Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds de la famille Bacon (P025)

Extrait d'un cahier de notes de Physiologie de Frederick John Abney Bacon (1870-1935) (détail), 1893. Fonds Famille Bacon P025, P025/D2.1 © Musée McCord

Frederick John Abney Bacon, futur médecin... ou pas?

« Nov 17/93
Corps = beaucoup de cellules à nourrir, de la matière résiduelle à évacuer, alimenté par le sang. Lorsqu'on perd du sang, on pâlit, ce qui prouve que le sang circule. La circulation s'effectue d'ailleurs par le biais d'un système de tuyaux raccordés par des valvules. Du sang circule aussi dans le corps de certains animaux. »


Ces quelques observations sur la fonction nourricière vitale du sang figurent dans le cahier de notes du cours de Physiologie suivi par Frederick John Abney Bacon, en 1893. Ce cours fait partie du programme de formation des étudiants de première et deuxième années de médecine à l'Université McGill, programme qui compte également des cours d'Anatomie, d'Histologie, de Chimie et de « Thérapeutique ». Le cursus de médecine s'étend alors sur cinq ans.

Fondée en 1829, cette faculté est la plus ancienne au Canada. En l'espace de quelques décennies, particulièrement sous la conduite de John William Dawson (principal de l'Université McGill de 1855 à 1893), l'école médicale connaît un élan de modernisation qui se traduit, notamment, par l'ouverture de l'Hôpital Royal Victoria en 1893, par l'instauration de chaires de recherche en hygiène et pathologie, et celle de programmes d'enseignement faisant plus de place aux laboratoires pratiques. C'est donc une faculté en pleine mutation et en pleine effervescence que fréquente le jeune Bacon.

Combien de temps Frederick John Abney Bacon a-t-il persisté dans sa volonté de devenir médecin? Il est impossible de le savoir. Ce que nous dit l'histoire, toutefois, c'est que l'homme natif de Sherbrooke a fait plutôt carrière comme enseignant, puis comme « principal » d'une commission scolaire.


P025 Fonds Famille Bacon. - [1841-1907]. - 93 cm de documents textuels.

Notice biographique

Les premiers membres de la famille Bacon se seraient établis dans la région de Hatley (Estrie) au cours des années 1800. Quant à Charles James Stewart Bacon (1829?-1878), c'est au milieu de la décennie 1860 qu'il s'installe avec sa famille dans la région de Sherbrooke, après avoir vécu plusieurs années en Caroline du Sud. C'est d'ailleurs aux États-Unis qu'il épouse, vers 1853, Mary Elizabeth Chapman (1833-1884), originaire du comté de Saluda en Caroline du Sud. De cette union naissent six enfants : Charles Thomas Stewart Bacon (1867?-1873), Mary Emily Bacon (1862-1940), Sophie Estelle Bacon (1863-1943), Frederick John Abney Bacon (1870-1935), Carolina Amanda Isabelle Bacon (1874-?) et Lilian Eleanor Madison Bacon (1875-?).

Au milieu des années 1860, Charles James Stewart Bacon travaille comme marchand et agent d'assurance dans les régions de Sherbrooke, de Hatley et de Compton. Tout porte à croire qu'il exerce ces activités jusqu'à la fin de sa vie. Il est également un important propriétaire foncier.

En 1871, il est nommé au poste de séquestre officiel du District judiciaire de Saint-François, dans le cadre de dossiers de faillite et d'insolvabilité. Il agit aussi à titre de liquidateur de successions. À la suite de son décès, survenu en mars 1878, l'administration des finances et des biens familiaux est assumée par sa veuve Mary Elizabeth Chapman, à qui est également confié le droit de tutelle des enfants du couple (dont Samuel Justin Foss est le co-tuteur).

En avril 1884, peu avant son décès, Mary Elizabeth Chapman Bacon cède ses droits de tutelle à sa fille Mary Emily Bacon. Celle-ci prend aussi en charge la gestion des affaires familiales, dont elle a la responsabilité au moins jusqu'au début des années 1900. Son frère Frederick John Abney Bacon, quant à lui, étudie au Collège Bishop de Lennoxville, puis entreprend une formation en médecine à l'Université McGill en 1893. C'est toutefois comme enseignant, puis directeur de commission scolaire qu'il fera carrière.

La famille Bacon compte d'autres membres, reliés plus ou moins étroitement à Charles James Stewart Bacon. Mentionnons entre autres Frederic Bacon (1826-1902), cultivateur dans la région de Hatley, Sarah Bacon (?-1861) et Emily Bacon (1811-1898), soeurs de Charles, Caroline Bacon (1821-1896), artiste et épouse de John Coleman (1818-1849), Caroline Sarah Bacon (1848-1887), épouse de Ernest V. Norton (Missouri), et John Weston Bacon (San José, Californie).

Portée et contenu

Le fonds porte sur la vie personnelle et interpersonnelle, de même que sur les activités professionnelles et financières de membres de la famille Bacon. Les documents couvrent principalement la deuxième moitié du 19e et le début du 20e siècle.

Une part importante de cet ensemble concerne Charles James Stewart Bacon. Ses affaires personnelles et les relations entretenues avec certaines personnes de sa famille sont illustrées par une correspondance produite au cours des années 1840 à 1870. Une variété de documents légaux, financiers et comptables témoignent de l'administration de ses avoirs, mais également de ses activités d'agent d'assurance, de séquestre officiel et de liquidateur de successions.

Les archives de Mary Elizabeth Chapman Bacon sont constituées principalement de documents financiers et comptables, de correspondance et d'actes légaux portant sur l'administration des biens familiaux après le décès de son époux. On y trouve également quelques lettres personnelles.

Les activités de Mary Emily Bacon à titre d'administratrice des biens familiaux sont illustrées par de nombreux documents financiers et comptables, ainsi que par une volumineuse correspondance. Ces documents ont principalement été produits entre le milieu des années 1880 et le début du 20e siècle. Ses occupations et relations personnelles sont documentées par des lettres échangées au cours des années 1880 et 1890, surtout avec ses sœurs. Enfin, des règlements et quelques programmes du Choeur Mendelssohn témoignent de l'implication de Mary Emily Bacon dans cet ensemble vocal montréalais.

Du matériel scolaire, de la correspondance, ainsi que quelques documents financiers forment la part de ce corpus portant sur Frederick John Abney Bacon.

Le fonds est complété par des carnets personnels, des journaux comptables et des lettres témoignant des activités d'autres membres de la famille Bacon, en particulier de Caroline Amanda Isabelle Bacon et de Frederic Bacon.

Variantes du titre : Anciennement connu sous le nom de Fonds Famille Charles James Stewart Bacon.

Source du titre : Basé sur les créateurs du fonds.

État de conservation : Certains documents sont fragiles et friables.

Langue des documents : Les documents sont en anglais.


Le fonds est divisé selon les séries, sous-séries et dossiers suivants :

  • P025/A Charles James Stewart Bacon
    • P025/A1 Correspondance personnelle et familiale
    • P025/A2 Finances et avoirs
    • P025/A3 Activités d'agent d'assurance. - 1866-1877. - 0,5 cm de documents textuels.
      Documents numérisés

      Portée et contenu :
      Cette sous-série documente les activités de Charles James Stewart Bacon comme agent d'assurance dans les régions de Sherbrooke, de Hatley et de Compton, pendant un peu plus d'une décennie. Elle contient des polices d'assurance habitation, d'assurance accident et d'assurance vie, des reçus, des avis de paiement de prime, ainsi que de la correspondance. Ces documents sont produits par des compagnies telles que The Liverpool and London and Globe Insurance Company, la Stanstead & Sherbrooke Mutual Fire Insurance Company et la Travelers Insurance Company.

      Source du titre : Basé sur le contenu de la sous-série.

      Langue des documents : Les documents sont en anglais.

    • P025/A4 Activités de séquestre officiel et de liquidateur
    • P025/A5 Affaires judiciaires
    • P026/A6 Décès et succession

  • P025/B Mary Elizabeth Chapman Bacon
    • P025/B1 Correspondance personnelle et familiale
    • P025/B2 Finances et avoirs
      • P025/B2,1 Documents financiers et comptables
        • P025/B2,1.1 Journal comptable. - 1859-1884. - 1 document textuel ; 32,5 x 20 cm.
          Document numérisé

          Portée et contenu : Dans ce journal comptable sont consignées, par Mary Elizabeth Chapman Bacon, certaines dépenses domestiques. Si le journal contient quelques entrées datant des années 1859 à 1862, alors que le couple qu'elle formait avec Charles James Stewart Bacon habitait toujours les États-Unis, le document couvre surtout la période de 1882 à 1884.

          Source du titre : Basé sur le contenu du document.

          Langue des documents : Le document est en anglais.

      • P025/B2,2 Lettres et notes
      • P025/B2,3 Actes légaux

  • P025/C Mary Emily Bacon
    • P025/C1 Correspondance personnelle et familiale
    • P025/C2 Finances et avoirs
      • P025/C2,1 Documents financiers et comptables
        • P025/C2,1.1 Journal comptable. - 1880-1890. - 1 document textuel ; 32,5 x 20,5 cm.
          Document numérisé

          Portée et contenu : Ce journal comptable témoigne de l'implication de Mary Emily Bacon dans l'administration du foyer familial, au cours des années ayant suivi le décès de son père, puis de sa mère. La nature et les montants de dépenses principalement domestiques y sont inscrits, pour la période de 1880 à 1890.

          Source du titre : Basé sur le contenu du document.

          Langue des documents : Le document est en anglais.

      • P025/C2,2 Lettres et notes
      • P025/C2,3 Actes légaux
    • P025/C3 Choeur Mendelssohn
    • P025/C4 Documentation légale

  • P025/D Frederick John Abner Bacon
    • P025/D1 Correspondance personnelle et familiale
    • P025/D2 Études. - [1886-1893, 1903]. - 4 cm de documents textuels.
      Documents numérisés

      Portée et contenu : Cette sous-série porte sur certains volets des études secondaires et universitaires de Frederick John Abner Bacon. Il contient des cahiers de dessins, ainsi que des bulletins témoignant du rendement de l'élève du Collège Bishop (Lennoxville) au cours des années 1887 et 1888. On y trouve également deux cahiers de notes de cours de Physiologie et d'Histologie datés de 1893, et associés à la première année du programme de médecine de l'Université McGill.

      Source du titre : Basé sur le contenu de la sous-série.

      Langue des documents : Les documents sont en anglais.

    • P025/D3 Finances et avoirs
    • P025/D4 Autres

  • P025/E Autres membres de la famille Bacon

  • P025 F Autres documents

 

Dernière mise à jour : 11 mars 2018