Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds William N. Petch (P163)

Plan d'attaque du palais de glace par les raquetteurs (détail), 1910. Don de Mme Irene Jensen, Fonds William N. Petch P163, P163/B,2.8 © Musée McCord

Montréal célèbre l'hiver... depuis 1883!

« Plan d'attaque du palais de glace par les raquetteurs. Carnaval 1910. [...] NOTA. - Chaque club devra être à son poste à huit heures et demie. »

Les Québécois aiment se divertir et ce n'est pas le froid qui les arrête; preuves en sont les nombreuses activités qui se déploient chaque hiver en divers lieux de la province, comme la Fête des neiges et l'Igloofest de Montréal, les carnavals de Québec et de Sherbrooke, ou Les Nuits polaires de Trois-Rivières. Ces grandes fêtes hivernales, différentes les unes des autres, ont néanmoins un ancêtre commun apparu en 1883 : le carnaval de Montréal.

À la fin du 19e siècle, les populations canadiennes entrent de plain-pied dans l'ère industrielle. En l'espace de quelques décennies, la multiplication des voies ferrées, l'avènement du téléphone et de la presse à grand tirage ainsi que la découverte de l'électricité transforment le rapport à l'espace et au temps. Ces innovations constituent le prélude à de nouveaux modes de vie. Le contexte s'avère aussi propice à l'augmentation de l'offre de loisirs de même qu'à la pratique plus fréquente d'activités récréatives et sportives.

C'est dans ces circonstances que germe l'idée d'organiser des festivités hivernales à Montréal. Le projet, surgi dans l'esprit d'hommes d'affaires soucieux de stimuler l'économie durant la saison morte, prévoit une semaine d'animations d'abord destinées aux riches touristes américains. Un ambitieux programme de compétitions et de rencontres amicales s'articule autour de plusieurs activités sportives : patinage, toboggan, randonnées et courses en raquette, hockey, et curling. De nombreux divertissements tels que feux d'artifice, mascarades, bal, marches aux flambeaux, défilé et remise des trophées sont aussi offerts. L'attaque simulée du gigantesque palais de glace par les raquetteurs constitue néanmoins le moment fort de cette fête.

Malgré certains succès, le carnaval connaît une existence plutôt brève marquée par les difficultés financières. Il y aura cinq éditions en tout : 1883, 1884, 1885, 1887 et 1889. Conservé par William N. Petch, alors président de l'Union canadienne des raquetteurs, ce plan d'attaque est un article rare qui témoigne des tentatives de résurgence de la fête en 1909 et 1910.


P163 Fonds William N. Petch. - [188-], 1907-1915. - 47 cm de documents textuels et autres documents.

Notice biographique

Issu de la communauté anglophone, William N. Petch serait né à Québec en 1875. Vers la fin du 19e siècle, il réside à Toronto, où il travaille comme fraiseur pour la compagnie John Abell Engine Works. Vivant à Montréal de 1902 à 1915, il est tour à tour chef d'équipe, aide-comptable et secrétaire-trésorier pour le manufacturier et importateur de verroterie, de poterie et de porcelaine John L. Cassidy Co. Ltd, situé rue Saint-Paul dans l'actuel quartier du Vieux-Montréal.

Son intérêt pour le sport le pousse à s'impliquer auprès de différents clubs montréalais et canadiens. D'abord membre du Holly Snow-Shoe Club, il en sera le président de 1908 à 1909 et de 1912 à 1913. De 1910 à 1911, il est président de l'Union canadienne des raquetteurs, une association ayant pour mandat de promouvoir le sport de la raquette. Petch fut également président du Cassidy's Athletic Club de 1909 à 1910.

Portée et contenu

Ce fonds est constitué de trois spicilèges et de documents détachés rassemblés par William N. Petch alors qu'il résidait à Toronto, puis à Montréal. Il témoigne en partie de grands événements militaires et royaux ayant marqué la fin du 19e et le début du 20e siècle, mais porte principalement sur l'organisation des premiers clubs de raquetteurs au Canada et révèle d'emblée la popularité de ce sport au Québec vers 1910.

Composé de coupures de presse provenant de journaux anglophones et daté de 1902, le premier album montre la contribution des soldats canadiens à la guerre des Boers en Afrique du Sud et relate les différentes célébrations entourant la visite du duc et de la duchesse de Cornwall et de York dans le Dominion. On y trouve aussi des articles portant sur l'attentat perpétré en 1901 contre le président des États-Unis, William McKinley, alors qu'il visitait l'exposition panaméricaine à Buffalo.

Les second et troisième spicilèges rassemblent quant à eux divers documents textuels et iconographiques faisant état des nombreuses activités physiques et sociales liées au sport de la raquette de 1908 à 1914, tels que de la correspondance envoyée ou reçue par Petch lorsqu'il était président du Holly Snow-Shoe Club et de l'Union canadienne des raquetteurs, ainsi que des cartons d'invitation, des cartes postales, des programmes saisonniers, des menus, des cartes d'entrée et des rubans commémoratifs. Plusieurs articles de journaux font aussi le compte rendu des compétitions ou annoncent les gagnants des différentes épreuves. Des photographies et des illustrations montrent également les logos et les costumes officiels des multiples clubs de raquetteurs issus de la région montréalaise. Des règlements généraux, des effets de commerce, des calendriers, des cartes professionnelles et des états financiers sont également réunis dans ce fonds. Trois objets souvenirs et un plan illustrant l'attaque du palais de glace par les raquetteurs lors du Carnaval de Montréal en 1910 s'ajoutent à cet ensemble.

Les trois albums et les documents détachés comprennent en outre un nombre important de coupures de presse portant sur des enjeux sociaux et prenant la forme de blagues, de poèmes, d'opinions et de caricatures éditoriales soulignant quelques traits de la société canadienne.

Variante du titre : Anciennement connu sous le nom de Fonds W. N. Petch.

Source du titre : Titre basé sur le créateur du fonds.

Date de création : Plusieurs documents sont non datés.

Collation : Outre les documents textuels, les séries rassemblent 22 documents iconographiques (12 logos imprimés, 2 cartes postales, 6 photographies, 1 cyanotype et 1 dessin), 3 objets souvenirs liés au sport de la raquette et 1 document cartographique.

État de conservation : Plusieurs documents sont fragiles. L'acidité de la colle et des coupures de presse a rendu les pages des trois spicilèges friables. La page couverture du spicilège P163/A,1.1 est presque entièrement détachée. La reliure du spicilège P163/B,1.1 est fragile. Un ruban commémoratif est déchiré en plusieurs morceaux. Un objet souvenir est dans un état de dégradation très avancé.

Source immédiate d'acquisition : Le Fonds William N. Petch a été offert au Musée McCord en 1980 par Irene Jensen.

Classement : Le fonds a fait l'objet d'un traitement en 2015 et un nouveau plan de classification a été adopté. Les spicilèges contenaient également plusieurs documents détachés ou non collés insérés aléatoirement entre leurs pages. Ces feuilles volantes ont été retirées et rassemblées dans des dossiers.

Langue des documents : Les documents sont en anglais et en français, mais surtout en anglais.


Le fonds est divisé selon les séries et dossiers suivants :

  • P163/A Grands événements militaires et royaux
    • P163/A,1 Spicilège
    • P163/A,2 Coupures de presse

  • P163/B Associations et clubs de raquetteurs
    • P163/B,1 Spicilèges. - 1908-1914. - 23 cm de documents textuels.
    • Portée et contenu : Ce dossier est constitué de deux spicilèges, dans lesquels sont regroupés divers documents liés principalement au sport de la raquette. Composés entre 1908 et 1914 par William N. Petch alors qu'il résidait à Montréal, ces albums témoignent de la popularité de ce sport d'agrément au début du 20e siècle et de l'organisation des premiers clubs de raquetteurs au Canada.

      Le premier spicilège couvre la période allant d'août 1908 à octobre 1910. Les souvenirs qui y sont reliés - tels que de la correspondance, des cartons d'invitation, des programmes annonçant les activités à venir et des calendriers - révèlent l'intérêt de Petch pour les courses de raquettes. De nombreux articles de journaux faisant le compte rendu de réunions annuelles ou de compétitions sportives indiquent que William N. Petch a été président du Holly Snow-Shoe Club de 1908 à 1909. Des rubans commémoratifs soulignent également le rôle de juge exercé par ce dernier lors de différentes courses, comme celle de La Coupe de La Presse. D'autres coupures de presse illustrées relatent quant à elles le déroulement d'événements comme le Carnaval des sports d'hiver de Montréal et l'attaque de son palais de glace, la Grande réunion des raquetteurs du Canada à Saint-Hyacinthe et le Championnat canadien d'athlétisme. Coiffé du titre « Sherbrooke envahie par les raquetteurs : brillant succès des fêtes du Carnaval », un article publié dans La Presse le 8 février 1909 dresse en ce sens un bilan positif du Sherbrooke Snow-Shoe Carnival.

      Le second spicilège couvre la période allant d'octobre 1910 à juillet 1914. Il témoigne principalement des activités de Petch en tant que président de l'Union canadienne des raquetteurs et des liens qu'il entretenait avec les clubs membres de cette association. Les règlements généraux conservés dans cet album de coupures nous informent que l'Union canadienne des raquetteurs, créée à Montréal en 1907 par Arthur Lamalice, avait pour mandat de promouvoir le sport national de la raquette et de réunir un grand nombre de clubs régionaux provenant pour la plupart du Québec et de l'Ontario. De ce fait, une lettre de William N. Petch publiée en 1910 dans plusieurs journaux et adressée à tous les clubs de raquetteurs démontre les efforts déployés pour améliorer et promouvoir les épreuves et normaliser les règlements des courses. Des lettres, des cartons d'invitation, des cartes postales, des programmes et des menus annoncent les compétitions, mais aussi les assemblées annuelles, les bals et les banquets organisés par ces clubs sportifs. Des coupures de presse illustrées montrent quant à elles les logos et les costumes officiels des différents clubs de raquetteurs, comme le Club canadien de Saint-Henri, Le National, le Y.M.C.A., le Club champêtre canadien, Le Montagnard, le Lachine Snow Shoe Club et l'Emerald Snow Shoe Club. Un formulaire d'inscription à remplir nous renseigne également sur le programme des courses en raquettes et les prix remis au Championnat du monde des chutes Montmorency le 17 février 1912.

      Par ailleurs, les deux spicilèges contiennent des documents démontrant l'adhésion de Petch à différentes sociétés maçonniques. Ils rassemblent par exemple des portraits de membres, des avis de décès, des répertoires, des avis de convocations et des rapports annuels concernant les loges St. George et Browne, ainsi que la patrouille arabe du Karnak Temple de l'ordre des Shriners. On y trouve aussi des photographies, des dessins et des caricatures éditoriales soulignant les travers de la société québécoise. L'ensemble des coupures de presse identifiées provient de journaux francophones et anglophones tels que La Presse, Le Soleil, The Montreal Daily Herald, The Standard, le Saturday Night et The Quebec Telegraph.

      Source du titre : Titre basé sur le contenu du dossier.

      État de conservation : L'acidité des coupures de presse a rendu les pages des spicilèges friables. La reliure du premier spicilège est fragile.

      Classement : Les spicilèges contenaient plusieurs documents non collés et insérés aléatoirement entre leurs pages. Ces feuilles volantes ont été retirées et rassemblées dans le dossier P163/B,2.

      Langue des documents : Les documents contenus dans les spicilèges sont en anglais et en français.

    • P163/B,2 Documents détachés

 

Dernière mise à jour : 30 août 2017