Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Société québécoise pour la protection des oiseaux (P423)

1917-2010 - 3,49 m de documents textuels - 40 artefacts - environ 1 700 photographies : diapositives sur verre, la plupart en couleurs.

Histoire administrative - Notice biographique :

L'un des premiers organismes du genre en Amérique du Nord, la Société québécoise pour la protection des oiseaux (POQ) a été fondée en 1917 sous le nom de Province of Quebec Society for the Protection of Birds Inc. (P.Q.S.P.B.). Organisme sans but lucratif spécialisé en histoire naturelle, la Société a pour premier mandat de favoriser et d'encourager la recherche sur les oiseaux ainsi que la protection des espèces et de leur environnement. Pour ce faire, la Société participe activement à la création de programmes d'activités offerts aux membres adhérents, comme la foire aux oiseaux annuelle, des conférences mensuelles, des excursions et la publication de bulletins et de rapports annuels. Depuis sa fondation, la Société tente également d'influer sur la législation touchant les ressources naturelles et les espèces sauvages du Canada en faisant parvenir de la correspondance aux politiciens et aux fonctionnaires.

L'une des premières causes défendues par la Société était la protection des oiseaux, un enjeu soulevé en 1917 par Lewis Terrill qui soulignait l'urgence d'adopter des mesures pour freiner le déclin des populations d'oiseaux à Montréal. Dans son rapport de 1939-1940 au président de la P.Q.S.P.B., V. C. Wynne-Edwards indiquait que « des deux principales activités des membres de la Société, l'observation des oiseaux est pour nous un loisir. La préservation de la nature, par contre, est une tâche sérieuse. Nous cherchons à atteindre ce but d'abord par l'éducation, en essayant de sensibiliser de plus en plus le public, jeune et moins jeune, à l'histoire naturelle ». Pour la Société, cette affirmation est aussi vraie aujourd'hui qu'elle l'était à cette époque.

En appui à ses efforts constants pour assurer la protection des oiseaux et de leurs habitats, la Société organise plusieurs activités de sensibilisation comme des conférences publiques et des foires annuelles, en plus de recruter activement de nouveaux membres. En outre, la création de programmes éducatifs, le lobbyisme et le financement de la recherche sur le terrain sont au cœur des initiatives menées par la Société. La mission de POQ est donc de susciter un intérêt grandissant pour les questions environnementales en informant le public sur l'ornithologie et autres sujets touchant l'environnement, tout en créant des réserves ornithologiques et en appuyant les refuges d'oiseaux existants.

Portée et contenu :

Ce fonds nous donne un aperçu de toutes les activités entourant non seulement la protection des oiseaux et de leurs habitats, mais également leur observation et la recherche en ornithologie. Les documents produits nous informent sur la Société québécoise pour la protection des oiseaux (POQ) et sur son histoire, sa gestion, ses statuts, ses comités, ses finances, ses effectifs et ses communications.

Ce fonds comprend de nombreux rapports annuels, de la correspondance, des documents juridiques, divers supports de communication et médias d'information et quelques artefacts et photographies témoignant des activités de la Société. Ils documentent l'histoire administrative de la Société ainsi que son engagement actif en regard de la législation sur la conservation des oiseaux, ici comme dans d'autres régions d'Amérique du Nord. La documentation et les artefacts enregistrés dans ce fichier des acquisitions couvrent une période d'environ 93 ans, de 1917 à 2010.

Le fonds est divisé selon les séries suivantes :

  • P476/A : Administration et gestion
  • P476/B : Ressources financières
  • P476/C : Effectifs
  • P476/D : Exploitation
  • P476/E : Communications et information
  • P476/F : Artefacts
  • P476/G : Photographies