Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds John et John Henry Walker (P729)

1819-vers 1911. - 10 cm de documents textuels. - 1 photographie.

Histoire administrative - Notice biographique :

John Henry Walker (1831-1899) était un graveur et un illustrateur canadien qui a fait figure de pionnier dans son domaine. Il était le fils de John Walker (décédé en 1841 à Rochester, N.Y.), médecin et chirurgien, et de Margaret Jackson (décédée en 1858 à Montréal). Sa famille était originaire de Ballamony, comté d'Antrim, en Irlande du Nord. Après avoir immigré au Canada en 1824, sa famille s'est installée à Rochester pour ensuite s'établir à Montréal. En 1845, John Henry Walker est entré comme apprenti chez le graveur Cyrus A. Swett où il a été formé comme graveur sur cuivre et sur bois pendant trois ans. Après un séjour à Boston en 1848, où Swett s'était installé, il est retourné à Montréal.

Walker a réalisé des gravures pour des catalogues, des rapports du gouvernement, des annonces publicitaires et des magazines comme The Canadian Illustrated News, L'Opinion publique et Le Monde illustré. Il a également réalisé l'illustration de la page couverture de son magazine Punch dont le lancement a eu lieu au Canada en 1849. Inspiré de la version britannique de Punch, le magazine a cessé de paraître lorsque Walker a tenté, sans succès, d'en faire une publication hebdomadaire. Ses autres périodiques humoristiques, dont la publication fut également de courte durée, sont The Jester, Grinchuckle et Diogenes. Considéré comme un pionnier de la caricature politique au Canada, Walker a dominé l'univers de la gravure à Montréal de 1845 jusque dans les années 1890.

En 1864, Walker épousait Sarah Lawlord (v. 1838-1878), une immigrante irlandaise qui était la fille d'un jardinier de Montréal. Entre 1857 et 1874, le couple a eu huit enfants, dont Rosaleen Walker-Mignault et Kathleen Walker-Burns.

Portée et contenu :

Ce fonds porte sur la famille Walker, notamment sur John Walker, médecin et chirurgien, et sur son fils John Henry Walker (1831-1899), graveur à Montréal.

Ce fonds contient des documents concernant les deux hommes. Ces documents sont conservés dans deux volumes reliés : un album (voir M932.8.1.1) contenant également des copies de gravures, et un livre (voir M911.1.1) intitulé History of Wood Engraving in America de J. W. Linton.

La première partie de l'album nous renseigne sur John Walker. On y trouve ses notes au sujet de son départ de Belfast en 1824 et de son arrivée à Québec puis à Montréal la même année, un diplôme en obstétrique du Glasgow College daté de 1826, une note sur le décès de Joseph Walker, une lettre au sujet de Lord Dalhousie, le certificat médical d'un certain John Smith, certains de ses écrits, des lettres à son épouse Margaret, des reçus pour ses services médicaux, un bail pour la location d'une maison à Rochester, N.Y., un reçu pour un lot au Mount Hope Cemetery à Rochester avec un plan, une liste de marchandises achetées par lui à Rochester, des lettres de recommandation concernant la sœur de J. H. Walker, Everina, et une lettre de John Allen, maire de Rochester et bon ami de John Walker.

L'album contient aussi des documents relatifs à son fils, John Henry Walker. À noter : des lettres qui lui sont adressées (dont certaines de sa mère, de John Leggo, inventeur du leggotype, de William Workman, maire de Montréal, du politicien Louis-Hector Langevin et du Dr Wolfred Nelson), une carte d'abonnement au Mechanics' Institute de Montréal, des paiements, des comptes, des lettres et des demandes relatives à ses gravures, un tableau phrénologique du tempérament de J. H. Walker, une invitation et des lettres de Henry J. Clarke, des lettres et des notes au sujet du travail réalisé par Walker pour les magazines Diogenes et Grinchuckle, une notification des avocats de William Workman concernant une action en diffamation et la réponse de Walker, un exemplaire annoté des statuts de la Societé des artistes canadiens, des factures et des lettres concernant Walker & Wiseman, Designers and Engravers on Wood, une série de documents relatifs à un voyage en Irlande en 1876, incluant une liste des passagers, un prospectus et un menu du bateau à vapeur S.S. Peruvian de la compagnie maritime Allan, ainsi qu'un sauf-conduit pour son voyage, des notes d'hôtel, une lettre à son épouse Sarah restée au pays, un texte imprimé sur la ville de Ballymoney, une carte de l'Irlande et le programme d'un spectacle de cirque à Dublin, des lettres des scientifiques George Mercer Dawson, Joseph Frederick Whiteaves et Robert Bell (de la Geological Survey), le bail de location d'une maison, une note concernant l'état de santé de Mme Walker, une lettre de visite d'Honoré Mercier, le programme d'un événement d'athlétisme organisé par la Police à cheval du Nord-Ouest, une lettre et un dépliant d'abonnement de John Lovell et enfin, de nombreux exemples d'en-têtes de lettres et de publicités portant sur le travail de graveur de Walker.

Intitulé Reminiscences of John Walker M. DF. of his son J. H. Walker, l'album contient de nombreuses annotations de John Henry Walker. L'album a aussi été annoté par David Ross McCord.

Le fonds comprend également un livre intitulé History of Wood Engraving in America, dont les dernières pages vierges contiennent un texte autobiographique écrit par John Henry Walker en avril 1886. Ce texte est tiré d'un essai plus long de Walker intitulé Wood Engraving in Canada. Le texte autobiographique est suivi de copies collées de gravures, la plupart annotées par Walker. Deux petits avis de décès parus dans des journaux sont également collés dans cette partie du livre, ainsi que trois lettres de Charles Mignault à David Ross McCord au sujet du don du livre en 1911.

Le fonds contient également une épreuve photographique de John Henry Walker réalisée par les studios Notman.