Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Collection du Studio photographique William Notman & Son (C343)

1856-1936. - 450 000 photographies et autres documents.

Histoire administrative - Notice biographique :

Le studio Notman est créé en 1856 par William Notman. Les 78 années d'existence du studio Notman et l'histoire de son fondateur William Notman sont intimement liées. William Notman est né à Paisley, en Écosse, le 8 mars 1826. Après ses études, il entreprend une carrière en commerce au sein de l'entreprise familiale, mais des ennuis financiers l'incitent à venir s'établir à Montréal. Au moment de son arrivée, la ville bouillonne d'activité. En 1856, il se lance en affaires et ouvre son premier studio de photographie. Peu après, James Hodges, ingénieur pour la compagnie du Grand Tronc, lui demande de photographier toutes les étapes de la construction du pont Victoria. En 1860, Notman photographie le prince de Galles lors de sa visite à Montréal et prépare une boîte d'érable contenant plus de 350 photographies. Cette boîte est présentée par le gouvernement canadien au prince de Galles, ce qui vaut à Notman le titre de « photographe de la reine ». Cette même année, Notman participe à la création de l'Art Association of Montreal. La première réunion a lieu dans le studio de la rue Bleury.

Les affaires vont si bien qu'en 1874, le studio emploie 55 personnes. À une certaine époque, six à huit photographes travaillaient pour Notman. Pendant ses 35 ans de carrière comme photographe, Notman a employé plus de 40 photographes. Grâce aux artistes peintres qui faisaient partie de son équipe, il pouvait offrir des portraits grandeur nature peints à la main. Les photographes travaillant pour le compte du studio Notman ont immortalisé les personnalités les plus en vue, les plus beaux sites panoramiques, les régions les plus sauvages comme les plus développées, les derniers progrès de la technologie et les habitants des Premières nations.

Tout le potentiel commercial de la photographie fut découvert et exploité par Notman qui offrait à ses clients une grande variété de produits. Le studio, avec son personnel de soutien, a développé des outils qui permettaient d'identifier tous les sujets des photographies. Toutes les informations sur le client ou le sujet étaient colligées dans un album avec une épreuve de la photographie produite. Plus de 200 albums rendent compte des 78 années d'existence du studio. Finalement, les employés du studio Notman inscrivaient dans des grands livres le nom de chaque modèle par ordre alphabétique.

De plus, Notman a produit plusieurs photos composites dont le potentiel commercial dépassait largement celui de la simple photographie. Il s'agissait en fait d'un montage de photos prises individuellement puis collées sur un fond peint. Le montage était ensuite photographié pour vente individuelle.

Le studio a profité du rayonnement amené par Notman lorsqu'il publiait des ouvrages ou qu'il recevait des prix. Entre 1865 et 1868, Notman a publié Portraits of British Americans with biographical sketches et a collaboré avec l'auteur W. George Beers à la production de trois portfolios de photographies ayant pour thème le sport. Notman a reçu des médailles lors des expositions de Montréal en 1860, de Londres en 1862 et 1886, de Paris en 1867 et 1878, et d'Australie en 1877.

De son mariage avec Alice M. Woodwark le 15 juin 1853 sont nés sept enfants, dont trois graçons qui ont tous fait partie du personnel du studio. Notman a continué de faire de la photographie jusqu'à sa mort en 1891. Deux de ses fils ont repris les rennes de l'entreprise familiale : William McFarlane, de 1891 à sa mort en 1913, et Charles Frederick, de 1894 à 1935, année où il la vendit à l'Associated Screen News.

Portée et contenu :

La collection fournit de l'information sur la production et les activités du studio Notman, mais elle met surtout en valeur tout un pan de notre histoire canadienne.

La collection est constituée des séries suivantes :

  • 1. Série I : comprend les portraits pris en studio numérotés de .01 à 100 000 (1861-1874)
  • 2. Série II : comprend les portraits pris en studio numérotés de 5 000 à 311 602 (1874-1936)
  • 3. Série "View" : regroupe des « scènes » en tout genre et qui constitue une véritable chronique du Canada. Celle-ci a été commercialisée pour les touristes sous divers formats (stéréogrammes, cartes postales, portfolios).