Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds Women's Investment Group no.2 (P720)

1958-2006. - 23 cm de documents textuels.

Histoire administrative - Notice biographique :

Le 20 juin 1958, quatre Montréalaises anglophones -- Leona Prescott, Theresa Lidwin Maloney, Frances Simard et Maisie Radburn - signaient une « Déclaration d'association » par laquelle elles créaient un club d'investissement. Le Women's Investment Group No. 2 était l'une des trois sections du club. Le groupe avait pour objectif d'enseigner à tous les membres féminins les techniques et les principes fondamentaux d'un investissement judicieux, et permettait aux membres de mettre leurs ressources en commun pour investir régulièrement sur le marché des valeurs mobilières et se familiariser avec la théorie de la croissance des investissements.

Les membres se réunissaient chaque mois afin de discuter des stratégies d'investissement, d'écouter des conférenciers de la communauté financière et de partager les connaissances acquises. Jusqu'à la fin des années 1980, les réunions du groupe avaient lieu dans la salle du conseil d'administration de la Banque Canadienne Impériale de Commerce, succursale Ritz Carlton. Au cours de ses 20 ans d'existence, le club a également tenu des réunions au Montreal Badminton and Squash Club, au Club Mont Stephen, au Club Atwater et à la bibliothèque de Westmount.

S'il y a eu des variations dans le nombre de membres au cours des années d'activité du club, les effectifs n'ont jamais dépassé 35. Le comité de direction se composait d'une présidente, d'une vice-présidente, d'une secrétaire de séance, d'une trésorière et, plus tard, de la présidente du sous-groupe responsable de l'étude de marché. Chaque année, une somme mensuelle de 10 $ à 30 $ était recueillie auprès des membres et mise en commun à des fins d'investissement. La trésorière avait pour responsabilité de consigner et d'exécuter les opérations financières. Une majorité de voix était requise pour prendre les décisions relatives aux investissements.

Dans les premières années d'existence du club, les recommandations en matière d'investissement étaient faites par des membres individuels. Vers 1964, un sous-groupe a été créé pour effectuer l'étude de marché. Responsable de l'analyse financière, celui-ci se rencontrait avant la réunion mensuelle et émettait des recommandations au sujet des investissements du club dans son ensemble. Le club n'a investi que dans des entreprises canadiennes jusqu'en 1977, lorsqu'il a commencé à diversifier ses placements en acquérant des actions étrangères, notamment de sociétés américaines. Pour encourager les membres à suivre le marché boursier, le club organisait chaque été un concours où un prix en argent était remis à la personne dont le portefeuille avait enregistré la plus forte croissance au cours d'une période donnée.

Des conférenciers étaient invités pour parler d'enjeux financiers comme la planification successorale, la diversification du portefeuille, les principes d'investissement et les services offerts par les institutions financières. Richard Hart, de la société MacDougall MacDougall & MacTier, était un conférencier régulier, en plus d'agir comme courtier au nom du groupe. Le réputé conseiller en placements de Montréal Stephen Jarislowsky a été invité par le club à plusieurs reprises.

Le groupe a été dissous en octobre 2006. Trop peu de membres, la difficulté de combler les postes de direction et la nécessité de trouver un autre endroit pour la tenue des réunions font partie des raisons invoquées. Judy O'Brien et Paula Gillett, membres de longue date, occupaient les fonctions de coprésidentes au moment de la dissolution du club.

Portée et contenu :

Ce fonds contient des portefeuilles de valeurs annuels, des feuilles de grand livre, des états financiers de groupe et des procès-verbaux mensuels qui nous renseignent sur la situation des marchés financiers à la fin du 20e siècle. Les procès-verbaux contiennent en outre de l'information sur les stratégies d'investissement d'un groupe féminin et sur différents conférenciers financiers, Montréalais pour la plupart. Les statuts du groupe nous renseignent sur la structure de l'organisation.

Le fonds est divisé selon les séries suivantes :

  • P720/A : Statuts du groupe
  • P720/B : Procès-verbaux
  • P720/C : Effectifs
  • P720/D : Bilans
  • P720/E : Exigences fiscales
  • P720/F : Rapport de 1998 sur le club