Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds Léontine Poutré et Hercule Martin (P748)

Lettre écrite par Léontine Poutré à Hercule Martin (détail), 30 novembre 1924. Don de Marthe et Patrick McDonald, Fonds Léontine Poutré et Hercule Martin P748, M2012.58.1.1 © Musée McCord

Amour et mariage dans le Québec des années 1920

« Je voudrais vous demander quelque chose... j'hésite. Aimez-vous les femmes aux cheveux coupés? Je sais qu'en général, les hommes n'aiment pas ça. Sans parti pris, donnez-moi votre idée? Je suis encore à l'ancienne façon, mais je suis toujours tentée d'adopter la nouvelle. L'heure de la causerie est une heure douce, n'est-ce pas? Redonnez-moi le plaisir de vous lire bientôt. »

À une époque où bien des Québécoises expérimentent une liberté toute nouvelle, Léontine Poutré hésite encore à s'afficher comme une femme « moderne ».

Voilà un mois à peine que s'est amorcée une correspondance entre Léontine (30 ans) et Hercule (22 ans), mais déjà le ton est à la complicité et à la coquetterie. Pendant un peu plus d'un an, la jeune femme de Chambly et le jeune homme de Montréal vont s'écrire plus de cent cinquante lettres, partageant leur quotidien, leurs intérêts, leurs joies et leurs peines, livrant ainsi un témoignage intime et touchant des moeurs du Québec des années 1920. D'abord réservés, presque prudents (surtout lui, encore si jeune), ils laisseront progressivement s'épanouir un sentiment amoureux dont témoignent leurs écrits. Certains se reconnaîtront dans ce portrait de deux jeunes amoureux s'efforçant de concilier leurs tempéraments, leurs rythmes et leurs visions du monde souvent divergents, dans un Québec à l'aube de la modernité.

C'est tout au début de l'année 1926 que sera célébré le mariage d'Hercule et d'une Léontine aux cheveux longs.


P748 Fonds Léontine Poutré et Hercule Martin. - 1847-1982. - 25 cm de documents textuels. - 12 documents iconographiques.

Notice biographique

Léontine Poutré (1884-1957) grandit à Chambly, où ses parents tiennent un petit hôtel, et étudie chez les soeurs de la Congrégation de Notre-Dame. Joseph Hercule Martin (1892-1982), de Montréal, travaille quant à lui au journal La Presse comme typographe.

À la suite d'une rencontre d'une heure chez des amis de Chambly à l'automne 1924, Hercule Martin demande à Léontine Poutré si elle veut bien correspondre avec lui. Elle s'empresse de répondre par l'affirmative : « Monsieur, je vous lirai et relirai avec plaisir ». Cette relation se crée alors que Hercule est âgé de 22 ans et que Léontine, son aînée, est à l'aube de la trentaine. Ces échanges de lettres, d'abord sur une base hebdomadaire puis presque quotidienne, dureront plus d'un an et se concluront par le mariage des deux amoureux. De leur union naîtra une fille, Françoise Martin (1927-1999). Cette dernière n'aura pas d'enfant.

Portée et contenu

Ce fonds porte sur la relation épistolaire entre deux jeunes personnes célibataires, soit Léontine Poutré (30 ans) et Hercule Martin (22 ans), entre 1924 et 1926. Ce riche ensemble documentaire fournit un important témoignage historique du quotidien et des moeurs du Québec des années 1920. Les écrits entre les deux amoureux révèlent le climat social de l'époque à travers les approches de cour amoureuse, les rythmes différents de la campagne et de la ville, la vie de jeunes gens, leurs activités quotidiennes, leurs aspirations et leurs craintes. S'intéressant beaucoup à la lecture, au théâtre et au hockey, Hercule Martin écrit des lettres parsemées de détails sur le Montréal culturel et sportif. La correspondance témoigne par ailleurs de l'amour qui grandit entre les protagonistes, mais subtilement et dans la retenue, en accord avec les valeurs d'un Québec conservateur et religieux.

La plume du couple est impeccable et le papier à lettres qu'utilise Léontine est ornementé de motifs variés. La valeur de ce fonds se situe notamment dans le fait que la correspondance soit complète, de la rencontre initiale au mariage des deux amoureux. On retrouve aussi des brouillons de lettres de Léontine, où elle se laisse davantage aller à la rêverie et au romantisme.

L'ensemble est bonifié de recueils de notes de lecture et de poésie rédigés par les deux amoureux bien avant leur rencontre, ce qui nous aide à mieux connaître les protagonistes. Différents actes légaux, tels des certificats de baptême, de mariage et de décès de la famille Martin (Joseph Hercule, Léontine et leur fille Françoise), ainsi que quelques autres documents généalogiques, sont également présents.

Des photographies de Léontine Poutré et d'Hercule Martin complètent le fonds. Elles illustrent ces deux personnes à l'époque de leur correspondance, mais aussi beaucoup plus tard dans leur vie. On y retrouve, par exemple, une carte mortuaire de Léontine et un portrait d'Hercule, veuf, en bateau-mouche sur la Seine.

État de conservation : La reliure d'un des recueils de notes et de poésie est complètement défaite.
Langue des documents : Les documents sont en français.
Note générale : Pierre Foglia prit connaissance de cet ensemble documentaire par le biais de Marthe Gagnon et Patrick McDonald et signa un article dans La Presse du 17 décembre 2005, intitulé : « Demain, je vais tout quitter pour vous ».


Le fonds est divisé selon les séries et dossiers suivants :

  • P748/A Correspondance
    • P748/A,1 Correspondance - Novembre 1924. - 12 novembre 1924-30 novembre 1924. - 0,5 cm de documents textuels.
      Documents numérisés

    • Portée et contenu : Ce dossier témoigne des débuts de la relation épistolaire entre Léontine Poutré et Hercule Martin, une relation amorcée par ce dernier en novembre 1924.

      Il contient de la correspondance, portant sur des sujets aussi variés que la famille ou l'intérêt d'Hercule pour le théâtre. On y trouve aussi des brouillons des lettres de Léontine Poutré.

    • Langue des documents : Les documents sont en français.

    • P748/A,2 Correspondance - Décembre 1924. - 2 décembre1924-30 décembre 1924. - 2 cm de documents textuels.
      Documents numérisés

    • Portée et contenu : Ce dossier documente les débuts de la relation épistolaire entre Léontine Poutré et Hercule Martin, ainsi que la vie quotidienne et les intérêts des deux jeunes gens (par exemple pour la mode féminine ou pour le hockey).

      Il contient de la correspondance, ainsi que des brouillons des lettres de Léontine Poutré.

    • Langue des documents : Les documents sont en français.

    • P748/A,3 Correspondance - Janvier 1925. - 1er janvier 1925-29 janvier 1925. - 2 cm de documents textuels.
      Documents numérisés

    • Portée et contenu : Ce dossier témoigne des débuts de la relation épistolaire entre Léontine Poutré et Hercule Martin, de la vie quotidienne et des intérêts des deux jeunes gens, ainsi que du développement de leur sentiment amoureux (exprimé par des formules telles que « ma grande amie », ou des passages évoquant la tristesse de Léontine de vivre si loin d'Hercule).

      Il contient de la correspondance, ainsi que des brouillons des lettres de Léontine Poutré.

    • Langue des documents : Les documents sont en français.

    • P748/A,13 Correspondance - Novembre 1925. - 3 novembre 1925-26 novembre 1925. - 1,5 cm de documents textuels.
      Documents numérisés

    • Portée et contenu : Ce dossier documente les échanges épistolaires entre Léontine Poutré et Hercule Martin. Il témoigne de l'évolution de leur relation amoureuse un an après leur rencontre initiale, ainsi que des activités quotidiennes des deux jeunes gens.

      Il contient de la correspondance, des brouillons des lettres de Léontine Poutré, ainsi que trois cartes postales illustrant Saint-François-du-Lac, la Banque d'Hochelaga et Chambly.

    • Langue des documents : Les documents sont en français et en anglais, mais surtout en français.

    • P748/A,14 Correspondance - Décembre 1925. - 1er décembre 1925-31 décembre 1925. - 1,5 cm de documents textuels.
      Documents numérisés

    • Portée et contenu : Ce dossier documente les échanges épistolaires entre Léontine Poutré et Hercule Martin, l'évolution de leur relation amoureuse un peu plus d'un an après leur rencontre initiale, ainsi que leur quotidien et leurs aspirations. Le désir de Léontine d'épouser Hercule est clairement évoqué par des passages tels que « ce rêve d'avenir me semble si beau [...], vous connaissez toute mon amitié avec toutes ses nuances de tendresse... tenez ce petit coeur est fait comme une souricière, une fois la trappe fermée on n'en sort plus ».

      Il contient de la correspondance, des brouillons des lettres de Léontine Poutré, ainsi que trois cartes postales, une carte de souhaits et un carton d'invitation pour un concert.

    • Langue des documents : Les documents sont en français et en anglais, mais surtout en français.

    • P748/A,15 Correspondance - Janvier 1926. - 4 janvier 1926-28 janvier 1926. - 1 cm de documents textuels.
      Documents numérisés

    • Portée et contenu : Ce dossier documente les échanges épistolaires entre Léontine Poutré et Hercule Martin, à quelques semaines de la célébration de leur mariage.

      Il contient de la correspondance, des brouillons des lettres de Léontine Poutré, ainsi que deux cartes postales.

    • Langue des documents : Les documents sont en français et en anglais, mais surtout en français.

  • P748/B Recueils de notes et de poésie

  • P748/C Actes légaux
    • M2012.58.1.2 Conventions matrimoniales entre M. Joseph Hercule Martin et Mademoiselle Marie Léontine Poutré. - 26 janvier 1926. - 1 document textuel ; 35 x 22 cm.
      Document numérisé

    • Portée et contenu : Ce contrat notarié, signé à Montréal devant Me Eugène Poirier, témoigne de l'union matrimoniale de Léontine Poutré et d'Hercule Martin et en décrit les aspects légaux.

    • Langue du document : Le document est en français.

  • P748/D Notes généalogiques

  • P748/E Photographies

 

Dernière mise à jour : 30 août 2017