B Ezekiel Hart
    • P013/B1 Vie personnelle
      • P013/B1.1 Correspondance. - [1789-1839]. - 1,5 cm de documents textuels.
      • Documents numérisés
      • Portée et contenu : Cette sous-sous-série documente les relations qu'entretenait Ezekiel Hart avec certains membres de sa famille et proches, dont ses parents, son frère Benjamin, sa soeur Sarah, et ses amis Isaac M. Gomez et Ephraim Hart. Elle contient des lettres reçues par Ezekiel Hart lorsqu'il réside à New York, mais également suivant son retour définitif dans sa ville natale de Trois-Rivières.

        Source du titre : Basé sur le contenu de la sous-sous-série.

        Langue des documents : Les documents sont principalement en anglais, mais un texte est en français.

      • P013/B1.2 Autres
    • P013/B2 Finances et biens
      • P013/B2.1 Biens immobiliers
      • P013/B2.2 Correspondance. - [1793-1799] - 0,5 cm de documents textuels.
      • Documents numérisés
      • Portée et contenu : Cette sous-sous-série témoigne de la situation financière et des activités commerciales d'Ezekiel Hart et de sa famille, sur une période d'un peu moins d'une décennie. Elle contient des lettres de son père Aaron Hart, dans lesquelles sont notamment abordées les dépenses d'Ezekiel lors de ses séjours à New York. On y trouve également de la correspondance provenant de David David, Alexander Zuntz, Henry Judah et Ephraim Hart portant sur certains aspects de la gestion des affaires commerciales de la famille Hart.

        Source du titre : Basé sur le contenu de la sous-sous-série.

        Langue des documents : Les documents sont en anglais.

    • P013/B3 Activités politiques

  • P013/C Samuel Becancour Hart

  • P013/D Adolphus Mordecai Hart

  • P013/E Benjamin M. Hart

  • P013/F George Ezekiel Hart

  • P013/G Lewis Alexander Hart

  • P013/H Gerald Ephraim Hart
    • P013/H1 Vie personnelle
    • P013/H2 Recherche et publications
      • P013/H2.1 Histoire
      • P013/H2.2 Numismatique
        • P013/H2.2,1 Antiquité et anciennes civilisations
        • P013/H2.2,2 Civilisations précolombiennes
        • P013/H2.2,3 Europe et Amérique du Nord
        • P013/H2.2,4 Préhistoire et histoire du Canada
        • P013/H2.2,5 Monnaies « à l'éléphant »
        • P013/H2.2,6 Société de numismatique de Montréal. - [1888-1931]. - 0,5 cm de documents textuels.
        • Documents numérisés
        • Portée et contenu : Ce dossier documente les recherches de Gerald Ephraim Hart sur la Société d'archéologie et de numismatique de Montréal. Il contient principalement des manuscrits et des tapuscrits annotés consacrés à l'histoire de cette société savante et de certains de ses membres éminents, tels que Stanley Clark Bagg, Adélard J. Boucher et Henry Mott. On y trouve également la version tapuscrite d'un texte traitant de la distinction entre un numismate et un philatéliste.

          Source du titre : Basé sur le contenu du dossier.

          Langue des documents : Les documents sont en anglais et en français, mais surtout en anglais.

        • P013/H2.2,7 Études numismatiques
      • P013/H2.3 Assurances
      • P013/H2.4 Archéologie
      • P013/H2.5 Famille Hart
      • P013/H2.6 Divers
    • P013/H3 Correspondance
    • P013/H4 Collections
    • P013/H5 Discours

  • P013/I Autres membres de la famille Hart

  • P013/J Documents familiaux non identifiés

  • P013/K Famille Deschambault

  • P013/L Collections

  • P013/M Photographies

 

Dernière mise à jour : 6 juin 2018