Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds de la famille Meloche (P556)

Certificat de vaccination de Philippe Meloche (1905-1991) (détail), 1919. Don de Mme Monique Meloche, Fonds Famille Meloche P556, M2000.89.35.1 © Musée McCord

14 ans : mineur, mais vacciné (et prêt à travailler)

« À qui de droit :
Ceci est pour certifier que j'ai vacciné avec succès Philippe Meloche.
Pour valoir ce que de droit.
Ernest Poulin
MS »

En 1919, Philippe Meloche, âgé de 14 ans à peine, est sur le point de commencer un emploi au sein du Canadien Pacifique comme porteur de bagages. Au cours de sa carrière qui s'étendra sur plus de 40 ans, il occupera également le poste de serre-freins et de conducteur de train.

De quelle nature est le vaccin administré au jeune homme par le médecin et chirurgien Ernest Poulin - lequel, incidemment, se fera connaître comme député libéral provincial du comté de Montréal-Laurier? Peut-on y voir une exigence médicale du futur employeur du jeune homme, ou est-ce plutôt un signe des temps? Au sortir de la Grande Guerre et de la terrible épidémie de grippe espagnole de 1918, qui a fait 50 000 victimes au Canada et plus de 3 500 à Montréal, la santé publique est plus que jamais à l'ordre du jour. L'année 1919 marque ainsi un tournant dans la lutte aux maladies infectieuses au Canada, notamment par la création d'un ministère fédéral de la Santé. Dès lors, l'immunisation de masse des enfants s'impose progressivement comme une nécessité.

Si les archives de la famille Meloche ne fournissent pas de réponse aux questions posées plus haut, elles offrent, en revanche, une rare incursion dans le quotidien d'un travailleur du transport ferroviaire et d'une famille de la classe moyenne, dans le Montréal de la première moitié du 20e siècle.


P556 Fonds Famille Meloche. - [1867-1966]. - 15 cm de documents textuels. - 1 photographie.

Notices biographiques

Joseph Albert Philippe Meloche est né en 1905, à Morin-Heights. En 1926, il épouse Marie Thérèse Gabrielle Flore Bénard (1902-1989), originaire d'Ottawa. Le couple a une fille, Monique Meloche (1930- ). La famille Meloche habitera à différentes adresses à Montréal, principalement dans les quartiers de La Petite-Patrie et de Villeray.

C'est vers 1920 que Philippe Meloche est engagé par la compagnie de chemin de fer du Canadien Pacifique (Eastern Region, Quebec District), dont le siège social montréalais est situé dans la Gare Windsor. D'abord employé comme porteur de bagages, il occupe ensuite le poste de serre-freins, puis de conducteur de train, jusqu'à sa retraite prématurée en 1963, à la suite d'un accident de travail. Au cours de sa carrière au sein du Canadien Pacifique, il siège notamment au sous-comité à la sécurité pour la région laurentienne, en plus d'être membre de plusieurs associations de travailleurs canadiennes et nord-américaines : Association catholique des employés de chemins de fer du Canada, Brotherhood of Railroad Trainmen, Canadian Railway Labour Executives' Association, United Transportation Union. Il est aussi membre d'organisations et de clubs sociaux tels que les Chevaliers de Colomb et le Canadian Railway Club. Philippe Meloche décède à Montréal en 1991.

Monique Meloche fait des études secondaires à l'académie Saint-Urbain, puis collégiales au collège Marguerite-Bourgeoys, avant d'entreprendre des études supérieures en service social à l'Université de Montréal, en 1950. Elle mène une carrière de travailleuse sociale et de psychanalyste dans le milieu hospitalier pendant plus de 40 ans, soit du début des années 1950 au milieu des années 1990. Elle est également connue pour ses nombreuses publications portant sur la pratique et l'histoire du travail social et de la psychanalyse.

Portée et contenu

Le fonds de la famille Meloche porte sur les activités professionnelles de Philippe Meloche, de même que sur sa vie personnelle, celle de son épouse Thérèse Bénard et celle de sa fille Monique Meloche. Il offre un témoignage documentaire assez rare des réalités professionnelles et de l'intimité de membres d'une famille montréalaise de la classe moyenne, des années 1910 aux années 1960.

Le fonds est principalement constitué de documents témoignant de la carrière de Philippe Meloche au sein de la compagnie du Canadien Pacifique, des fonctions qu'il y a occupées et de sa participation à certaines associations de travailleurs et à certaines revendications syndicales. On y trouve des documents de travail associés principalement à sa fonction de conducteur, tels qu'un carnet de bord, divers formulaires et fiches techniques, et une charte des signaux de chemins de fer. De la correspondance, des bulletins et communiqués, de la documentation produite par la Canadian Railway Labour Executives' Association et par la Brotherhood of Railroad Trainmen, des livrets portant sur le régime de pension du Canadien Pacifique ainsi que des caricatures dénonçant la direction de la compagnie retracent certains enjeux liés aux conditions de travail et à la mobilisation syndicale. Quelques exemplaires du magazine Spanner, publiés par le Canadien Pacifique, sont également recensés.

Le fonds contient des documents personnels de Philippe Meloche, dont des cartes de membership de clubs et d'associations et un certificat de vaccination. Quelques archives, dont des cartes de bonne conduite, témoignent de l'éducation de Thérèse Bénard et de sa mère Flore Vincent, alors que l'enfance et l'adolescence de Monique Meloche sont évoquées par des carnets d'autographes remplis par ses proches. Enfin, on retrouve dans le fonds des bulletins paroissiaux et des exemplaires des Nouvelles soirées canadiennes.

Une photographie, prise lors de la retraite d'Henry Boivin (ami de Philippe Meloche), complète cet ensemble documentaire.

Variante du titre : Anciennement connu sous le nom de Fonds J. A. Philippe Meloche.

Source du titre : Basé sur les créateurs du fonds.

Source immédiate d'acquisition : Le fonds a été offert au Musée McCord par Monique Meloche, en deux versements effectués en 2000.

Classement : Le fonds a fait l'objet d'un premier traitement en 2004, puis un nouveau cadre de classification a été adopté en 2017.

Langue des documents : Les documents sont en français et en anglais.

Documents connexes :

BAC : Canadian Pacific Railway fonds (R4186-0-9-E) et Department of Labour fonds (R224-0-4-E).

Un fonds d'archives du Canadien Pacifique est également conservé à Exporail, le Musée ferroviaire canadien.

Groupes de documents reliés : Le fonds Omer Lavallée (P157) contient de la documentation sur le Canadien Pacifique.


Le fonds est divisé selon les séries, sous-séries et dossiers suivants :

  • P556/A Philippe Meloche
    • P556/A1 Vie personnelle. - [1919-1965]. - 0,5 cm de documents textuels.
      Documents numérisés

      Portée et contenu :
      Cette sous-série témoigne de la santé, des intérêts et de diverses activités personnelles de Philippe Meloche. Elle contient un certificat de vaccination daté de 1919, des cartes de membership des Chevaliers de Colomb et du Canadian Railway Club, des cartes d'identité, une liste électorale et un livret souvenir de l'Hôtel du gouvernement du Québec.

      Source du titre : Basé sur le contenu de la sous-série.

      Langue des documents : Les documents sont en français et en anglais.

    • P556/A2 Vie professionnelle
      • P556/A2,1 Directives et outils de travail. - [1924-1961]. - 2 cm de documents textuels.
        Documents numérisés

        Portée et contenu :
        Ce dossier témoigne des fonctions occupées par Philippe Meloche au sein du Quebec District du Canadien Pacifique, des directives encadrant son travail et de certaines tâches effectuées.
      • Il contient un carnet de bord où est consigné le tonnage transporté par chaque train, des formulaires et fiches techniques (contenant notamment les rapports préliminaires d'accidents ou certaines informations sur les trains à l'attention des agents de triage), une charte des signaux de chemins de fer, ainsi que des notes manuscrites et dactylographiées. Ces documents couvrent une période allant de la décennie 1920 au début de la décennie 1960.

        Source du titre : Basé sur le contenu du dossier.

        Langue des documents : Les documents sont en français et en anglais.

      • P556/A2,2 Conditions de travail
      • P556/A2,3 Revendications liées au régime de retraite
      • P556/A2,4 Association catholique des employés de chemins de fer du Canada
      • P556/A2,5 Brotherhood of Railroad Trainmen
      • P556/A2,6 Publications officielles du Canadien Pacifique

  • P556/B Thérèse Bénard. - [188?-1917]. - 1 cm de documents textuels.
    Documents numérisés
  • Portée et contenu : Cette série porte sur l'éducation de Thérèse Bénard, en particulier sur l'encadrement et l'évaluation de son travail et de sa conduite dans le cadre scolaire. Elle contient plusieurs cartes de « Mention honorable » remises par le pensionnat Saint-Basile de Montréal. Elle contient également un cahier témoignant de l'apprentissage de l'écriture par Flore Vincent, la mère de Thérèse Bénard.

    Source du titre : Basé sur le contenu de la série.

    Langue des documents : Les documents sont en français et en anglais.

  • P556/C Monique Meloche. - [1939-1947]. - 3,5 cm de documents textuels.
    Documents numérisés

    Portée et contenu :
    Les trois carnets d'autographes qui constituent cette série ont été remplis pendant la période où Monique Meloche passait de l'enfance à l'adolescence. Ils témoignent des rapports que celle-ci entretenait avec son entourage, notamment avec des membres de sa famille et des amies de l'académie Saint-Urbain. Ces carnets contiennent des signatures, des mots d'amitié et d'affection, des souhaits et des pensées.

    Source du titre : Basé sur le contenu de la série.

    Langue des documents : Les documents sont en français et en anglais, mais surtout en français.

  • P556/D Collection de publications littéraires et paroissiales

  • P556/E Photographie

 

Dernière mise à jour : 30 août 2017