Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds de la famille McCord (P001)

Extrait du carnet météorologique de John Samuel McCord (1801-1865) (détail), vers 1830-1887. Don de David Ross McCord, Fonds Famille McCord P001, M8353 © Musée McCord

Les carnets d'un météorologue amateur

« Tableau météorologique de Montréal du 1er septembre 1835 au 31 août 1836 »

Propulsée à l'avant-plan par un contexte de changements climatiques à l'échelle mondiale, l'étude des phénomènes atmosphériques et de l'histoire météorologique ne date pourtant pas d'hier, comme en témoignent les archives de John Samuel McCord (1801-1865). Dans ce tableau consacré aux conditions météorologiques de Montréal en 1835 et 1836, McCord a consigné les statistiques sur une base mensuelle : pression atmosphérique moyenne, température moyenne, direction des vents, conditions météorologiques et précipitations.

Homme de loi, propriétaire terrien et membre influent de la société montréalaise, McCord est également un enfant du 19e siècle et de la révolution scientifique, dont l'éducation reçue au Collège de Montréal a fait une place de choix aux sciences. Si l'étude des phénomènes environnementaux est un passe-temps répandu au sein de l'élite de l'époque, l'oeuvre de scientifique amateur de John Samuel McCord se démarque néanmoins par son ampleur : ses archives regroupent de nombreux carnets d'observations et de statistiques météorologiques recueillies sur plusieurs décennies, mais également des carnets de données botaniques, des notes portant sur la géologie ou sur les systèmes de mesure, ainsi que de la correspondance avec des scientifiques de renom tels que Charles Lyell. Ces archives apportent un éclairage nouveau sur cet homme singulier.


P001 Fonds Famille McCord. - [1708-1954]. - 1019 cm de documents textuels et autres documents.

Notice biographique

Ce fonds documente l'histoire de la famille McCord et de familles apparentées, dont les Davidson, les Fraser et les Ross. La biographie des membres les plus illustres de la famille McCord est reprise ci-dessous.

Originaires d'Irlande, JOHN McCORD (1711-1793) et sa famille s'établissent à Québec dans les années 1760. Le couple aura onze enfants, dont THOMAS McCORD (1750-1824). Celui-ci épouse Elizabeth Ellison en 1778, puis Sarah Solomon en 1798. De ce dernier mariage naissent six enfants, dont deux atteignent l'âge adulte : John Samuel et William King (1803-1855). Les activités de Thomas McCord touchent aux domaines politique, militaire, judiciaire et commercial. Établi à Montréal, il obtient des soeurs de l'Hôtel-Dieu, en 1791, un bail emphytéotique pour l'arrière-fief Nazareth, qui deviendra Griffintown.

JOHN SAMUEL McCORD (1801-1865) est probablement le membre le plus polyvalent de la famille. Avocat et juge, franc-maçon et officier dans la milice, il est également un scientifique amateur dont les activités touchent à la botanique, à la géologie, mais surtout à la météorologie. En 1832, il épouse ANNE ROSS (1807-1870). Anne est très impliquée dans des oeuvres caritatives, notamment à titre de secrétaire au sein du « Montreal Protestant Orphan Asylum ». Le couple aura six enfants : Eleanor Elizabeth, Jane Catherine, John Davidson, David Ross, Robert Arthur et Anne. En 1835, John Samuel fait construire « Temple Grove », la résidence familiale située sur le chemin de la Côte-des-Neiges (près du site actuel de l'Hôpital général de Montréal (CUSM)).

Diplômé de l'Université McGill, DAVID ROSS McCORD (1844-1930) est avocat et conseiller municipal de Montréal. Toutefois, sa passion pour l'histoire canadienne et pour la collection d'oeuvres d'art et d'objets occupe une part grandissante de son temps. En 1878, il épouse LETITIA CHAMBERS (1841-1928), une infirmière œuvrant au « Civic Smallpox Hospital ». Le couple n'aura pas d'enfant. C'est en 1919 que David Ross McCord fait don de sa collection à l'Université McGill et, en 1921, le McCord National Museum est inauguré.

Portée et contenu

Ce fonds couvre près de 250 ans d'histoire montréalaise et canadienne. Il témoigne de la vie et de l'oeuvre d'une famille dont l'impact sur la vie économique, judiciaire, culturelle et sociale de Montréal a été déterminant. Les archives portent principalement sur la vie personnelle de Thomas McCord, de John Samuel McCord et de David Ross McCord, sur l'administration de leurs finances et de leurs propriétés, ainsi que sur leurs occupations professionnelles et sociales. Les activités de collectionneur de David Ross McCord ainsi que son oeuvre de fondateur du Musée McCord y sont abondamment documentées. Le fonds couvre également les activités d'autres membres de la famille McCord et de familles apparentées, ainsi que celles d'amis et de proches collaborateurs.

Les archives de Thomas McCord contiennent des documents personnels tels que l'acte de mariage de McCord et de Sarah Solomon et le testament de ce dernier, ainsi que des documents financiers et légaux et de la correspondance témoignant de l'administration de ses propriétés (dont le fief Nazareth). On y trouve également des documents produits dans le cadre de ses activités politiques.

Les archives de John Samuel McCord sont principalement rattachées à ses activités professionnelles et récréatives. Des dossiers de procédure et des registres judiciaires attestent de sa pratique du droit, alors que ses activités au sein de la milice et de la franc-maçonnerie peuvent être retracées au moyen de divers documents administratifs. Des cahiers de notes et de la correspondance témoignent de ses recherches en tant que scientifique amateur. Ce lot renferme également quelques documents personnels tels qu'un certificat de naissance, des bulletins scolaires et des journaux personnels, ainsi que des documents financiers, légaux et cartographiques témoignant de l'administration de ses propriétés par J. S. McCord.

Les archives de David Ross McCord reflètent principalement ses activités de collectionneur. On y trouve de la correspondance portant sur l'acquisition d'objets pour sa collection ainsi que sur l'aménagement et l'administration du Musée McCord. Elles contiennent également divers documents personnels, ainsi que des journaux et des écrits témoignant de son intérêt pour l'histoire et pour la généalogie de la famille McCord. Des documents financiers et légaux témoignent de l'administration de ses finances et de ses propriétés, ainsi que de sa pratique du droit. On y trouve en outre des certificats et des attestations retraçant l'implication de McCord au sein de la franc-maçonnerie et de groupes d'intérêt. Enfin, des rapports médicaux et des lettres échangées avec son épouse évoquent la condition de McCord au cours des dernières années de sa vie.

Le fonds contient également de nombreux documents témoignant des activités personnelles et professionnelles de William King McCord, Anne Ross McCord, John James Day, Robert Arthur McCord, Anne McCord et Letitia Chamber McCord.

Source du titre : Titre basé sur les créateurs du fonds.

Collation : Le fonds contient des documents cartographiques, des dessins d'architecture, des photographies et trois objets (boucles de cheveux).

Classement : Le fonds a fait l'objet de plusieurs traitements de 1986 à 2014. Les cotes des dossiers des classements antérieurs sont repérables comme numéros alternatifs.

Langue des documents : Les documents sont en anglais et en français, mais surtout en anglais.

Documents connexes :

BAnQ (Centres de Québec et du Vieux-Montréal) : Fonds Cour des plaidoyers communs du district de Québec (TL15 et TL24); Fonds Cour supérieure. District judiciaire de Montréal. Greffes de notaires (CN601); Fonds Cour des plaidoyers communs du district de Montréal (TL19); Fonds Ministère de la justice (E17)

BAC : Fonds Samuel Birnie (R3222-0-X-E); Fonds Francis-Joseph Audet (R8017-0-X-F); Fonds Sir Wilfrid Laurier (R10811-0-X-E); Fonds Sir Robert Borden (R6113-0-X-E)

Archives de la Ville de Montréal : Fonds Sir Louis-Hippolyte La Fontaine (SHM002); Fonds Arthur Delisle (BM024); Fonds Juges de paix de Montréal (VM035)

Service des archives de l'Université McGill : Fonds d'archives institutionnelles de l'Université McGill (RG)

Groupes de documents reliés : Le Musée McCord collectionne les archives de familles et d'individus qui ont côtoyé, échangé et travaillé avec les membres de la famille McCord : William Lighthall (II-103818.1), Margaret Wadsworth (M2013.47.1-2), John Stuart Thompson (C143), John Reade (P140), Peter Warren (P241), Sir John Richardson (P248) ou les membres des familles Molson (P046), Desrivières et Taschereau (P752).


Le fonds est divisé selon les séries, sous-séries et sous-sous-séries suivantes :

  • P001/A Thomas McCord

  • P001/B John Samuel McCord
  • P001/C David Ross McCord
    • P001/C1 Vie personnelle
    • P001/C2 Finances et avoirs
    • P001/C3 Activités professionnelles et récréatives
    • P001/C4 Origine du Musée McCord
      • P001/C4.1 Recherche d'un établissement d'accueil pour la collection. - 1896-1921. - 4 cm de documents textuels.
        Documents numérisés
      • Portée et contenu : Cette sous-sous-série documente les démarches entreprises par David Ross McCord auprès de diverses institutions pour faire don de sa collection et en constituer un musée national, ainsi que sa recherche d'appuis dans les milieux politique, financier et culturel. Elle contient principalement de la correspondance, mais aussi des documents techniques illustrant sa perception de l'aménagement du futur musée.

        Source du titre : Titre basé sur le contenu de la sous-sous-série.

        Langue des documents : Les documents sont surtout en anglais, mais quelques textes sont en français.

      • P001/C4.2 Organisation du Musée
      • P001/C4.3 Historique d'acquisition des objets de la collection
    • P001/C5 Période d'internement et décès

  • P001/D Autres membres de la Famille McCord et amis proches

  • P001/E Autres familles apparentées aux McCord

 

Dernière mise à jour : 30 août 2017